L’addiction relationnelle : quand l’autre devient pire qu’une drogue

Mis à jour le par Camille Lenglet

À une période de ma vie, je savais que c’était impossible pour moi de rester seule. Dans le sens amoureux, le célibat me faisait peur et j’enchaînais les relations. Quitte à ce qu’elles soient toxiques car je ne tombais pas forcément sur des personnes bien intentionnées... Est-ce pour autant ce qu’on appelle de “l’addiction relationnelle” ? On est nombreux et nombreuses à proférer ce terme, sans trop savoir ce qu’il désigne, car on pense notamment à une dépendance à l’autre. À travers mes recherches, j’ai compris que c’était beaucoup plus que ça et que ça ne me correspondait pas. Explications.

L’addiction relationnelle : quand l’autre devient pire qu’une drogue
Sommaire : 

Qu’est-ce que l’addiction relationnelle ?

Cette addiction et comme toutes les autres addictions comme l’explique la psychothérapeute Stéphanie Assimacopoulo. C’est un phénomène progressif dans lequel la personne est prise et contre lequel elle n’arrive pas à lutter. Sauf qu’il ne s’agit pas d’une prise de drogues ou d’alcool, mais ce sont les autres qui deviennent une addiction. La relation devient obsessionnelle et compulsive et l’addict sent qu’il ne peut pas s’empêcher de faire autrement 😞.

À différencier de la dépendance affective

On peut facilement confondre addiction relationnelle et dépendance affective, car il y a un besoin de l’autre dans les deux cas. C’est ce que j’ai fait, sauf que l’addiction sous-entend que c’est compulsif et que la personne perd un peu plus chaque jour autonomie et liberté à cause du manque. Mon besoin de l’autre n’a jamais eu cet impact sur ma vie. Le psychiatre Hugo Naudet explique qu’on est tous dépendants affectifs, mais qu’il s’agit d’une dépendance saine. Ce que confirme Stéphanie Assimacopoulo, l’addiction relationnelle a une connotation d'obsession mentale malsaine, puisque la personne est dans la recherche de sensations qui la soulage 😔.

 📌 Les origines de cette addiction amoureuse ? 📌

La psychothérapeute explique qu’il s’agit d’une tentative de créer ou de recréer la relation symbiotique du début de la vie. Par conséquent, la personne addict a sans doute manqué de l’amour inconditionnel de ses parents pendant l’enfance. Ce manque a provoqué une profonde blessure émotionnelle qu'elle tente de combler par l’addiction et des comportements auto-destructeurs.

Comment se matérialise l’addiction aux relations ?

Comme c’est une addiction, il va y avoir un manque lorsqu’il y aura une absence de relations, de sexe ou encore de sentiments. Pour apaiser son mal-être, la personne addict va avoir un besoin vital des autres et sera contrainte de passer à l’acte. Cela sous-entend qu’il peut y avoir aussi une addiction sexuelle, puisque c’est la concrétisation charnelle de la relation amoureuse. Il n’y a jamais assez de l’autre, de sexe, de fantasme, de rêverie romantique… Et comme la personne est accro au cocktail hormonal que l’on ressent quand on tombe amoureux, elle va essayer de se mettre dans des situations qui entretiennent ce sentiment 💊 :

  • soit en ayant du désir pour des personnes inaccessibles, un peu comme dans le cas de l’érotomanie,
  • soit en enchaînant les relations de couple en ne vivant que l’intensité des débuts, mais sans jamais approfondir la relation.

Évidemment, des comportements à risque découlent de cette addiction, comme le stalking ou le harcèlement. La personne ne pourra pas s’empêcher de se comporter de manière, car les sentiments pénibles lorsque la “drogue” ne produit plus son effet vont réapparaître. Peu à peu, l’addiction l’entraîne dans un cercle vicieux dont il est difficile de sortir seul·e.

Comment se sortir de l’addiction relationnelle ?

Sortir d’une addiction, peu importe laquelle, est un processus très difficile 😖. Surtout que là, il s’agit de la relation aux autres, donc il faut prendre d’autant plus de recul pour retrouver des relations saines, harmonieuses et nourrissantes. Les rechutes peuvent être nombreuses et le chemin assez long. Alors pour ne pas perdre espoir et avoir une renaissance profonde, il est nécessaire de débuter une psychothérapie.

Bien évidemment, la personne doit prendre conscience de son addiction pour entamer la guérison. Accepter avant de soigner. Une fois ce premier processus fait, la ou le thérapeute pourra accompagner la personne dans le sevrage afin de se désaccoutumer de ses schémas relationnels. Peu à peu, la personne retrouvera des relations apaisées, car il y aura aussi tout un travail fait autour de la blessure émotionnelle et de l’estime de soi

👉 Bon à savoir : La Gestalt thérapie peut être adaptée, tout comme la thérapie cognitivo-comportementale, afin de changer profondément.

L'avis de la rédaction : une addication à soigner

L'addiction relationnelle est, vous l'aurez compris, une addiction comme toutes les autres et elle doit donc être traitée comme telle. Si vous en souffrez ou que vous pensez qu'une personne de votre entourage en souffre, n'attendez pas pour prendre rendez-vous avec un psychologue afin de démarrer le processus. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Source : L'addiction relationnelle, par Stéphanie Assimacopoulo, dans Gestalt 2010/1 (n° 37)

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Discours de mariage : 7 idées pour un discours parfait

Votre meilleure amie va se marier et vous êtes sa témoin ? C’est génial, vous devez être aux anges ! Enfin à un détail près … Il faut écrire votre discours pour témoigner de l’amour des mariés ! Cependant, rassurez-vous, c’est un exercice bien moins compliqué qu’il n’y paraît. Et pour vous donner un petit coup de pouce pour sa rédaction, on vous a préparé 7 idées à mettre dans votre discours pour qu’il soit parfait le jour J ! C’est parti !

Femme fontaine et squirting : un plaisir qui coule de source

Quand on parle d'éjaculation, ne nions pas que l'on pense presque tout le temps au sperme et à leur propriétaire. Il faut dire que la femme fontaine est encore trop peu abordée. Par tabou ? Peut-être. Par jalousie ? Pourquoi pas. Par ignorance ? Plus pour longtemps en tout cas... Loin du fantasme et surtout loin du porno, le phénomène de femme fontaine est encore et surtout une bonne occasion de nous concentrer sur nos corps, de lâcher prise et de prendre beaucoup (beaucoup) de plaisir.

7 idées de jeux sexuels pour booster notre libido, amusez-vous !

C’est lors d'une soirée entre copines que j'ai entendu parler de jeux sexuels pour sortir de la routine. La libido, ça va, ça vient, suivant ce qu’on traverse dans notre quotidien. La sexualité n’est pas acquise, il faut constamment se réinventer. C’est pour cette raison que j’ai commencé à parler jeux sexuels avec des amies, pour voir quelles étaient leurs idées. C'est ainsi que je vous partage 7 idées pour pimenter votre sexualité. Attention, ça va chauffer !

Les 4 styles d'attachement amoureux : que montrent-ils ?

Et encore un énième mec qui me fuit… Si vous vous êtes déjà dit ça, c’est peut-être que vous allez toujours vers le même type de personne. En tout cas, moi j’en ai longtemps fait le constat. J’avais aussi remarqué que j’étais toujours dans le doute de la relation, ce qui conduisait à un échec… Ces comportements traduisent un style d’attachement amoureux assez opposé. Mais tiens, qu’est-ce que c’est un style d’attachement ? Que montre-t-il ? Les connaître peut nous aider à en comprendre beaucoup sur nous-même et nos relations. Explication.

Isabelle Vuillemin, coach, explique le Reiki pour calmer les angoisses

Le Reiki, une forme ancienne de thérapie énergétique, a longtemps été reconnu pour sa capacité à équilibrer le corps et l'esprit. En canalisant l'énergie universelle, le Reiki aide à évacuer les émotions négatives, y compris les angoisses qui peuvent souvent nous submerger. Isabelle Vuillemin, coach, nous explique comment le Reiki peut vous permettre de calmer vos angoisses. Retrouvez un sentiment de calme et de sérénité intérieure grâce à cette pratique holistique. Explication.

Le manque d’estime de soi impacte la gestion de son argent

Même si j’essaie de travailler dessus, j’avoue que j’ai toujours eu beaucoup de mal à avoir confiance en moi. Je sais combien c’est crucial. Dernièrement, j’ai même réalisé que ça avait des conséquences sur la gestion de mon argent. Eh oui, c’est beau d’ouvrir les yeux sur cela à 33 ans ! Je vous explique en quoi un manque de confiance en soi peut influencer (négativement) notre porte-monnaie.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Comprendre la Mythomanie [ par Christine Calonne, psychologue ]

25 février · Wengood

15:08


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube