L'incompétence stratégique au travail : comment y échapper ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

“C’est dans quel dossier déjà que je dois poser ces vidéos ? Et ça marche comment d’ailleurs pour faire les vidéos ? Tu peux m’aider ? Vraiment je galère…”. Ces mots et cette situation, je pense qu’on l’a tous et toutes rencontré au boulot. Parfois les gens sont vraiment perdus, parfois on a la sensation qu’il y a un manque de motivation et qu’ils n’ont tous simplement pas envie. C’est précisément ce qu’est l’incompétence stratégique. En quoi c’est problématique ? Explications.

L'incompétence stratégique au travail : comment y échapper ?

Qu’est-ce que l’incompétence stratégique ?

Ce terme a été défini en 2007, par le journaliste Jared Sanberg dans le Wall Street Journal et il couvre autant la vie professionnelle que personnelle. Bien sûr, on va se concentrer plus sur la première partie, mais la définition de l’incompétence stratégique, aussi appelée incompétence instrumentalisée, convient aux deux aspects de nos vies. On peut dire que c’est une infantilisation au travail, mais elle est voulue puisque : 

👇

Il s’agit d’une technique de manipulation où l’on prétend être incompétent, du moins, on se montre comme tel, dans l’exécution d’une tâche pour qu’une autre personne le fasse à notre place.

On pourrait penser que c’est anodin, mais en vérité, cela arrive très souvent. Alors attention, on écarte la nouvelle recrue ou le stagiaire, il est normal de former et d’expliquer 🙃. Cela concerne plutôt ce collègue pénible qui a envie de nous refiler un truc qu’il n’a pas envie de faire. Il faut être donc vigilant·e pour ne pas tomber dans le piège de l’incompétence stratégique, en particulier si on est une femme 🤔. 

Cet article peut vous intéresser : Mon collègue s’approprie mon travail, comment réagir ? 

Les hommes, de grands spécialistes

En effet, les hommes aiment bien refiler aux femmes les choses qu’ils n’ont pas envie de faire 😅. Il y a qu’à voir la répartition de la charge mentale dans les couples : les femmes doivent assumer plus de tâches dans leur foyer. Évidemment, cela se reflète aussi sur le lieu de travail, comme l’explique la journaliste et experte de la vie professionnelle des femmes, Lucile Quillet :


"Les femmes se dévouent davantage à faire des tâches ingrates, ces tâches qui vont être bénéfiques au collectif ou qui ont attrait au “care”, c’est-à-dire au bien-être des autres. Les hommes eux, vont plus facilement adopter une posture individualiste, et se dire que ce n’est tout simplement pas à eux de s’en charger."


Voilà comment on peut se retrouver à organiser le pot de départ de Catherine que l’on connaît à peine 😅 ! On va être particulièrement mobilisée pour les tâches d’organisation et de planification ainsi que toutes les petites tâches qui sont considérées comme peu importantes. En fait, l’incompétence stratégique est un phénomène exacerbé par les dynamiques de genre et qui se reflète aussi sur notre lieu de travail... 

femme au café

Cela me fait penser à une amie qui travaille avec des hommes. Elle leur prépare toujours le café et nettoie les WC, alors qu'elle a le même poste qu'eux et que ce genre de choses devraient être partagées.

Comment échapper à l’incompétence stratégique ?

Du coup, comment on échappe à la flemme de nos collaborateurs ? Il est hors de question de faire les tâches à la place des autres ou même de subir le sexisme en entreprise. Alors pour cela, il faut : 

👉 Se méfier des compliments

Si un collègue nous complimente exagérément sur notre travail, on doit se méfier 🤨. Bien sûr, un compliment ne cache pas nécessaire quelque chose de négatif, mais il faut résister à la tentation de faire le travail à sa place surtout avec des phrases du type “tu es tellement parfaite dans ce rôle”, “tu sais si bien faire ça”, “franchement, je l’exécute tellement mal comparé à toi”

👉 Repérer l’esquive

Il y en a qui sont très doués pour éviter les tâches indésirables. Souvent absents (bizarrement) ou très très occupés lorsqu’il y a quelque chose de pénible à faire 🙄… Toutefois, grâce à ça, on peut très vite les repérer et se dire qu’on doit être prudent·e avec leurs demandes. Méfiance donc ! 

👉 Apprendre à dire non

Ce n’est pas simple de refuser quelque chose sur son lieu de travail, mais au moins, on pose nos limites à travers le “non”. En plus, ça permet de donner plus d’autonomie à notre collègue, en le laissant assumer son travail et ses responsabilités. 

👋 Besoin d’apprendre à dire non ? Écoutez notre podcast avec Stéphane Masson, coach certifié !

👉 Ne pas exécuter ce qui n’est pas valorisable 

On doit se poser la question “est-ce que cette tâche que mon collègue esquive pourra être valorisée lors de mon entretien annuel ?”. Eh oui, quitte à être victime de l’incompétence stratégique des autres, autant trouver son compte là-dedans. Par contre, si ça ne nous convient pas, c’est ciao 🫡 !

Bref, comme la dit l'experte en gestion de temps et autrice, Laura Vanderkam : "Vous pouvez faire n'importe quoi, mais pas tout". Notre temps est précieux, ne le donnons pas à des personnes qui veulent notre disponibilité pour faire le travail à leur place 

Et si jamais trop, c’est trop, il est toujours possible d’en parler à son supérieur hiérarchique pour voir ce qu’il est possible de faire. Ne nous laissons pas marcher sur les pieds 💪 !

L'avis de la rédaction : apprendre à poser des limites

Vous vous êtes reconnu ? Vous avez reconnu un collègue ? Bingo ! Vous connaissez désormais mieux le concept d'incompétence stratégique et comment en sortir ou y faire face au travail. N'hésitez pas à partager cet article avec vos collègues ou à prendre rendez-vous avec un coach si vous souhaitez faire le point sur vos compétences et apprendre à poser vos limites au travail.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach

Mais aussi : 

Sources : Welcome to the Jungle - Livre “Tranquility by Tuesday” de Laura Vanderkam

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Le trouble d'adaptation : causes, symptômes et traitement

La vie est faite de choses inattendues. Parfois, on a des jolies surprises, parfois, on vit des événements traumatisants. Ces derniers peuvent aboutir à ce qu’on appelle un “trouble d’adaptation”. Je l’ai vécu lors du décès de ma mère, le choc était tellement immense que je n’arrivais plus à gérer. Si vous avez l’impression d’être dans une période très difficile après un choc, peut-être que vous êtes concerné aussi par le trouble d’adaptation. Parlons-en.

Femmes cougars, oui et alors ? Fichez-nous la paix !

“Toi t’es une cougar !” Oui enfin… Mon mec et moi, on n'a que 5 ans de différence. On me dit ça, car évidemment, je suis la plus vieille. Et ça me rend dingue qu’on me mette cette étiquette de cougar, même si au début ça pouvait me faire sourire. En fait, je me suis aperçue à quel point ce terme était sexiste et mal venu. Alors quitte à être comparées à un prédateur sans pitié, sortons les griffes et montrons à quel point il faut nous foutre la paix !

La lettre d'amour, la plus belle des déclarations que l'on puisse faire

Si j'avais une devise dans la vie, ce serait sûrement : "puisque je t'aime, alors je te l'écris." A mon mari, à mon fils, j'écris des lettres d'amour à ceux que j'aime, mais je dois bien reconnaître que parfois, même si les sentiments sont sincères et profonds, les mots ne viennent pas et on reste muets. Pas de quoi en faire un drame, il faut seulement s'inspirer... et lâcher-prise. L'amour c'est naturel, écrire une lettre d'amour l'est aussi, croyez-moi !

"On mange quoi ce soir ?" L'application Jow a la réponse !

Tout à coup, il est 16h et ça me prend, comme une urgence : "qu'est-ce qu'on mange ce soir ? Et aussi demain à midi, tant qu'on y est". Et je me retrouve à visualiser mon butternut, mon sachet de parmesan râpé et mes 3 œufs, en quête d'une inspiration soudaine... Sauf que je ne suis pas dans Top Chef. Si mon jury reste intraitable, les idées fusent moins vite dans mon cerveau de cheffe à domicile...

Pourquoi faire le ménage peut (vraiment) nous faire du bien ?

Pendant ma vingtaine, je n'aimais pas faire le ménage. Je trouvais que c'était pénible et une perte de temps ! Bien sûr, je le faisais quand même, car il n'était pas question de vivre dans la saleté. Maintenant que je suis trentenaire, j'adore ça ! Il faut dire que j'ai appris à voir les aspects positifs du ménage en vieillissant. Alors pourquoi le ménage peut vraiment nous faire du bien et être en quelque sorte, une thérapie ? Je vous explique !

Coucher avec un collègue ou son boss, jeu dangereux ?

Ça m’est déjà arrivé d’avoir un crush au travail. Franchement, si je n’avais pas appris par la suite qu’il était en couple, j’aurais mis le paquet pour le séduire. Sauf que voilà, on connaît bien la règle du “No zob in job”, qui veut littéralement dire que c’est une mauvaise idée de coucher avec un collègue, voire pire, son boss ! Est-ce que c’est vraiment un jeu si dangereux que ça ? Qu’est-ce qu’on risque si on est pris la main dans le sac ? Je vous explique tout (eh oui, je m’étais renseignée avant de foncer) !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi je prends tout mal ? Comment Gérer sa Susceptibilité ? - Conseils du Dr Jean Doridot 🧠💬

15 avril · Wengood

8:57


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube