"Zoom fatigue" ou la fatigue zoom : comment la visio nous use ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim

"Oh mon dieu, c'est fini." Tchao ! Ma millième réunion Zoom vient de se terminer et c'est avec une violence toute délicate que j’abats l'écran de mon ordinateur en soufflant, épuisée. Dire que demain, il faut remettre ça ! Je me plains trop ? Peut-être, mais cette fatigue zoom, je ne suis pas la seule à la ressentir, mieux encore un chercheur de l'université de Stanford s'est penché sur ce phénomène et l'explique.

"Zoom fatigue" ou la fatigue zoom : comment la visio nous use ?

Je télétravaille, tu télétravailles et "zoom" fatigue

"Zoom fatigue" ou la fatigue de zoom, ok, mais de quoi parle-t-on vraiment ? Eh bien, c'est assez simple. C'est l'histoire d'une pandémie qui a accéléré le passage au télétravail et donc, aux réunions à distance. Dans un premier temps tout va bien, et puis la crise dure et la visioconférence aussi. Et c'est là qu'est apparu le terme de "zoom fatigue" : la fatigue, l'épuisement, engendrés par toutes ces réunions, ces cours, voire même ces apéros, sur Skype, WhatsApp, Google meet, et bien sûr Zoom.

🧐 Jeremy Bailenson, professeur en communication s'est penché sur ce phénomène afin d'apporter des solutions concrètes aux télétravailleurs, et figurez-vous qu'il a trouvé 4 raisons qui expliquent la fatigue zoom. L'idée n'est bien sûr pas de critiquer gratuitement ces outils qui rapprochent à distance, mais de mettre le doigt sur les problèmes physiques et psychiques qu'ils posent.

>>> Découvrez aussi pourquoi télétravailler est plus fatigant que d'aller au bureau ?

©️ Psynergie sur Instagram 

Pourquoi zoom fatigue ?

1. Des contacts visuels excessifs et trop rapprochés

Vous vous souvenez des réunions en présentiel ? Quand vous osiez prendre des notes, tourner la tête, voire même regarder par la fenêtre. Toutes ces choses, vous ne les faites plus en visioconférence. Maintenant, vous ne regardez pas ailleurs. Lorsque chacun allume sa caméra, nous nous regardons tous les uns, les autres, les yeux rivés sur votre écran et ça entraîne du stress et une surstimulation cérébrale. Ajoutons à cela, qu'en règle générale, lorsqu'on voit le visage de quelqu'un aussi près du notre, notre cerveau l'interprète comme une situation de conflit ou de séduction. Et on s'étonne d'être fatiguées !

2. Une confusion de communication non verbale

Jeremy Bailenson note aussi que la charge cognitive est plus élevée en vision qu'en présentiel. En effet, lors d'un face-à-face, la communication non verbale s'effectue naturellement. Chacun interprète facilement les gestes et signaux de son interlocuteur. En vidéo, la communication non verbale passe moins bien, il faut alors faire des efforts conscients pour envoyer et recevoir ses signaux. On perd donc en spontanéité. Pas de communication non-verbale (coup d’œil, sourire, regard entendu) avec un collègue. Le bavardage ou la communication off se fait par tchat, c'est plus long. On va appuyer un propos en faisant de plus grands hochements de tête. On ne voit pas forcément le regard de nos interlocuteurs, etc. Voilà qui peut être source d'erreurs d'interprétation.

>>> Cet article pourrait vous intéresser : Pourquoi les échanges informels de la machine à café nous manquent tant ?

3. L'immobilité

La réunion en visio sur un ordinateur implique d'être statique. C'est une attitude qui n'est pas naturelle. Souvent, au téléphone, on a tendance à se déplacer, à faire les cent pas, etc. C'est rarement le cas lors d'une réunion zoom et c'est d'autant plus dommage que le fait de bouger permet de mieux fonctionner sur le plan cognitif. Statique, face à sa caméra, on est donc moins créatives.

4. L'effet miroir

La plupart des logiciels de visioconférence affichent un petit écran dans lequel on se voit. Rien n'est moins naturel que d'écouter ou de parler tout en se regardant (parce que, avouons-le, on se regarde). C'est comme si on vivait avec un miroir qui nous suivait sans cesse, bonjour le stress et la fatigue ! Ce que ça implique ? Plus d'autocritique, donc une diminution de l'estime de soi et pour certaines, le besoin de plaire qui est accentué.

Comment combattre la fatigue zoom ?

Maintenir le lien malgré la distance, c'est essentiel, et notamment en entreprise. Cependant, pour que le travail d'équipe en visio soit une réussite, on évitera la fatigue zoom. Les solutions sont simples et méritent d'être abordées lors d'une prochaine réunion en visio !

  • coupez la caméra dès que possible, notamment lorsque vous ne parlez pas
  • masquez la vidéo pour ne pas vous voir et éviter ainsi l'effet miroir
  • réduisez la taille des fenêtres pour diminuer la taille du visage de votre interlocuteur
  • évitez la vue mosaïque
  • privilégiez un clavier externe pour augmenter la distance entre vous et l'écran. Et pour augmenter votre mobilité, choisissez une souris portable, une webcam externe ou faites des zoom depuis votre smartphone.

L'avis de la rédaction : prenez soin de vous !

L'excès de réunions en visio constitue donc un sérieux risque psychologique. Limitez au maximum les échanges par visio et ne dépassez pas 45 minutes d'échanges en vidéo. La vidéo permet surtout de faire connaissance quand tout le monde ne se connait pas, n'hésitez pas à faire un maximum de réunions en audio quand c'est possible.

Si vous sentez que cette période est difficile, que vous vous sentez mal, contactez l'un de nos professionnels 

Sources : Delphine Py Instagram
"Zoom fatigue" : quatre raisons qui l’expliquent et comment y remédier - Santé magazine


Éteignez votre écran et sortez : Co-walking, les nouvelles réunions Covid Friendly

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

Le délicat sujet de l’aliénation parentale, controversée mais réelle ?

Il y a rarement des sujets que je trouve délicats à aborder, sauf ceux qui sont remis en cause, comme l’aliénation parentale. En effet, c’est un sujet à prendre avec des pincettes, tant il est encore débattu à l’heure actuelle. Cependant, c’est un sujet qui me tient à cœur, car il a été au centre d’un conflit au sein de ma famille. Voici donc pourquoi j’ai eu envie d’aborder ce sujet qui n’est vraiment pas simple. Explication.

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube