Coronavirus, crise économique, défi écologique : la bonne période pour apprendre à lâcher-prise

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Pandémie qui nous poursuit, relance économique qui tarde à venir, réchauffement climatique qui nous fait de l'oeil, avouons-le nous ne sommes pas loin de sombrer et de tous passer l'hiver dans une sorte de déprime généralisée. Ou alors, on décide que le moment est enfin venu pour apprendre à lâcher-prise.

Coronavirus, crise économique, défi écologique : la bonne période pour apprendre à lâcher-prise
Sommaire : 

« Parfois, lâcher-prise est un acte plus puissant que se défendre ou s'accrocher. » Eckhart Tolle

Notre impitoyable besoin de contrôle

Dans une situation et un environnement qui semblent totalement hors de notre contrôle, il est évident que nous avons envie de reprendre la main. C'est presque une nécessité, nous avons besoin de tout contrôler. Nous sommes obligées de porter un masque, sortir est angoissant, mais l'idée d'un nouveau confinement peut l'être tout autant. Nous avons peur pour notre emploi, nos proches, notre santé. Rien d'anormal jusque là, à ce que nous cherchions à diriger notre monde à notre façon, à ce que nous souhaitions un résultat qui corresponde à nos désirs. Sauf que même au sein de notre petit univers, tout ne va pas dans le sens de nos désirs. Vous pouvez passer des heures en cuisine et rater le dîner, vous pouvez demander à votre conjoint tel ou tel service et qu'il ne vous le rende pas, vous pouvez vous donner du mal au travail et qu'on ne le remarque pas. Et que se passe-t-il alors ?

  • colère
  • doutes
  • culpabilité
  • disputes
  • impossibilité de prendre du recul ou de penser à autre chose

Toute une panoplie d'émotions qui nous grignotent peu à peu. Qui rendent l'échec toujours plus insupportable et entament notre confiance en nous.

Pourquoi c'est le bon moment pour apprendre à lâcher-prise ?

Peut-être pour éviter de rajouter de l'émotion à l'émotion, mais surtout parce qu'il est rare que les événements se plient à notre volonté et que nous n'avons aucun contrôle sur les événements actuels. Attention, lâcher prise, ce n'est pas se soumettre, fuir, se résigner ou approuver. On est loin de la faiblesse ou de la lâcheté. Avec le lâcher-prise on apprend plutôt à connaître ses limites, à les accepter, à se faire confiance et à faire confiance aux autres afin de ne plus se laisser parasiter par ce qui nous fait souffrir. Et puis surtout, on prend conscience que notre bonheur ne dépend pas des circonstances extérieures. Plus vous en attendez du monde et des autres et plus vous serez déçue. Pour apprendre à lâcher-prise vous devez avant tout vous concentrer sur ce que vous pouvez changer, ce sur quoi vous avez une action. Ne vous inquiétez pas pour ce qui est hors de votre contrôle et ne vous inquiétez pas pour ce que vous pouvez contrôler.

Comment commencer à lâcher prise dans le contexte actuel ?

Vaste question et réponse difficile. En fait, il faut changer notre façon de percevoir ce qu'il nous arrive. Plutôt que de nous accrocher aux événements, en en parlant sans cesse, en restant figée devant les chaînes d'info, il faudrait trouver un côté constructif à ces différentes crises. Souvenez-vous par exemple, pendant le confinement, des choses que vous avez pu mettre en place pour améliorer votre quotidien, vous rapprocher de ceux qui étaient loin, etc. Ce peut être un moyen de repenser le monde, d'envisager notre avenir, de commencer un nouveau projet, de se mettre moins de pression, etc.

Le lâcher prise doit s'effectuer sur ce qu'on ne contrôle pas, mais que l'on voudrait contrôler malgré tout. Si vous pensez que vous avez un rôle à jouer dans les différentes crises que l'on traverse, jouez votre rôle, sinon, ne vous entêtez pas à vouloir régler les choses que nous ne pouvez pas régler et reportez votre énergie sur ce qui est entre vos mains.


L'avis de la rédaction - Accueillir et s'abandonner

Lâcher prise quand tout va mal ne semble être qu'un effort de plus. Comment lâcher prise face au deuil, face à la souffrance. Il faut les accueillir et s'y abandonner. Il est important de comprendre que peu importe notre volonté, la vie passe par des hauts et des bas et que nous devons nous abandonner à ce mouvement de haut et de bas. Tout finit toujours par passer, sauf les hauts et bas de la vie. Le véritable lâcher-prise, c'est donc de les accueillir afin de s'y abandonner. C'est ainsi seulement que nous pourrons passer à l'action et ne pas nous résigner.


Contacter un coach

Changer pour aller mieux passe aussi par arrêter de râler au bureau pour mieux agir.

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Cachez ce téton que je ne saurais voir ! Qu'ont-ils donc de si gênant ?

Avez-vous remarqué combien les seins, et particulièrement les tétons des femmes, sont censurés ? Notamment sur les réseaux sociaux, Instagram étant le spécialiste de la censure des tétons. Je suis beaucoup d’artistes faisant du nu artistique, la plupart doivent flouter les tétons des femmes, alors que ceux des hommes non… Pourquoi faut-il qu’on cache nos tétons ? Qu’ont-ils donc de si gênant ?

Comment savoir si je suis transgenre ? #identite

Il y a quelques années, je discutais avec un ami qui m’a confié s’être posé plusieurs fois des questions sur son identité. Son genre assigné à la naissance était “homme”, mais lui se sentait plus “femme”. Être transgenre, c’est ressentir un décalage entre le genre assigné à la naissance et son ressenti. Je pensais que c’était quelque chose que l’on savait au fond de soi, depuis toujours, mais en réalité, mon ami m’a fait comprendre que c’était beaucoup plus complexe que cela. Alors comment savoir si on est transgenre ? Explications.

Comment gérer un passif-agressif ? 5 astuces imparables

Ils procrastinent, boudent pour un rien et rejettent la faute sur vous ? Les passifs-agressifs ont de quoi nous rendre fou. Personnellement, au lieu de rentrer dans leur jeu malsain, je garde mon calme et réagis intelligemment… Et ça fonctionne ! Découvrez 5 astuces pour gérer les comportements passifs-agressifs.

7 aliments à mettre dans votre assiette pour une peau parfaite

J'ai la peau mixte et j'adore manger. Vous vous dites quel est le rapport... Eh bien, c'est une bonne nouvelle. Pourquoi ? Parce qu'une peau parfaite, ça passe aussi par l'assiette. Pas la peine d'installer le frigo dans la salle de bains, mettez juste le cap sur les crevettes, les framboises ou les tomates.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici