Comment bien finir l'année… et enterrer 2023 comme il se doit ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim

La fin de l'année approche à grands pas et je ressens un certain soulagement. Évidemment, rien ne va vraiment changer le 31 à minuit, mais je ne suis pas mécontente de tirer un trait sur cette année particulière. L'heure du bilan est arrivée, mais pas seulement, l'heure est aussi venue de dire adieu et d'enterrer 2023. De toute façon, elle a été rude pour beaucoup d'entre nous alors autant lui dire au revoir en beauté !

Comment bien finir l'année… et enterrer 2023 comme il se doit ?
Sommaire :
"Il faut laisser le passé derrière soi si on veut avancer" Forest Gump

Des rituels pour avancer dans la vie

On néglige trop souvent l'importance des rituels. Ces petits actes ou paroles qui aident à passer un cap, à marquer un tournant, à se rassurer, se sentir en sécurité. Le rituel est une tradition à laquelle on peut se raccrocher quand tout fout le camp ! Les rituels ont aussi des bienfaits thérapeutiques. Ils aident à avancer et c'est une manière de célébrer la fin de quelque chose et le début d'autre chose. On parle beaucoup de rituels de beauté, par exemple. Ces habitudes que l'on met en place pour se sentir belle, dire au revoir à la nuit et saluer la journée qui commence. Cette routine qui nous permet de prendre le chemin de notre quotidien. C'est pourquoi pour clore définitivement l'année 2023, je vous propose quelques rituels symboliques. 🙂

Enterrons 2023 comme il se doit avec ces 2 rituels

1. Brûler des noms

Le feu a des vertus purificatrices, alors pour sauter en 2024 tout en essayant de faire table rase du passé, il peut être bon de brûler des personnes (métaphoriquement !) Une relation toxique, une personnalité publique ou politique, bref, écrivez les noms de toutes les personnes qui ont gâché votre année sur un papier, remerciez-les pour ce qu'ils vous ont apporté, parce que la gratitude c'est important, et regardez son nom brûler dans la cheminée ou à la flamme d'une bougie. Brûler est un symbole très satisfaisant qui devrait vous faire un bien fou.

2. Tirer des leçons

C'est difficile parce que même si l'on sait que nous vivons quelque chose d'historique et de traumatisant, on ne s'en rend pas forcément compte. C'est souvent en se retournant sur le passé qu'on prend conscience de l'ampleur d'un événement. Et c'est exactement ce en quoi consiste ce second rituel. Beaucoup de choses ont été dites, entendues, subies… Aujourd’hui, il convient de se replacer au centre de sa vie.

Prenez un moment pour vous et choisissez une activité qui permet de vous clarifier l'esprit. La course à pied, un bain, la cuisson du risotto, peu importe. Remémorez-vous des instants de cette année, bons et mauvais. En se remémorant les mauvais moments, on les chasse peu à peu de notre inconscient. Et en se remémorant les bons moments on se fait du bien. Enfin, essayez de terminer cette réflexion par une phrase, un mantra, une leçon, quelque chose qui viendra conclure le fil de vos pensées mais aussi cette année. LA chose que vous retiendrez. 

🖋️ Faites aussi cet exercice par écrit, en même temps ou plus tard, pour goûter aux bienfaits de l'écriture thérapeutique. Notez vos souvenirs de cette année 2023 ou ne notez que votre conclusion. Gardez tout ça précieusement et vous y retournerez l'an prochain afin de constater le chemin parcouru ! 😉

L'avis de la rédaction : prenez soin de vous !

Évidemment, les rituels ne sont que symboliques, 2024 viendra emboîter le pas de 2023 avec son bon et son moins bon, parce qu'on change d'année, pas de galaxie ! L'année que nous venons de vivre a mis à jour des fragilités et des blessures qu'il nous faut soigner. Alors prenez soin de vous, de vos proches et ne négligez pas votre santé mentale. Apprenez à lâcher prise, à vous détacher de vos croyances limitantes et ne vous interdisez surtout pas d'aller mal. Si vous vous sentez déprimée ou perdue, n'hésitez pas à contacter un psychologue pour parler de ce qui vous gêne en ce moment. Ne restez surtout pas seule avec votre mal-être et vos souffrances, les professionnels sont là pour vous aider. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un thérapeute en ligne

Saviez-vous que les périodes de crise étaient les meilleurs moments pour apprendre à lâcher prise.

Mais aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

"Je suis accro au sport" : tout savoir sur la bigorexie !

“Je suis une véritable accro au sport”. C’est fou comme cette phrase peut paraître anodine, voire positive dans notre société. Il est certain qu’elle est beaucoup mieux perçue que “je suis une véritable accro à la cocaïne” 😅. Pourtant, cela reste une addiction et elle peut avoir des graves répercussions. Sauf qu’elle est plus pernicieuse et qu’elle touche à d’autres troubles qui provoquent une grande souffrance psychologique. Être accro au sport, on appelle cela de la bigorexie et non, ce n’est pas une bonne nouvelle. Pratiquer une activité physique à haute intensité peut être réellement dangereux pour la santé. Alors parlons-en !

La naturopathie pour soulager les troubles hormonaux par Mélissa Parain, naturopathe

L’équilibre hormonal de la femme est fragile et il est de plus en plus mis à mal par notre mode de vie : alimentation, stress, sédentarité, perturbateurs endocriniens… Un déséquilibre peut entraîner différentes problématiques. En plus d’un suivi régulier indispensable avec votre médecin, la naturopathie peut se révéler d’une aide précieuse. Comment la naturopathie peut venir en aide pour aider à lutter contre les troubles hormonaux ? Mélissa Parain, naturopathe, est avec nous pour nous en parler.

Le sentiment d’injustice, comment naît-il et comment le gérer ?

La vie, c’est trop injuste ! Qui n’a jamais eu ce sentiment d’injustice et fait le constat amer que le quotidien n’était jamais facile ? Moi, en tout cas, je l’ai fait. On aimerait que tout roule sur des roulettes et que tout aille dans notre sens, mais on rencontre souvent des déceptions. C’est alors difficile de gérer la frustration, la colère, l’impuissance qui mène au sentiment d’injustice ? Comment gérer alors ? Comment supporter l’injustice ? Qu’est-ce que cela traduit si on a toujours la sensation que tout est injuste ?

"Je suis hyper pudique" : est-ce vraiment un rempart efficace ?

En vérité, moi, je suis plutôt du genre à tout balancer : sentiments, détails personnels et nudité en prime ! La pudeur est pour moi une barrière inutile, j'ai pourtant une amie, qui même après 10 ans d'amitié est incapable de retirer son soutien-gorge devant moi, dans le vestiaire avant le sport. Elle met des limites, par respect ? Peut-être. Par pudeur extrême ? Sans doute. Pour elle, un seul credo : pour vivre heureux vivons cachés. Heureux ? Ça reste à voir.

Syndrome “Cover Your Ass” : pourquoi on se couvre au boulot ?

Mettre son manager en copie, demander qui fait le compte rendu de réu ou demander des confirmations écrites pour chaque projet… Je pense que tout le monde l’a un jour fait, moi la première ! Je n’ai jamais conscientisé cela, mais j’ai récemment découvert que cela portrait un nom : le syndrome du “Cover Your Ass”, autrement dit en français le syndrome “couvre tes fesses”. Quelle réalité cela montre-t-il de la vie en entreprise ? En quoi c’est problématique ? Je vous explique.

L'acceptation, une étape capitale pour aller de l'avant

En ce moment, je suis dans une période très compliquée de ma vie, puisque je fais le deuil d’une relation amoureuse. J’ai été quittée brutalement il y a quelques mois et j’avoue avoir du mal à m’en remettre… Je passe par toutes les étapes du deuil, sauf la dernière qui est pourtant cruciale : l’acceptation. En effet, une fois que je l’aurais atteinte, je pense que je pourrais véritablement aller de l’avant. D’ailleurs, ça marche un peu pour tout, je m’explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi la libido augmente en été ? Comment en profiter ? Par Laurence Dispaux, sexologue

24 juin · Wengood

18:10


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube