"Zoom fatigue" ou la fatigue zoom : comment la visio nous use ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

"Oh mon dieu, c'est fini." Tchao ! Ma millième réunion Zoom vient de se terminer et c'est avec une violence toute délicate que j’abats l'écran de mon ordinateur en soufflant, épuisée. Dire que demain, il faut remettre ça ! Je me plains trop ? Peut-être, mais cette fatigue zoom, je ne suis pas la seule à la ressentir, mieux encore un chercheur de l'université de Stanford s'est penché sur ce phénomène et l'explique.

"Zoom fatigue" ou la fatigue zoom : comment la visio nous use ?

Je télétravaille, tu télétravailles et "zoom" fatigue

"Zoom fatigue" ou la fatigue de zoom, ok, mais de quoi parle-t-on vraiment ? Eh bien, c'est assez simple. C'est l'histoire d'une pandémie qui a accéléré le passage au télétravail et donc, aux réunions à distance. Dans un premier temps tout va bien, et puis la crise dure et la visioconférence aussi. Et c'est là qu'est apparu le terme de "zoom fatigue" : la fatigue, l'épuisement, engendrés par toutes ces réunions, ces cours, voire même ces apéros, sur Skype, WhatsApp, Google meet, et bien sûr Zoom.

🧐 Jeremy Bailenson, professeur en communication s'est penché sur ce phénomène afin d'apporter des solutions concrètes aux télétravailleurs, et figurez-vous qu'il a trouvé 4 raisons qui expliquent la fatigue zoom. L'idée n'est bien sûr pas de critiquer gratuitement ces outils qui rapprochent à distance, mais de mettre le doigt sur les problèmes physiques et psychiques qu'ils posent.

>>> Découvrez aussi pourquoi télétravailler est plus fatigant que d'aller au bureau ?

©️ Psynergie sur Instagram 

Pourquoi zoom fatigue ?

1. Des contacts visuels excessifs et trop rapprochés

Vous vous souvenez des réunions en présentiel ? Quand vous osiez prendre des notes, tourner la tête, voire même regarder par la fenêtre. Toutes ces choses, vous ne les faites plus en visioconférence. Maintenant, vous ne regardez pas ailleurs. Lorsque chacun allume sa caméra, nous nous regardons tous les uns, les autres, les yeux rivés sur votre écran et ça entraîne du stress et une surstimulation cérébrale. Ajoutons à cela, qu'en règle générale, lorsqu'on voit le visage de quelqu'un aussi près du notre, notre cerveau l'interprète comme une situation de conflit ou de séduction. Et on s'étonne d'être fatiguées !

2. Une confusion de communication non verbale

Jeremy Bailenson note aussi que la charge cognitive est plus élevée en vision qu'en présentiel. En effet, lors d'un face-à-face, la communication non verbale s'effectue naturellement. Chacun interprète facilement les gestes et signaux de son interlocuteur. En vidéo, la communication non verbale passe moins bien, il faut alors faire des efforts conscients pour envoyer et recevoir ses signaux. On perd donc en spontanéité. Pas de communication non-verbale (coup d’œil, sourire, regard entendu) avec un collègue. Le bavardage ou la communication off se fait par tchat, c'est plus long. On va appuyer un propos en faisant de plus grands hochements de tête. On ne voit pas forcément le regard de nos interlocuteurs, etc. Voilà qui peut être source d'erreurs d'interprétation.

>>> Cet article pourrait vous intéresser : Pourquoi les échanges informels de la machine à café nous manquent tant ?

3. L'immobilité

La réunion en visio sur un ordinateur implique d'être statique. C'est une attitude qui n'est pas naturelle. Souvent, au téléphone, on a tendance à se déplacer, à faire les cent pas, etc. C'est rarement le cas lors d'une réunion zoom et c'est d'autant plus dommage que le fait de bouger permet de mieux fonctionner sur le plan cognitif. Statique, face à sa caméra, on est donc moins créatives.

4. L'effet miroir

La plupart des logiciels de visioconférence affichent un petit écran dans lequel on se voit. Rien n'est moins naturel que d'écouter ou de parler tout en se regardant (parce que, avouons-le, on se regarde). C'est comme si on vivait avec un miroir qui nous suivait sans cesse, bonjour le stress et la fatigue ! Ce que ça implique ? Plus d'autocritique, donc une diminution de l'estime de soi et pour certaines, le besoin de plaire qui est accentué.

Comment combattre la fatigue zoom ?

Maintenir le lien malgré la distance, c'est essentiel, et notamment en entreprise. Cependant, pour que le travail d'équipe en visio soit une réussite, on évitera la fatigue zoom. Les solutions sont simples et méritent d'être abordées lors d'une prochaine réunion en visio !

  • coupez la caméra dès que possible, notamment lorsque vous ne parlez pas
  • masquez la vidéo pour ne pas vous voir et éviter ainsi l'effet miroir
  • réduisez la taille des fenêtres pour diminuer la taille du visage de votre interlocuteur
  • évitez la vue mosaïque
  • privilégiez un clavier externe pour augmenter la distance entre vous et l'écran. Et pour augmenter votre mobilité, choisissez une souris portable, une webcam externe ou faites des zoom depuis votre smartphone.

L'avis de la rédaction : prenez soin de vous !

L'excès de réunions en visio constitue donc un sérieux risque psychologique. Limitez au maximum les échanges par visio et ne dépassez pas 45 minutes d'échanges en vidéo. La vidéo permet surtout de faire connaissance quand tout le monde ne se connait pas, n'hésitez pas à faire un maximum de réunions en audio quand c'est possible.

Si vous sentez que cette période est difficile, que vous vous sentez mal, contactez l'un de nos professionnels 

Sources : Delphine Py Instagram
"Zoom fatigue" : quatre raisons qui l’expliquent et comment y remédier - Santé magazine


Éteignez votre écran et sortez : Co-walking, les nouvelles réunions Covid Friendly

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

La vengeance nous fait-elle vraiment du bien ? Ou encore plus de mal ?

“La vengeance est un plat qui se mange froid”. J’ai toujours entendu cette expression, mais froide ou chaude, est-ce que la vengeance fait vraiment du bien ? Le désir de vengeance nous submerge quand nous subissons une injustice, c’est un mécanisme de réaction primaire ancré dans l’inconscient. Lorsqu’on souffre, on veut que l’autre souffre aussi. Voyons voir pourquoi ça nous fait du bien, mais aussi, pourquoi la vengeance peut être dangereuse pour notre bien-être psychique. Explications.

Les symptomes d'une crise d'angoisse : la repérer pour bien la gérer

Les battements de mon cœur s'accélèrent, ma gorge devient sèche, et respirer sans avoir la sensation d'étouffer me semble impossible : pas de doute, la crise d'angoisse est là. "C'est dans la tête" me direz-vous. Oui, certes, ces attaques de paniques sont dues aux mauvais tours que me jouent mes pensées mais j'ai l'impression que je vais mourir tant mon corps s'agite. Elles ont beau être irrationnelles, elles sont dures à contrôler et m'emportent comme dans un cercle vicieux. Symptômes et causes d'une crise d'angoisse, je vous dis tout. Pour bien la gérer, il est important de bien la comprendre.

Démotivée au travail ?

Il y a des jours comme ça... on traîne des pieds et on subit sa journée, rêvant à chaque minute de l'instant où l'on pourra quitter son costume de travailleur, pour passer à autre chose. Bref, c'est le coup de mou et on se demande bien ce qui nous pousse à sortir du lit le matin. Tout le monde connaît un jour une période de moins bien au travail, de démotivation mais il est important de ne pas s'y embourber. Voici 3 astuces pour retrouver la niaque vite et bien !

Comment pratiquer l'écoute active au travail ?

Au travail, nous sommes amenées à échanger avec tout un tas de personnes : collègues, managers, directeurs, etc. Il est donc important de bien comprendre et bien se faire comprendre, pour avoir des relations saines avec tous les acteurs de l’entreprise. L’écoute active est la solution pour des relations apaisées et un fonctionnement plus efficace. Alors, comment montrer qu’on écoute activement son interlocuteur ? Pourquoi est-ce essentiel au travail ? Explications.

Je m’ennuie au travail… Est-ce un bore-out ?

Jour après jour, je tente de tuer le temps au travail. Cela peut paraître risible, mais c’est une situation pesante. J’enchaîne les cafés, je regarde la trotteuse de l’horloge tout le temps, je navigue sans but sur internet. On peut dire que je suis payée à rien faire ! Je sais que beaucoup envient cette situation, mais ce n’est pas joyeux. Entre fatigue, perte d’estime de soi et même dépression, le bore-out est à surveiller.

Que faire quand on s'ennuie ? 10 idées d'activités pour s'occuper

Et voilà, je m'ennuie. Moi qui me plains de ne jamais avoir le temps, maintenant que j'en ai, je ne sais pas comment l'utiliser ! M'occuper de mon intérieur, prendre des nouvelles de mes proches, et pourquoi pas développer certains talents ? Il y a tellement de façons de s'occuper, voici 10 choses à faire quand on s'ennuie !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici