Garde alternée : 6 conseils pour bien s’y préparer

Mis à jour le par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Aucun parent n’est prêt pour la garde alternée. Que ce soit d’un point de vue émotionnel ou organisationnel. Ce n'est qu'une fois dans le feu de l’action qu'on en découvre toute la difficulté. Mais alors comment bien vivre la garde alternée et faire en sorte que tout le monde se sente bien ? Voici quelques conseils pour gérer au mieux cette période.

Garde alternée : 6 conseils pour bien s’y préparer
Sommaire :
« Mieux vaut pour les enfants, des parents séparés que désunis. » - Jar of quotes*

6 conseils pour surmonter avec brio la garde alternée

Ce nouveau mode de vie sera bien vécu à certaines conditions.

1. Je ne déménage pas trop loin  

Qui dit divorce, dit déménagement d’au moins un des deux membres du couple et c’est au moment de choisir son nouveau toit que tout va se jouer. Habiter dans la même ville que ses enfants, ou du moins à proximité, est la première condition pour que la garde alternée se passe bien. Les enfants pourront garder leurs repères et psychologiquement, l’éloignement me paraîtra moins important. En plus, ne pas vivre à des kilomètres, c’est s’éviter la fatigue des trajets, et pourquoi ne pas, se permettre quelques visites surprises.

2. Je fais en sorte que mes enfants aient leur propre chambre

Pour qu’ils se sentent bien et chez eux dans leur nouvel espace de vie, et que je sente leur présence même quand ce n’est pas mon tour de garde. L’impression qu’ils ont toujours une place dans ma nouvelle vie est réconfortante, c’est un bon moyen de gérer le manque causé par la garde alternée.

3. Je mets en place un planning intelligent

Interrogez les  gens autour de vous, la vision commune pense que la semaine va du lundi matin au dimanche soir. Pourtant, effectuer le changement de domicile le dimanche soir n’est pas la meilleure solution.  Privilégier un jour de semaine est moins traumatisant pour tout le monde : les enfants partent à l’école le matin et rentrent le soir dans un autre cadre, au lieu de quitter papa ou maman le dimanche soir après avoir passé un bon week-end.


Existe-t-il un jour idéal pour changer de maison ?

garde alternee planning

Le vendredi soir semble être une bonne option car mes petits  sont en week-end, et de ce fait dans de bonnes conditions. Ils peuvent profiter du samedi matin pour s’installer tranquillement, et moi je commence par deux jours de repos avec eux, deux jours de plaisir et d’occupations, avant d’entamer la semaine d’école/de travail.


4. Je soigne mes relations avec mon ex-conjoint

Même si on ne s’aime plus, on peut faire l’effort de s’estimer. Une bonne entente parentale est nécessaire au bon développement de l’enfant (et en plus, cela aide à avancer). Ce dernier doit se sentir libre de téléphoner à son papa alors qu’il est chez moi, ou de dire à son père que sa maman lui manque (sans qu’on tente de lui retourner le cerveau).  De plus, si des rapports cordiaux peuvent me permettre d’obtenir une photo, un coup de fil, ou d’organiser une visite surprise quand ce n’est pas ma semaine !

> Du mal à vous exprimer calmement ? Découvrez le mode d’emploi de la communication non-violente

5. Son père et moi restons sur la même longueur d’ondes en matière d’éducation

Chez papa et chez maman, les règles doivent être les mêmes. Si mon enfant fait un lien entre ses deux univers, il sera moins perturbé, s’adaptera plus vite au changement, et je ne passerai pas mon temps à faire la police. Même rythme de sommeil, même rituels de lever et de coucher... les repères de l'enfant doivent être respectés. Bien que séparés, on continue à faire front pour éviter que notre petit bout en profite et que l’un de nous deux le paye par la suite.


Remarque : je m’abstiens de toutes critiques

pas de critique

Je ne cautionne pas la tenue qu’il porte dès qu’il revient chez moi, qu’il regarde la télé pendant qu’il prend son goûter… Si tout cela se passe chez l’autre parent, je ne dois pas intervenir,  tant que les grandes lignes de l’éducation sont respectées.


6. Je suis à l’écoute de mon enfant

Ses besoins doivent passer avant les miens ou ceux de l’autre parent. Car si je suis en train de me reconstruire, lui se construit. Pour s’épanouir au mieux, un enfant a besoin de son père et de sa mère, mais pour des raisons différentes. On ne partage pas une moitié d'enfant au nom de l’égalité. Mieux vaut moduler le calendrier en bonne intelligence plutôt que mettre en place un système manquant totalement de souplesse… tout en écoutant les demandes de mon enfant pour m’adapter si besoin.

> Découvrez comment réduire le stress chez l’enfant

L’avis du psy – C'est la qualité des relations qui compte

« Vivre dans deux maisons, avoir deux chambres ne constitue pas en en soi un problème ou un manque de repère pour les enfants ». C’est la qualité des relations avec les parents qui compte, explique le psychothérapeute Gérard Poussin. C’est inévitable, une séparation touche la relation de l’enfant avec l’un des parents, et il s’agit souvent du père. Pour conserver la plus saine des relations, et pour garantir le bien-être de tous, il n’est pas question d'opter pour une garde alternée conflictuelle, où chacun aurait "droit à sa moitié d'enfant". 

➡ L'intérêt de l'enfant prime, c’est pour cela que les parents doivent habiter à côté, bien communiquer, dépasser leurs conflits et être prêts à faire des compromis au jour le jour. Si ces conditions sont réunies, la garde alternée profitera à toute la famille.

Contacter un psy


*Sources : journaldesfemmes.com*Le pot à citations

Si vous sentez que votre enfant a besoin d’être accompagné pour dépasser certains blocages, découvrez quand emmener votre enfant chez le psychologue ?

Article proposé par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

La vengeance nous fait-elle vraiment du bien ? Ou encore plus de mal ?

“La vengeance est un plat qui se mange froid”. J’ai toujours entendu cette expression, mais froide ou chaude, est-ce que la vengeance fait vraiment du bien ? Le désir de vengeance nous submerge quand nous subissons une injustice, c’est un mécanisme de réaction primaire ancré dans l’inconscient. Lorsqu’on souffre, on veut que l’autre souffre aussi. Voyons voir pourquoi ça nous fait du bien, mais aussi, pourquoi la vengeance peut être dangereuse pour notre bien-être psychique. Explications.

Les symptomes d'une crise d'angoisse : la repérer pour bien la gérer

Les battements de mon cœur s'accélèrent, ma gorge devient sèche, et respirer sans avoir la sensation d'étouffer me semble impossible : pas de doute, la crise d'angoisse est là. "C'est dans la tête" me direz-vous. Oui, certes, ces attaques de paniques sont dues aux mauvais tours que me jouent mes pensées mais j'ai l'impression que je vais mourir tant mon corps s'agite. Elles ont beau être irrationnelles, elles sont dures à contrôler et m'emportent comme dans un cercle vicieux. Symptômes et causes d'une crise d'angoisse, je vous dis tout. Pour bien la gérer, il est important de bien la comprendre.

Démotivée au travail ?

Il y a des jours comme ça... on traîne des pieds et on subit sa journée, rêvant à chaque minute de l'instant où l'on pourra quitter son costume de travailleur, pour passer à autre chose. Bref, c'est le coup de mou et on se demande bien ce qui nous pousse à sortir du lit le matin. Tout le monde connaît un jour une période de moins bien au travail, de démotivation mais il est important de ne pas s'y embourber. Voici 3 astuces pour retrouver la niaque vite et bien !

Comment pratiquer l'écoute active au travail ?

Au travail, nous sommes amenées à échanger avec tout un tas de personnes : collègues, managers, directeurs, etc. Il est donc important de bien comprendre et bien se faire comprendre, pour avoir des relations saines avec tous les acteurs de l’entreprise. L’écoute active est la solution pour des relations apaisées et un fonctionnement plus efficace. Alors, comment montrer qu’on écoute activement son interlocuteur ? Pourquoi est-ce essentiel au travail ? Explications.

Je m’ennuie au travail… Est-ce un bore-out ?

Jour après jour, je tente de tuer le temps au travail. Cela peut paraître risible, mais c’est une situation pesante. J’enchaîne les cafés, je regarde la trotteuse de l’horloge tout le temps, je navigue sans but sur internet. On peut dire que je suis payée à rien faire ! Je sais que beaucoup envient cette situation, mais ce n’est pas joyeux. Entre fatigue, perte d’estime de soi et même dépression, le bore-out est à surveiller.

Que faire quand on s'ennuie ? 10 idées d'activités pour s'occuper

Et voilà, je m'ennuie. Moi qui me plains de ne jamais avoir le temps, maintenant que j'en ai, je ne sais pas comment l'utiliser ! M'occuper de mon intérieur, prendre des nouvelles de mes proches, et pourquoi pas développer certains talents ? Il y a tellement de façons de s'occuper, voici 10 choses à faire quand on s'ennuie !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici