Le sexe post partum : renouer avec la sexualité après l'accouchement

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Déjà pendant la grossesse ça pouvait être difficile, mais maintenant que bébé est là, renouer avec une sexualité épanouie ne se fait pas sans appréhension.

Le sexe post partum : renouer avec la sexualité après l'accouchement
Sommaire : 

La sexualité après la grossesse : petits tracas et grosse appréhension

Après la naissance d'un enfant, il faut savoir se montrer patient avant de retrouver le chemin de l'intimité à deux. Il se peut que depuis l'accouchement vous n'ayez pas le même désir sexuel. Entre la fatigue, les nuits trop courtes, le bébé qui dort dans la chambre, la difficulté de se retrouver à deux et le fait de ne pas se sentir au top physiquement, la libido peut vite descendre en flèche.Tout ça, sans parler du bouleversement qu'a vécu votre corps et du temps qu'il faudra pour s'en remettre. Vos muscles se sont distendus, vous devez rééduquer votre périnée qui s'est abîmé. Vous pouvez avoir des courbatures, sans parler d'éventuelles cicatrices liées à une césarienne, une épisiotomie ou une déchirure ou encore des pertes de sang, des montées de lait ou des seins douloureux.

Le retour de couche est difficile et vous avez besoin de temps avant de vous adapter à votre nouvelle silhouette et de savoir gérer votre rôle de maman et celui de femme. Alors surtout, pas d'obligation, reprenez votre sexualité quand vous en ressentez l'envie. Ne vous forcez pas et surtout, parlez-en entre vous, cela évitera les incompréhensions au sein du couple.

Notre conseil : N'hésitez pas à prendre un miroir pour regarder vos parties intimes. Vous aurez ainsi une vision nette et précise de vos cicatrices, et ça vous rassurera.

>>> Vous aimerez aussi cet article : les 10 indispensables à avoir pour vivre un bon post partum

Le désir reviendra

Ne vous inquiétez pas, votre libido finira par revenir et au moment du premier rapport, un seul mot d'ordre : la douceur. Vous pouvez d'abord opter pour une relation sexuelle sans pénétration. Histoire de renouer avec le désir et tendresse, plaisir et intensité. Côté positions sexuelles, privilégiez celles qui se pratiquent face-à-face (missionnaire, Andromaque, enclume ou la position du tigre). Elles vous permettront de retrouver votre complicité et votre intimité. Ecoutez bien votre corps et n'allez pas plus loin si vous ressentez des douleurs. La douleur ne doit pas être considérée comme normale.

Si vous ne parvenez pas à renouer avec le désir après plusieurs mois, parlez-en à un professionnel (sage-femme, gynéco, sexologue, psychologue) qui pourra vous aider à passer par-dessus vos blocages.

Attention : Après l'arrivée de bébé, n'oubliez pas de penser à la contraception post-accouchement. Votre gynécologue devrait vous aider à faire votre choix.

Quand reprendre les rapports sexuels après un accouchement ?

Ce n'est qu'à titre indicatif. Il faut avant tout reprendre les rapports quand vous en ressentez l'envie. En général, les couples attendent environ 6 semaines. Certains recommencent avant et d'autres ne s'y remettent que plusieurs mois plus tard. En cas de déchirure ou d'épisiotomie, il faut attendre que la plaie soit cicatrisée ce qui peut prendre de 15 jours à 5 semaines. En cas de césarienne, la plaie interne sur l'utérus met entre 3 semaines et 1 mois à cicatriser. On y va donc doucement.


Le mot de la jeune maman - Le papa aussi peut avoir une baisse de libido

La libido du père peut aussi en prendre un coup après la naissance d'un enfant. L'image de sa femme en train d'accoucher puis de sa femme en tant que mère peut se confronter et non se cumuler à l'image romantique et sexy qu'il a de sa femme. Pourquoi ne pas intégrer la masturbation à des jeux amoureux pour réveiller le désir du couple ? C'est souvent un bon moyen de retrouver sa motivation sexuelle.

Contacter un coach bien-être

L'été, l'ambiance se réchauffe, voilà 8 endroits où faire l'amour cet été.

Et aussi : 

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici