Comment s'y prendre avec un enfant perfectionniste ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

La soif de perfection existe même chez les plus petits. Une intolérance à l'erreur, aux émotions, à l'imperfection cause de nombreuses souffrances pour les enfants comme pour leur entourage. Et comme nous, on a compris qu'il n'était pas vital d'être parfaite, on vous aide à faire passer le mot à vos chères têtes blondes !

Comment s'y prendre avec un enfant perfectionniste ?
Sommaire : 

Enfant perfectionniste : comment gérer ?

Avant toute chose, commençons par établir un point important : il existe une différence entre un enfant perfectionniste et un enfant consciencieux. Être consciencieux, c'est être exigeant envers son travail et éprouver de la satisfaction dans la réalisation. Un enfant consciencieux sait habituellement gérer son effort en fonction du contexte, être flexible et persévérant. Au contraire un enfant perfectionniste voudra atteindre l'excellence. Ses standards sont très élevés et il va rarement au bout de ses projets, car pour lui, seule la perfection compte. Il accorde une très grande importance aux moindres détails, ne limite pas son effort, se juge très sévèrement, il est souvent insatisfait et ne retire aucun plaisir dans ses projets.

👉 Un perfectionnisme qui va trop loin conduit inévitablement vers une faible estime de soi. Les enfants perfectionnistes sont très sensibles à la critique, ils se comparent, craignent le jugement, nient leurs émotions et le moindre échec, même minime, peut les rendre malades. Voilà pourquoi il est important d'apprendre à gérer le perfectionnisme d'un enfant.

>>> Cet article pourrait vous intéresser : 10 astuces pour donner confiance à son enfant

Conseils pour aider son enfant perfectionniste

1. L'acceptation

La première chose que l'on a envie de faire face à un enfant perfectionniste, c'est de lui dire que l'erreur est humaine, que ce n'est pas grave de se tromper, que l'on peut montrer ses émotions et ne pas tenir compte de ce que disent les autres, mais mieux vaut éviter. En effet, lui dire cela revient à lui dire qu'il n'est pas bien comme il est, qu'il a tort. Ce qu'il faut faire en premier lieu, c'est l'accepter comme il est et reconnaître et accepter son besoin de perfection.

L'acceptation permet de montrer à son enfant qu'on l'aime et donc qu'on l'accepte comme il est. Ça pourra ainsi l'aider à s'accepter lui-même et à chasser le stress et l'anxiété du perfectionnisme pour tendre vers une excellence plus sereine.

2. Identifier les croyances

Le perfectionnisme d'un enfant est souvent lié à l'image qu'il a de lui et la crainte qu'il a d'être abandonné ou moins aimé. Pour lui, être imparfait c'est être nul, bête, se tromper c'est donc ne pas être digne d'amour et ne pas pouvoir s'aimer. Il faut alors l'aider à déconstruire ces croyances :

  • lui faire comprendre que les compétences et l'intelligence s'acquièrent au fil du temps et en accumulant de l'expérience. Encouragez-le alors à découvrir de nouvelles choses et à en retirer du plaisir.
  • lui dire que faire de son mieux en toutes circonstances est suffisant.
  • s'il rate, lui montrer ce qu'il retire, ce qu'il apprend de cette erreur ou de cet échec et essayez vous-même de ne pas être étonnée ou déçue lorsque votre enfant fait moins bien.

3. Axer sur le retour à soi

Vous savez ce qu'on dit : "comparaison n'est pas raison" et il convient de le faire comprendre le plus tôt possible aux enfants, surtout s'ils ont tendance à être un peu trop perfectionnistes. Évitez donc de comparer votre enfant et ne prenez pas pour exemple ceux qui sont "meilleurs". Cela ne fait que renforcer l'idée selon laquelle ils doivent être parfaits pour être aimés. Concentrez-vous sur les progressions personnelles de votre enfant et invitez-le à s'observer lui-même. Il ne doit se comparer qu'avec lui-même, avec les progrès qu'il a déjà fait et non avec les autres leurs histoires et leurs compétences.

4. Vous remettre en question

Parce que vous êtes l'actrice principale dans la vie de votre enfant, sa référence et que les enfants fonctionnent beaucoup par imitation, vous devez vous remettre vous aussi en question. Qu'en est-il de votre rapport au perfectionnisme ? Placez-vous toujours la barre haute ? En demandez-vous trop à votre enfant ? Commencez par être moins dur avec vous-même et votre enfant finira par en faire de même.

Les enfants ont souvent tendance à croire qu'ils ne seront aimés de leurs parents et des adultes en général que s'ils ont de bons résultats, voire de très bons résultats et ne font pas d'erreur. Le mieux que l'on puisse faire pour qu'un enfant perfectionniste ne se rende pas malade et prenne confiance en lui, c'est simplement de lui montrer notre amour et notre soutien, avec sincérité et sans en faire trop non plus, pour éviter qu'il continue de mettre la barre toujours plus haut. Apprenons-leur à prendre du plaisir dans ce qu'ils font, à toujours faire de leur mieux et à apprendre de leurs erreurs.

L'avis de la rédaction - du perfectionnisme à l'isolement

L'isolement est une tendance vers laquelle peut tendre un enfant perfectionniste. En effet, ce dernier peut refuser de voir des amis, de peur de ne pas être à la hauteur, arrêter de travailler, ne plus rendre ses devoirs ou manquer des contrôles notés pour ne plus être confronté à l'erreur ou au contraire, tenter de relever des défis toujours plus compliqués et difficiles pour se prouver quelque chose. Le stress, les angoisses, les troubles du sommeil ou l'auto-dévalorisation sont aussi souvent de la partie et doivent alerter les parents. Il arrive qu'un enfant perfectionniste souffre de trouble telle que la boulimie ou l'anorexie, la scarification, les crises de colère, allant même jusqu'à la dépression ou l'envie suicidaire. En tant que parents, il est parfois difficile de toujours faire face, seuls, une thérapie familiale ou des consultations psychologiques peuvent souvent vous apporter une aide bénéfique.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Sources : Comment s'y prendre avec un enfant perfectionniste ? - Mutualité Partena
7 pistes pour aider un enfant (trop) perfectionniste - Apprendre à éduquer

Et si votre enfant est hypersensible, comment l'aider ?

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Les commentaires

Bravo pour votre analyse, cela correspond à ce que je vie avec mon fils. Votre article m'a aidé à poser des mot sur son mal être, il ne pourra qu'aller mieux pour la suite, encore merci.

Nos derniers articles

15 citations sur l'amour... parce que l'important c'est d'aimer !

Ah l'amour ! On ne va pas se mentir, c'est un peu ce qui fait tourner le monde et ce qui occupe une grande partie de notre vie. Combien de films, combien de romans, combien d'histoires sont écrits au nom de l'amour ? Qu'il soit infini, impossible, passionnant ou destructeur, impossible de vivre sans lui. La preuve avec ces 15 citations pour déclarer sa flamme et faire battre son cœur.

Mes remèdes naturels contre le mal de gorge, vous allez les adorer !

L'automne avait à peine posé ses pattes froides sur ma vie que j'avais déjà la gorge en feu ! Je ne sais pas pourquoi mais la gorge est une zone assez sensible chez moi (quelque chose qui reste en travers sans doute !). Quoi qu'il en soit, quand je me réveille avec la sensation d'avaler du verre, j'ai mes petites solutions pour apaiser ça rapidement et naturellement.

10 citations sur le changement… C'est maintenant !

Je suis pour le changement, que ce soit dans ma vie personnelle ou dans le monde. Je suis de celles qui ont du mal à supporter une routine constante, même si j’aime bien avoir mon petit cocon. Mais la vie est courte, alors autant en profiter pour changer nos habitudes et notre vie. Voici donc 10 citations sur le changement, pour donner une nouvelle impulsion à sa vie !

Je me sens toujours visée, mais pourquoi est-ce que je prends tout pour moi ?!

On ne peut rien me dire ! J'interprète très souvent le propos des autres et je le prends pour moi... en mal évidemment. Une copine me raconte qu'elle bosse dur et jusque tard dans la soirée et j'en déduis qu'elle me fait remarquer que je ne travaille pas assez. En me rendant, avant l'heure, mon fils fiévreux, la maîtresse me dit de ne pas hésiter à le garder à la maison s'il n'est pas bien et voilà que je me remets en question, je doute d'être une bonne mère. Pourquoi est-ce que je prends tout pour moi ? Il paraîtrait que c'est un problème d'estime de soi...

Êtes-vous en bonne condition physique ? On fait le bilan

Être plus heureuse, ça commence par prendre soin de soi et de son bien-être. Mais, pour prendre soin de soi, il faut commencer par bien se connaître, connaître son corps et savoir de quoi il est capable. Pour le savoir, il faut donc déterminer si vous êtes en bonne condition physique. Alors c'est parti, le test est rapide, mais la tenue de sport n'est pas optionnelle !

Je veux travailler moins, laissez-moi vivre et passer ma vie pro au second plan !

J’ai toujours fait passer ma vie professionnelle au second plan, car ce qui m’intéresse le plus, moi, c’est la création. L’art, de manière générale, est une source de bien-être. Oui, mais voilà, le problème est qu’il est difficile de vivre de son art et de ses créations. Particulièrement dans une époque capitaliste où la productivité et la consommation comptent par-dessus tout. Mais ne faut-il pas revoir notre conception du travail ? Et si on travaillait moins pour vivre plus ? Comment faire pour réellement travailler moins ? Explication.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici