Phobie des pieds : comment se libérer de sa podophobie ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Pour ceux qui comme moi sont terrorisés par les seringues, la période actuelle n'est pas des plus simples, mais il y en a pour qui les douches quotidiennes et l'été, qui revient chaque année, avec son lot de tongs, de claquettes et de pieds nus, est un véritable calvaire : les podophobes. La peur des pieds est peu courante, mais peut s'avérer très handicapante. Comment la vaincre ? Explications.

Phobie des pieds : comment se libérer de sa podophobie ?
Sommaire :

La phobie des pieds, des origines qui remontent à l'enfance

La première fois que j'ai entendu parler de podophobie, j'ai ri. Je n'y croyais pas et j'ai même dû tourner cette phobie en ridicule. Mea culpa, la phobie des pieds existe et comme toutes les phobies, elle est la cause de grandes souffrances psychologiques, d'anxiété, de nervosité et de stress.

Une expérience traumatisante

Comme toutes les phobies, la podophobie remonte à l'enfance. Une simple critique peut en être à la cause. La personne est alors complexée par ses pieds. Si ce n'est une critique, une verrue ou une mycose peuvent être la cause de ce complexe. Le phobique trouve ses pieds moches, il les déteste parce qu'il les juge sales, malodorants, trop grands, etc. et par extension il peut en venir à détester tous les pieds. Les pieds des autres seront vus comme contaminants, dégoûtants, impossible à voir et encore moins à toucher.

Une transmission

Il arrive aussi que les phobies soient parfois des choses que l'on se transmet de génération en génération. Ainsi un enfant qui aurait toujours vu son père, sa mère ou d'autres membres de sa famille détester, éviter ou craindre les pieds, va le refaire par imitation. Ainsi, un podophobe aura du mal à voir et à toucher ses pieds qui seront mal soignés à cause de cet évitement. Renforçant alors le dégoût de ses propres pieds. D'autres au contraire par anxiété vont soigner et nettoyer leurs pieds de façon obsessionnelle pour combattre l'idée qu'ils sont sales et peu esthétiques.

L'été est une saison difficile pour les podophobes... Les pieds s'affichent partout ! Si vous avez également peur des fonds marins, que vous souffrez de thalassophobie, dur, dur. 

Les symptômes de la podophobie ?

La phobie est une peur démesurée qui repose sur le ressenti. La plupart du temps, la personne a conscience que sa peur n'est pas rationnelle mais aucun argument n'a de prise sur elle. Elle est submergée par l'émotion. La podophobie est classée dans les troubles de l'anxiété. Quand elle devient trop envahissante, le phobique pratique l'évitement, ce qui est particulièrement difficile avec les pieds, parce que souvent... ils en ont 🦶, mais aussi parce que l'été, les pieds sont partout. Cette saison est un véritable calvaire pour les podophobes.

Les réactions des podophobes face à des pieds, même de très beaux pieds, sont les mêmes que pour toute autre phobie :

  • Accélération du rythme cardiaque
  • Mains moites
  • Nausées
  • Tremblements
  • Sensation de ne plus pouvoir respirer, bouger ou réfléchir
  • Étourdissements et/ou évanouissements

Les podophobes peuvent devenir violents et agressifs s'ils doivent se confronter à des pieds nus. Ils peuvent aussi refuser d'avoir une discussion qui parle de pieds ou même de chaussures, chaussettes, couvrir constamment leurs pieds ou demander aux autres de le faire, refuser d'enlever leurs chaussures ou leurs chaussettes, parfois même pour aller se coucher. Une attitude préjudiciable pour la santé, puisqu'elle peut entraîner des infections fongiques, allergies ou autres problèmes de santé qui seront difficiles à diagnostiquer et soigner, puisque le podophobe refusera de montrer ses pieds.

>>> Cet article pourrait vous aider : Comment calmer une crise d'angoisse efficacement ?

Comment se débarrasser de cette phobie ?

On peut guérir d'une phobie des pieds, même si elle dure depuis plusieurs années. Les anxiolytiques peuvent permettre de s'apaiser lors d'épisodes angoissants mais ne permettront pas de soigner la podophobie. Pour éviter qu'une phobie ne vous gâche la vie plus longtemps, l'hypnothérapie ou une thérapie cognitive et comportementale sont les plus efficaces. La TCC apprend à affronter sa peur et à gérer les émotions qui y sont liées. Elle déconditionne en quelque sorte. L'hypnothérapie quant à elle, permettra de trouver l'origine de cette phobie afin de mieux parvenir à s'en détacher. En guérissant, vous ne parviendrez sans doute pas à aimer les pieds, mais vous pourrez au moins ne plus vous sentir mal, dégoûté et anxieux en en voyant... et c'est déjà un grand pas !

podophobie

Allez courage, bientôt vous pourrez regarder des pieds !

L'avis de la rédaction : des thérapies très efficaces 

Comme toutes les phobies, la podophobie peut être handicapante au quotidien et vous empêcher de faire certaines choses ou vous priver de moments avec vos proches. Heureusement, comme le dit Lauriane, l'hypnothérapie et la TCC sont très efficaces pour traiter la podophobie. N'attendez donc pas pour prendre rendez-vous avec l'un de nos professionnels. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Source : Phobie des pieds : comment vaincre la podophobie ? - Passeport Santé

Top 10 des phobies les plus insolites, chacun sa peur !

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici