Pas de miracle, en 2024 on change d'année, pas de galaxie !

Mis à jour le par Lauriane Amorim

La nouvelle année sonne toujours comme un nouveau départ. Comme ces jours de rentrée scolaire, lorsqu'on sortait ses nouveaux stylos, de sa nouvelle trousse et que cette année, c'est sûr, on soulignerait bien tous les titres à la règle, on suivrait bien les marges et on ferait des fiches de révision. Personnellement, ça tenait rarement plus d'un mois, mais peu importe, ce qui compte, c'est que le premier jour de l'année, c'est comme un renouveau, une page blanche. Après plusieurs années de galère, on s'attendait à une année 2023 calme et lumineuse... On ne peut pas dire que ce fut exactement le cas et 2024 risque bien de lui ressembler !

Pas de miracle, en 2024 on change d'année, pas de galaxie !

Cinq, quatre, trois, deux, un, zéro... changement

Vous savez quoi ? J'attends le monde d’après ! Non, pardon, le monde d’après on l'a déjà en fait, inflation, guerre, menace terroriste, youpi ! Je n'attends plus vraiment le monde d’après, je rêve juste d'un autre monde sans autant de sang et sans histoires de bombe nucléaire. J'ai survécu aux dernières années et le 31 décembre dernier, j'ai tenu bon jusqu'à minuit pour souhaiter une bonne santé à ceux que j'aime, parce que cette année-là rien ne semblait plus important que la santé. Quelques mois plus tard, une guerre s'ouvrait aux portes de l'Europe à grands coups de menace nucléaire. Génial.

Décidément, 2023 ce n’était pas le monde d’après. Et malgré tout, cette année, quand on sera à l'aube de 2024, je ferai encore semblant de croire à mes bonnes résolutions et je souhaiterais encore une bonne santé et une bonne année à tout le monde en espérant que tout va bien se passer... même si on change juste d'année et pas de monde 🙃.

Le réveillon est un pont

Traditionnellement, le réveillon du 31 décembre est un pont entre l'année passée et celle à venir. Un check, un passage de relais. On attend donc la nouvelle année dans la joie et parfois aussi dans l'abondance, accompagnée d'amis, de membres de la famille, de proches. On parle donc bien d'un pont, d'un lien entre deux années et non pas d'un raccourci ctrl+z, qui nous donnerait le champ libre pour recommencer une année ratée. On a sûrement raté d'autres années auparavant, sans pour autant qu'un réveillon du 31 décembre ne vienne balayer tous ces échecs comme si de rien n'était.

On a aussi sans doute eu souvent l'intention de rentrer dans une nouvelle année comme si on était une nouvelle personne, et puis ça n'a pas toujours fonctionné, parce que le naturel revenait au galop ou que les événements ne tournaient pas en notre faveur. Bref, nous ne changeons que d'année, pas encore de monde et la guerre et ses horreurs ne vont pas s'évanouir à minuit... Les autres crises non plus d'ailleurs !

Je voudrais vraiment vous inciter à garder le sourire en pensant à l'avenir, à ce que peut nous réserver 2024, mais moi-même je doute et je vacille. Une chose est sûre, ce 31 décembre 2023, nous savons ce que nous laisserons derrière nous et nous serons contents de le laisser. Alors continuons d'avancer, et avec le sourire parce que ça ne coûte rien et que ça fait du bien. Lâchons prise quoi ! 🥳 🥳

Enfin, selon une ancienne croyance, on dit qu'au nouvel an, il faut faire beaucoup de bruit pour faire fuir les mauvais esprits. L'an dernier nous n'en avons sans doute pas encore assez fait, alors cette année qu'importe ce qui nous attend, dansons, crions, chantons à tue-tête, mettons un peu de joie et d'allégresse sur nos peines, nos anxiétés, nos angoisses et retardons un peu demain.

L'avis de la rédaction : aucune injonction à la bonne humeur

La soirée du Nouvel an a tout d'une obligation sociale, et souvent, c'est une soirée qui manque de spontanéité où rien n'est naturel. C'est même parfois un peu triste de se retrouver là avec sa belle robe à paillettes, à manger un bloc de foie gras avec des personnes qui parlent trop fort de choses qu'ils ne connaissent pas. Et puis il y a le risque de mettre trop d'attentes dans ce genre de soirée et d'en sortir déçue. Alors de toute façon, vous savez quoi, on change juste d'année, pas de galaxie, donc si vous voulez attendre 2024 en pyjama, seule, à deux ou en dormant, libre à vous, elle arrivera pour tout le monde !

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach bien-être

Et d'ailleurs, si passer Noël toute seule était une bonne idée ?

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Votre couple va-t-il durer ? Les 6 questions que vous devez vous poser

Selon les Rita Mitsouko, "les histoires d'amour finissent mal... en général". Bon OK, mais ça ne veut pas dire que nous n'avons pas envie de passer un peu plus de bon temps à deux. Mais pour que ce soit vraiment du bon temps, encore faut-il être sûre que cette relation vaut le coup… Et pour savoir si c'est le grand amour, il y a quelques questions à se poser.

Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur l'importance de couper le cordon avec sa mère

Vous êtes toujours à l’écoute, toujours là quand ça ne va pas, en somme la parfaite mère exemplaire ! Mais attention, ce surplus d’attention peut nuire à votre enfant (adulte !). Trop le/la materner alors qu’il/elle devient un·e jeune adulte peut freiner son développement personnel. Mais pourquoi est-ce si difficile de couper de cordon ? Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur le sujet.

La peur d'aimer : d'où vient-elle ? Comment la surmonter ?

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur deux se termine en divorce, pas étonnant que la peur d’aimer soit un mal de plus en plus courant. Cette peur cache des angoisses profondes et peut devenir handicapante. C'est la raison pour laquelle il est important de s'en libérer, mais pour vaincre ses peurs, il faut bien les connaître. Découvrez raisons qui font que vous avez peur d'aimer et comment vous en débarrasser pour donner une chance à vos relations.

Psychologie positive : Qu’est-ce que c’est ? Est-elle sans danger ?

Lorsqu’on décide de commencer un suivi psychologique, c’est généralement pour soigner des blessures. On se tourne vers notre passé pour comprendre ce qui nous entrave et plus globalement, ce qui nous rend malheureuse. On peut appeler la psychologique traditionnelle en opposition à la psychologique positive. Cette dernière est une autre approche visant à cultiver le bonheur. Bien sûr, elle est tout aussi légitime que sa consœur. Alors qu’est-ce que c’est exactement ? En quoi peut-elle nous aider ? Explications.

Pourquoi me voit-on comme une gamine dans ma famille ? Ras-le-bol de l’infantilisation !

J’ai bientôt 32 ans et pourtant, dans ma famille, je suis toujours traitée comme une enfant. On m’infantilise en critiquant mes choix, qu’ils soient importants ou insignifiants… Mais aussi, on me dit quoi faire, sans que cela soit un conseil, il s’agit vraiment d’une marche à suivre. Néanmoins, je me considère assez grande pour pouvoir faire mes propres choix et agir comme je le souhaite ! Pourquoi suis-je traité comme cela ? Comment sortir de l’infantilisation par nos parents, notre famille et, voire, par notre belle-famille ? Élément de réponse.

Limérence, quand aimer devient envahissant et obsessionnel...

Tout le monde tombe amoureux·se. C’est un sentiment merveilleux dans la plupart des cas, mais il peut parfois nous dépasser et se transformer en obsession. En effet, il y a un état psychologique lié à l’amour qui procure beaucoup de souffrance. Cela s’appelle la limérence ! Qu’est-ce que c’est exactement ? Quelles sont les causes ? Est-il possible d’en guérir ? Quand aimer devient obsessionnel… On vous explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Fleur au Vent 16 🌸 Cultiver l’élan du renouveau avec Anne-Fleur Saraux

4 avril · Wengood

10:52


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube