Coronavirus, crise économique, défi écologique : la bonne période pour apprendre à lâcher-prise

Pandémie qui nous poursuit, relance économique qui tarde à venir, réchauffement climatique qui nous fait de l'oeil, avouons-le nous ne sommes pas loin de sombrer et de tous passer l'hiver dans une sorte de déprime généralisée. Ou alors, on décide que le moment est enfin venu pour apprendre à lâcher-prise.

Sommaire : 

« Parfois, lâcher-prise est un acte plus puissant que se défendre ou s'accrocher. » Eckhart Tolle

Notre impitoyable besoin de contrôle

Dans une situation et un environnement qui semblent totalement hors de notre contrôle, il est évident que nous avons envie de reprendre la main. C'est presque une nécessité, nous avons besoin de tout contrôler. Nous sommes obligées de porter un masque, sortir est angoissant, mais l'idée d'un nouveau confinement peut l'être tout autant. Nous avons peur pour notre emploi, nos proches, notre santé. Rien d'anormal jusque là, à ce que nous cherchions à diriger notre monde à notre façon, à ce que nous souhaitions un résultat qui corresponde à nos désirs. Sauf que même au sein de notre petit univers, tout ne va pas dans le sens de nos désirs. Vous pouvez passer des heures en cuisine et rater le dîner, vous pouvez demander à votre conjoint tel ou tel service et qu'il ne vous le rende pas, vous pouvez vous donner du mal au travail et qu'on ne le remarque pas. Et que se passe-t-il alors ?

  • colère
  • doutes
  • culpabilité
  • disputes
  • impossibilité de prendre du recul ou de penser à autre chose

Toute une panoplie d'émotions qui nous grignotent peu à peu. Qui rendent l'échec toujours plus insupportable et entament notre confiance en nous.

Pourquoi c'est le bon moment pour apprendre à lâcher-prise ?

Peut-être pour éviter de rajouter de l'émotion à l'émotion, mais surtout parce qu'il est rare que les événements se plient à notre volonté et que nous n'avons aucun contrôle sur les événements actuels. Attention, lâcher prise, ce n'est pas se soumettre, fuir, se résigner ou approuver. On est loin de la faiblesse ou de la lâcheté. Avec le lâcher-prise on apprend plutôt à connaître ses limites, à les accepter, à se faire confiance et à faire confiance aux autres afin de ne plus se laisser parasiter par ce qui nous fait souffrir. Et puis surtout, on prend conscience que notre bonheur ne dépend pas des circonstances extérieures. Plus vous en attendez du monde et des autres et plus vous serez déçue. Pour apprendre à lâcher-prise vous devez avant tout vous concentrer sur ce que vous pouvez changer, ce sur quoi vous avez une action. Ne vous inquiétez pas pour ce qui est hors de votre contrôle et ne vous inquiétez pas pour ce que vous pouvez contrôler.

Comment commencer à lâcher prise dans le contexte actuel ?

Vaste question et réponse difficile. En fait, il faut changer notre façon de percevoir ce qu'il nous arrive. Plutôt que de nous accrocher aux événements, en en parlant sans cesse, en restant figée devant les chaînes d'info, il faudrait trouver un côté constructif à ces différentes crises. Souvenez-vous par exemple, pendant le confinement, des choses que vous avez pu mettre en place pour améliorer votre quotidien, vous rapprocher de ceux qui étaient loin, etc. Ce peut être un moyen de repenser le monde, d'envisager notre avenir, de commencer un nouveau projet, de se mettre moins de pression, etc.

Le lâcher prise doit s'effectuer sur ce qu'on ne contrôle pas, mais que l'on voudrait contrôler malgré tout. Si vous pensez que vous avez un rôle à jouer dans les différentes crises que l'on traverse, jouez votre rôle, sinon, ne vous entêtez pas à vouloir régler les choses que nous ne pouvez pas régler et reportez votre énergie sur ce qui est entre vos mains.


L'avis de la rédaction - Accueillir et s'abandonner

Lâcher prise quand tout va mal ne semble être qu'un effort de plus. Comment lâcher prise face au deuil, face à la souffrance. Il faut les accueillir et s'y abandonner. Il est important de comprendre que peu importe notre volonté, la vie passe par des hauts et des bas et que nous devons nous abandonner à ce mouvement de haut et de bas. Tout finit toujours par passer, sauf les hauts et bas de la vie. Le véritable lâcher-prise, c'est donc de les accueillir afin de s'y abandonner. C'est ainsi seulement que nous pourrons passer à l'action et ne pas nous résigner.


Contacter un coach

Changer pour aller mieux passe aussi par arrêter de râler au bureau pour mieux agir.

Et aussi :

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Les commentaires

Nos derniers articles

TCC : Zoom sur la thérapie cognitive et comportementale

Vous êtes atteint d’une phobie qui vous gâche la vie ? Un trouble obsessionnel compul...

Lire

J'ai peur de dormir hors de chez moi : mes nuits d'enfer

Je pars bientôt en vacances, j'ai vraiment hâte, mais petite ombre au tableau, je n'a...

Lire

Pourquoi je fais toujours les mauvais choix ?

La vie est faite de choix. Nous devons tous à un moment ou à un autre prendre des déc...

Lire

Peur de la hiérarchie, d'où vient-elle ?

Depuis longtemps, j’ai peur de la hiérarchie. Lorsque je vois le big boss entrer dans...

Lire

L'insupportable manie de couper la parole, arrêtons ça !

S’il y a bien quelque chose que je n’aime pas, c’est me faire couper la parole. J’ai ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici