Pourquoi aime-t-on se faire peur ? La faute aux hormones !

Mis à jour le par Camille Lenglet

S’inventer des histoires de fantômes, parler de légendes horribles, vouloir parler aux esprits… Je pense qu’on l’a toutes fait quand nous étions enfants. Même adulte, si on aime regarder des films d’horreur ou regarder des documentaires sur des tueurs en série, c’est que l’on adore se faire des frayeurs ! 😱 En revanche, la question que l’on peut se poser, c’est pourquoi aime-t-on se faire peur ? Il y a des raisons neuropsychologiques et sociologiques derrière cet attrait. Explication.

Pourquoi aime-t-on se faire peur ? La faute aux hormones !

Pourquoi aime-t-on se faire peur ?

Si on adore se faire peur à travers des films d’horreur ou des attractions à zombie, c’est parce qu’on recherche une confirmation de notre existence, d’après le pédopsychiatre Philippe Stephan. La peur est une émotion très forte et qui nous fait prendre conscience qu’on est en vit. Battement du cœur accru, sueur froide, tremblements… Ces symptômes nous rappellent que nous ne sommes pas mortes. C’est paradoxal, mais la peur fait partie des besoins de sécurité, la ressentir nous rassure donc !

En plus de se sentir vivante, on peut assouvir une forme de désir inavouable. On a toutes eu envie un jour d’étrangler un vendeur malpoli ou de rentrer dans la voiture qui nous a fait une queue de poisson. Le fait d’éprouver de la peur de manière irréelle permet d’évacuer ce genre de pulsions

⚠️ Cependant, il faut faire attention, cela peut se transformer en phobie d’impulsion et devenir très handicapant à vivre au quotidien.

Une drogue grâce à l'adrénaline

Il existe de plus en plus d’attractions de survie, d’événements pour fuir une attaque de zombies, de manoirs hantés… Bien sûr, les personnes qui animent ce genre de lieux sont des comédiens, mais il n’empêche que notre cerveau se met en mode “instinct de survie” si on doit fuir 😱. Eh oui, ce dernier va produire des substances chimiques comme l’adrénaline qui nous donnent un sacré coup de boost. Nos mécanismes cérébraux s’activent, même si la source de la peur est imaginaire. C’est pour cela que ces lieux sont si populaires et que les gens adorent y aller.

👉 La docteure en sociologie, Margee Kerr, spécialisée dans l'étude de la peur, explique que se faire peur permet d’augmenter la confiance en soi. Le danger n'est pas réel, mais puisque notre corps réagit vivement, la satisfaction que l'on en retire est réelle.

Un moyen de se rapprocher des autres

En plus des raisons psychologiques et neurologiques, il y a un facteur social ! On a toutes une fascination morbide et on aime la partager avec d’autres, car cela rapproche. La peur est comme le rire, elle se diffuse d’une personne à l’autre. Si je tremble, l’autre tremble, si l’autre crie, je crie, etc. La cause ? Encore une hormone, mais cette fois-ci, c’est l’ocytocine qui se communique.

🤫 Cette émotion nous rappelle également des jeux d’enfant, avoir peur entre amis ça a un côté régressif qui fait du bien à l’esprit. Car, si on associe un bon souvenir à la peur, on aura tendance à recommencer !

Et si on n'aime pas avoir peur ?

Je suis de celles qui ont peur d’avoir peur 😰. Je n’ai jamais regardé un film d’horreur, je fais difficilement des attractions comme des maisons hantées et je suis terriblement mal à l’aise quand on me raconte une légende urbaine sordide. Mais pourquoi suis-je comme ça ?

C’est encore lié à la dopamine ! On produit cette dernière lors de moments de plaisir : lorsqu’on mange quelque chose qui nous fait plaisir, lorsqu’on fait l’amour, etc. Elle joue le rôle de récompense et elle addictive. Seulement, nous ne sommes pas toutes égales face à la production de cette hormone ! Une étude publiée dans le Journal of Neuroscience en 2008 explique que les personnes qui produisent plus de dopamines, sont celles qui aiment le plus ressentir la peur.

🤯 Si on n’aime pas avoir peur, c’est parce qu’on sécrète beaucoup moins de dopamines et qu’on n’arrive pas à éprouver du plaisir !

L'avis de la rédaction : une histoire d'hormones

Pour résumer, tout ceci est une histoire d'hormones, si vous aimez avoir peur, c'est que vous avez un niveau plus élevé de dopamine et des niveaux de cortisol et d'adrénaline moins élevés. En situation de stress, vous éprouvez davantage de plaisir que de stress. Cela signifie que si vous n'aimez pas avoir peur, c'est que vous êtes peut-être plus sensible à l'anxiété, la tristesse, voire la dépression. Si vous avez la sensation que la moindre chose vous procure un sentiment d'inconfort, n'hésitez pas à en parler à un thérapeute.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Source : letemps.ch

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Je ne me sens plus désirée, comment faire monter la température ?

C'est l'été et la température va monter... du moins à l'extérieur, parce que chez moi, ce n'est plus trop ça. Quinze ans de relation ont fini par émousser le désir. Un bisou par habitude, une caresse par là et l'amour quand on y pense. S'il existe des relations platoniques et épanouies, je ne veux pas être de celles-ci. Je vais faire monter la température dans mon couple et je vais le faire maintenant ! 🔥

Ma soeur est jalouse de moi... Comment gérer sa jalousie ?

“T’es la préférée de toute manière”. Cette phrase, je l’ai entendue maintes et maintes fois dans la bouche de ma sœur. Sa jalousie nous a longtemps pourries la vie, pourtant je ne souhaitais qu’une chose : qu’on soit proches et unies. Elle m'a déversé sa rancœur au visage pendant de nombreuses années jusqu’à ce que ça devienne ingérable. Je n’en pouvais plus de ressentir à la fois autant de colère et de culpabilité. Apaiser 30 ans de jalousie n’a pas été évident, mais il existe des solutions pour ne pas en arriver à ce point. Je n’ai pas voulu que la jalousie me fasse couper les ponts avec ma sœur !

Comment reconnaître une personne psychorigide et comment réagir ?

“Il faut que tu fasses ça”, “Non, hors de question que tu y touches”, “c’est comme ça et pas autrement”. Ahhh, je n’en peux plus de ce genre d’injonctions ! Adieu la liberté, bonjour l’angoisse… Alors, non, ce n’est pas une maladie d’être strict, mais ça casse l'ambiance. J’ai pris l’habitude d’identifier les personnes psychorigides pour mieux m’adapter. Car oui, il y a une bonne façon de réagir face à ce genre de personnes qui nous disent quand respirer.

Isabelle Vuillemin, coach, explique le Reiki pour calmer les angoisses

Le Reiki, une forme ancienne de thérapie énergétique, a longtemps été reconnu pour sa capacité à équilibrer le corps et l'esprit. En canalisant l'énergie universelle, le Reiki aide à évacuer les émotions négatives, y compris les angoisses qui peuvent souvent nous submerger. Isabelle Vuillemin, coach, nous explique comment le Reiki peut vous permettre de calmer vos angoisses. Retrouvez un sentiment de calme et de sérénité intérieure grâce à cette pratique holistique. Explication.

Comment faire 10.000 pas par jour en étant en télétravail ?

Chères toutes, je suis comme beaucoup d'entre vous, en ce moment je vis et travaille à la maison, sauf que cette année, j'ai décidé de rester en forme et donc de faire les 10.000 pas quotidiens recommandés pour les non-sportives, comme moi (6.000 pour les sportives) Je n'ai pas vraiment le moral et j'ai une activité sédentaire depuis chez moi... Mission impossible ? Pensez-vous !

Faut-il être prêt·e à tout, vraiment tout pour réussir ?

À l’heure où notre société encense la réussite et le pouvoir, nous rêvons tous et toutes de reconnaissance et de succès, mais comment parvenir à garder le cap ? Comment garder les pieds sur terre et la tête froide ? Comment ne pas renier ses valeurs et tout son être ? Faut-il être prête à tout pour réussir ? Même s'il n'y a pas de réponse universelle, je peux vous donner quelques conseils pour éviter que vous vous perdiez en route. Explication.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

La science du bonheur : les secrets du bonheur [ Dr JEAN DORIDOT, Psychologue et hypnothérapeute ] 🥳

8 février · Wengood

9:13


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube