Phobie des pieds : comment se libérer de sa podophobie ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Vous ne supportez pas la vue de pieds ? Ils vous mettent terriblement mal à l'aise ? Alors peut-être êtes-vous podophobes si les tongs, claquettes et pieds nus et toute autre vision d'orteils vous sont insupportables. La peur des pieds est certes peu courante, mais peut s'avérer très handicapante. Comment la vaincre ? Explications.

Phobie des pieds : comment se libérer de sa podophobie ?
Sommaire :

La phobie des pieds, des origines qui remontent à l'enfance

La première fois que j'ai entendu parler de podophobie, j'ai ri. Je n'y croyais pas et j'ai même dû tourner cette phobie en ridicule. Mea culpa, la phobie des pieds existe et comme toutes les phobies, elle est la cause de grandes souffrances psychologiques, d'anxiété, de nervosité et de stress. Et croyez-moi, des phobies insolites, il y en a beaucoup... 🙄

Une expérience traumatisante

Comme toutes les phobies, la podophobie remonte à l'enfance. Une simple critique peut en être à la cause. La personne est alors complexée par ses pieds. Si ce n'est une critique, une verrue ou une mycose peuvent être la cause de ce complexe. Le phobique trouve ses pieds moches, il les déteste parce qu'il les juge sales, malodorants, trop grands, etc. et par extension il peut en venir à détester tous les pieds. Les pieds des autres seront vus comme contaminants, dégoûtants, impossible à voir et encore moins à toucher.

Une transmission

Il arrive aussi que les phobies soient parfois des choses que l'on se transmet de génération en génération. Ainsi un enfant qui aurait toujours vu son père, sa mère ou d'autres membres de sa famille détester, éviter ou craindre les pieds, va le refaire par imitation. Ainsi, un podophobe aura du mal à voir et à toucher ses pieds qui seront mal soignés à cause de cette stratégie d'évitement. Renforçant alors le dégoût de ses propres pieds. D'autres au contraire par anxiété vont soigner et nettoyer leurs pieds de façon obsessionnelle pour combattre l'idée qu'ils sont sales et peu esthétiques.

L'été est une saison difficile pour les podophobes... Les pieds s'affichent partout ! Si vous avez également peur des fonds marins, que vous souffrez de thalassophobie, dur, dur. 

Les symptômes de la podophobie ?

La phobie est une peur démesurée qui repose sur le ressenti. La plupart du temps, la personne a conscience que sa peur n'est pas rationnelle mais aucun argument n'a de prise sur elle. Elle est submergée par l'émotion. La podophobie est classée dans les troubles de l'anxiété. Quand elle devient trop envahissante, le phobique pratique l'évitement, ce qui est particulièrement difficile avec les pieds, parce que souvent... ils en ont 🦶, mais aussi parce que l'été, les pieds sont partout. Cette saison est un véritable calvaire pour les podophobes.

Les réactions des podophobes face à des pieds, même de très beaux pieds, sont les mêmes que pour toute autre phobie :

  • Accélération du rythme cardiaque
  • Mains moites
  • Nausées
  • Tremblements
  • Sensation de ne plus pouvoir respirer, bouger ou réfléchir
  • Étourdissements et/ou évanouissements

Les podophobes peuvent devenir violents et agressifs s'ils doivent se confronter à des pieds nus. Ils peuvent aussi refuser d'avoir une discussion qui parle de pieds ou même de chaussures, chaussettes, couvrir constamment leurs pieds ou demander aux autres de le faire, refuser d'enlever leurs chaussures ou leurs chaussettes, parfois même pour aller se coucher. Une attitude préjudiciable pour la santé, puisqu'elle peut entraîner des infections fongiques, allergies ou autres problèmes de santé qui seront difficiles à diagnostiquer et soigner, puisque le podophobe refusera de montrer ses pieds.

>>> Cet article pourrait vous aider : Comment calmer une crise d'angoisse efficacement ?

Comment se débarrasser de cette phobie ?

On peut guérir d'une phobie des pieds, même si elle dure depuis plusieurs années. Les anxiolytiques peuvent permettre de s'apaiser lors d'épisodes angoissants mais ne permettront pas de soigner la podophobie. Pour éviter qu'une phobie ne vous gâche la vie plus longtemps, l'hypnothérapie ou une thérapie cognitive et comportementale sont les plus efficaces. La Thérapie Cognitive et Comportementale - TCC apprend à affronter sa peur et à gérer les émotions qui y sont liées. Elle déconditionne en quelque sorte. L'hypnothérapie quant à elle, permettra de trouver l'origine de cette phobie afin de mieux parvenir à s'en détacher. En guérissant, vous ne parviendrez sans doute pas à aimer les pieds, mais vous pourrez au moins ne plus vous sentir mal, dégoûté et anxieux en en voyant... et c'est déjà un grand pas !

podophobie

Allez courage, bientôt vous pourrez regarder des pieds !

L'avis de la rédaction : des thérapies très efficaces

Comme toutes les phobies, la podophobie peut être handicapante au quotidien et vous empêcher de faire certaines choses ou vous priver de moments avec vos proches. Heureusement, comme le dit Lauriane, l'hypnothérapie et la TCC sont très efficaces pour traiter la podophobie. N'attendez donc pas pour prendre rendez-vous avec l'un de nos professionnels. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Source : Phobie des pieds : comment vaincre la podophobie ? - Passeport Santé

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

L'intestin : tout savoir sur notre deuxième cerveau

C'est une petite musique que l'on entend depuis bien longtemps : "comment ça va ?". L'origine de cette expression vient du Moyen-Âge et faisait en fait référence aux selles de l'interlocuteur, indicateur principal d'une bonne santé. Aujourd'hui encore, notre système digestif suscite un vif intérêt. Il est la source de nos émotions (boule au ventre, prendre aux tripes) et de notre attention. Tant mieux, parce que dire que notre ventre est notre deuxième cerveau n'est pas qu'une simple expression.

Grands-parents qui font des différences, comment gérer ?

Parmi les 5 petits-enfants dont je fais partie, je sais que mon cousin, le petit dernier, est le préféré de ma grand-mère. Il n'y a que des louanges pour lui et des critiques pour les autres, notamment moi, l'aînée. J'avoue que c'est assez pesant, même à 33 ans, d'avoir cette différence de traitement. Alors comment gérer les grands-parents qui font des différences ? Il faut agir en tant que parents, mais aussi en tant que "petit-enfant" adulte ! Explication.

Ma famille rejette mon/ma partenaire, je fais quoi ?

Lorsque j’étais plus jeune, il m’est arrivé de ramener mon mec chez mes parents et que ça se passe très mal. Clairement, ils ne l’ont pas aimé et j’ai senti qu’ils le rejetaient. À l’époque, j’étais jeune et je ne savais pas trop quoi faire et ça m’a profondément rendu triste. Alors que faire lorsque notre famille n’accepte pas notre partenaire ? Comment réagir ? J’ai grandi désormais et j’ai compris les raisons de cette réaction, alors voici mon partage d’expérience.

Ma famille me critique tout le temps : comment gérer ?

Du choix de mes vêtements, à la couleur de mes cheveux en passant par le travail que je fais, j’ai souvent eu des critiques de la part de ma famille. Oncle, tante, grands-parents, parents, tout le monde y va de son commentaire. Ce n’est pas forcément méchant (quoique…), mais à force d’entendre leur avis, on souffre. Pendant longtemps, j’ai souffert des remarques négatives de mon entourage, mais désormais, je m’en détache complètement. Comment se libérer d’une famille qui nous critique tout le temps ?

Je n'ai rien à voir avec ma famille, sommes-nous vraiment incompatibles ?

Plus je vieillis, plus j’ai l’impression d’être différente de ma famille. J’ai même souvent la sensation que nous sommes incompatibles, pourtant je n’avais pas ce sentiment avant. La famille est une part tellement importante de notre vie que c’est déroutant lorsqu’elle nous est antinomique. Qu’est-ce qui fait qu’on a l’impression de ne plus rien avoir en commun avec sa famille ? Est-ce le reflet d’une incompatibilité réelle ? Quelles solutions ? Explications.

Fury room : pourquoi tout casser fait autant de bien ?

Qui n'a jamais eu envie de laisser aller sa colère et de tout casser ?! Bon, peut-être que je suis la seule, mais qu'est-ce que ça fait du bien d'évacuer comme ça. Le Japon a bien compris cela, puisque c'est dans ce pays que la "Fury Room" est née. Le concept ? Payer une entrée pour casser tout ce qu'il se trouve dans la pièce. Ayant parfois du mal à maîtriser ma colère, je me suis dis que ça pourrait être intéressant de tester et de se demander : pourquoi ça fait autant de bien ?

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube