La peur des animaux : comment vaincre la zoophobie ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

“Ah … Tu amènes ton chien pour la rando...”. Quand j’ai entendu mon collègue dire cette phrase et commencer à le voir paniquer, j’ai compris qu’il était mal à l’aise à l’idée d’être en contact avec mon chien. Au-delà même, il m’a expliqué qu’il souffrait d’une peur viscérale des chiens. Cette phobie fait partie de la grande famille de la peur des animaux appelée la zoophobie. Pourquoi peut-on souffrir de cette peur ? Comment vaincre cette phobie ? Explications sur cette peur répandue.

La peur des animaux : comment vaincre la zoophobie ?

Qu’est-ce que la zoophobie ?

La zoophobie désigne la peur irrationnelle d’un ou de tous les animaux. Ce n'est pas une peur insolite, les spécialistes estiment même qu’il s’agit d’une phobie les plus répandues dans le monde. Par exemple, 4% à 6% de la population mondiale est arachnophobe et 2% a peur des animaux non dangereux comme les chiens. Tous les animaux peuvent donc faire l’objet d’une phobie, mais il y a des peurs moins rares :

  • Les araignées (arachnophobie),
  • Les souris (musophobie),
  • Les serpents (ophiophobie),
  • Les chats (ailurophobie),
  • Les chiens (cynophobie),
  • Les pigeons (ornithophobie).

⚠️ 

Le psychologue clinicien Michel Naudet explique qu’une phobie a des répercussions handicapantes sur la vie de tous les jours. Il ne faut donc pas confondre la zoophobie avec le fait de détester les animaux ou d'être juste mal à l'aise.

Les comportements associés à la zoophobie

Les personnes phobiques des animaux évitent tous les lieux où il est possible de croiser un animal comme les zoos, chenils, étables, fermes, etc. Cependant, parfois, la peur se manifeste à la simple vue d’une photographie ou d’un dessin d’un animal. La peur est caractérisée par des sueurs froides, des tremblements, la fréquence cardiaque qui s’accélère, des vertiges, etc. D’autres troubles comme des insomnies peuvent apparaître, ce qui empêche vraiment la personne de vivre sereinement.

👉 Une zoophobie est, en général, très ciblée et ne varie pas au cours du temps. 

Comment se développe la zoophobie ?

La zoophobie est une peur commune chez l’enfant. En effet, beaucoup de thérapeutes disent que cette phobie est quasi naturelle chez les plus jeunes, car ils sont apeurés par une forme de vie différente. La peur des animaux s’installe et reste à l’âge adulte lorsqu’il y a eu un traumatisme vécu durant l’enfance, notamment entre l’âge de 5 et 10 ans (morsure d’un animal par exemple).

Néanmoins, l’origine de certaines zoophobies reste plus inexpliquée, comme l’arachnophobie. La peur des araignées reste une des phobies les plus répandues, pourtant peu de gens ont été confrontés à une araignée réellement dangereuse. Michel Naudet explique que cela pourrait correspondre à une transmission intergénérationnelle de la peur

👉 Depuis l’origine de l’humanité, les hommes ont été confrontés à des animaux dangereux, un arachnide a donc été “enregistré” comme mortel.

Comment ne plus avoir peur des animaux ?

Comme toutes les phobies, la peur des animaux est liée à l’anxiété d’anticipation. Nous redoutons de croiser un animal et donc nous allons tout faire pour éviter une situation où nous pourrons éventuellement nous sentir en danger. Il y a donc une appréhension permanente de la peur, y compris quand l’animal n’est pas là. Par exemple, si la personne entend des aboiements de chien au loin ou si une toile d’araignée est aperçue dans une maison.

Comme pour toutes les phobies, la thérapie cognitive et comportementale (TCC) est la plus adaptée. La technique de cette thérapie consiste à “désensibiliser” progressivement le patient de l’objet de sa peur.

  • La partie cognitive : va faire prendre conscience au patient l’irrationalité de ses craintes,
  • la partie comportementale : va permettre d’exposer très progressivement le patient à l’objet de ses peurs.

Bien sûr, la thérapie est très progressive donc il faut au moins prévoir une dizaine de séances pour apaiser la phobie. Les techniques d’exposition sont lentes, d’abord dans l’imagination puis sous forme d’images, puis d'observation. Au fur et à mesure l'anxiété va se réduire et totalement disparaître, la personne pourra peu à peu être en contact avec des animaux de toutes sortes.

L'avis de la rédaction : une phobie handicapante, dangereuse ? Alors il est temps de consulter

Cette phobie peut être handicapante, voire dangereuse. Prenons un exemple, si voir une araignée courir sur votre tableau de bord vous fait perdre vos moyens et le contrôle du véhicule, alors il faut réagir et traiter cette phobie. Contactez un psychologue pour traiter cette phobie, les différentes thérapies proposées sont très efficaces. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Source : femmeactuelle.fr

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

L'intestin : tout savoir sur notre deuxième cerveau

C'est une petite musique que l'on entend depuis bien longtemps : "comment ça va ?". L'origine de cette expression vient du Moyen-Âge et faisait en fait référence aux selles de l'interlocuteur, indicateur principal d'une bonne santé. Aujourd'hui encore, notre système digestif suscite un vif intérêt. Il est la source de nos émotions (boule au ventre, prendre aux tripes) et de notre attention. Tant mieux, parce que dire que notre ventre est notre deuxième cerveau n'est pas qu'une simple expression.

Grands-parents qui font des différences, comment gérer ?

Parmi les 5 petits-enfants dont je fais partie, je sais que mon cousin, le petit dernier, est le préféré de ma grand-mère. Il n'y a que des louanges pour lui et des critiques pour les autres, notamment moi, l'aînée. J'avoue que c'est assez pesant, même à 33 ans, d'avoir cette différence de traitement. Alors comment gérer les grands-parents qui font des différences ? Il faut agir en tant que parents, mais aussi en tant que "petit-enfant" adulte ! Explication.

Ma famille rejette mon/ma partenaire, je fais quoi ?

Lorsque j’étais plus jeune, il m’est arrivé de ramener mon mec chez mes parents et que ça se passe très mal. Clairement, ils ne l’ont pas aimé et j’ai senti qu’ils le rejetaient. À l’époque, j’étais jeune et je ne savais pas trop quoi faire et ça m’a profondément rendu triste. Alors que faire lorsque notre famille n’accepte pas notre partenaire ? Comment réagir ? J’ai grandi désormais et j’ai compris les raisons de cette réaction, alors voici mon partage d’expérience.

Ma famille me critique tout le temps : comment gérer ?

Du choix de mes vêtements, à la couleur de mes cheveux en passant par le travail que je fais, j’ai souvent eu des critiques de la part de ma famille. Oncle, tante, grands-parents, parents, tout le monde y va de son commentaire. Ce n’est pas forcément méchant (quoique…), mais à force d’entendre leur avis, on souffre. Pendant longtemps, j’ai souffert des remarques négatives de mon entourage, mais désormais, je m’en détache complètement. Comment se libérer d’une famille qui nous critique tout le temps ?

Je n'ai rien à voir avec ma famille, sommes-nous vraiment incompatibles ?

Plus je vieillis, plus j’ai l’impression d’être différente de ma famille. J’ai même souvent la sensation que nous sommes incompatibles, pourtant je n’avais pas ce sentiment avant. La famille est une part tellement importante de notre vie que c’est déroutant lorsqu’elle nous est antinomique. Qu’est-ce qui fait qu’on a l’impression de ne plus rien avoir en commun avec sa famille ? Est-ce le reflet d’une incompatibilité réelle ? Quelles solutions ? Explications.

Fury room : pourquoi tout casser fait autant de bien ?

Qui n'a jamais eu envie de laisser aller sa colère et de tout casser ?! Bon, peut-être que je suis la seule, mais qu'est-ce que ça fait du bien d'évacuer comme ça. Le Japon a bien compris cela, puisque c'est dans ce pays que la "Fury Room" est née. Le concept ? Payer une entrée pour casser tout ce qu'il se trouve dans la pièce. Ayant parfois du mal à maîtriser ma colère, je me suis dis que ça pourrait être intéressant de tester et de se demander : pourquoi ça fait autant de bien ?

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube