Travail et vie de famille : quel métier pour les concilier ?

Mis à jour le par Anaïs Andos, rédactrice indépendante

Je repense immédiatement au film « À plein temps » avec Laure Calamy, que je vous conseille si vous ne l’avez pas vu. Elle nous y montre avec brio à quel point il n’est pas toujours simple de concilier comme on le souhaiterait travail et vie de famille... Se poser la question de cette organisation est pourtant primordial pour profiter au mieux de chaque instant.

Travail et vie de famille : quel métier pour les concilier ?
Sommaire : 

À chacune son équilibre

Nous sommes toutes différentes, de même que nos envies et nos besoins. Est-ce que vous travaillez trop par rapport au temps passé en famille ? Est-ce que vous passez trop de temps en famille et pas assez à travailler ? 🚨 Flash info : vous êtes la seule à le savoir et à pouvoir agir pour trouver l’endroit où vous serez épanouie, à la fois personnellement et professionnellement. Si vous le voulez bien, laissons donc ici dès maintenant la culpabilité et l’avis des autres qui ne feront que nous embrouiller la crinière (vous avez la réf’ ? 🦁). Ce qui compte, c’est trouver son équilibre à soi.

Au fait, d’où vient ce besoin d’un meilleur équilibre ?

En plus de chercher des outils concrets pour le trouver, il est intéressant de prendre un peu de recul pour se demander carrément d’où provient ce besoin. Plusieurs facteurs pèsent dans la balance.

  • Le facteur écologique : la crise sanitaire et le dérèglement climatique nous amènent à repenser notre rapport au temps. Puisqu’il est plus difficile qu’avant de se projeter dans l’avenir, la réaction naturelle est de vouloir profiter maintenant des choses qui nous rendent heureuses. Personne ne parle d’abandonner son travail, qui peut d’ailleurs être source de bonheur, simplement de revoir ses priorités.
  • L’évolution de « la valeur travail » : vous avez peut-être évoqué ce sujet avec des personnes plus âgées de votre entourage ? J’ai eu l’occasion de le faire et de sentir le fossé (le gouffre 🕳️ ?) générationnel sur cette question. À les écouter, on pourrait vite se croire feignants. Mais cette évolution est légitime et s’explique. Dans l’émission C Politique du 12 mars 2023, la philosophe et sociologue Dominique Méda rappelait que les conditions de travail s’étaient dégradées depuis les années 1980. Ajoutons la perte de sens, la précarité, l’impact sur la santé… Autant de facteurs qui nous font repenser l’équilibre travail et vie de famille.

Mais alors, existe-t-il un métier miracle ?

A priori, puisque nous sommes toutes différentes, non (le mot « miracle » était un indice). Cependant, il est vrai que certains statuts ou domaines professionnels tendent davantage à faciliter cet équilibre.

  • 🚶‍♀️L’indépendance : travailler à son compte, être autonome et à l’écoute de son rythme… Ce statut possède de nombreux avantages, mais la liberté qu’il laisse peut ne pas convenir à tout le monde. Il est essentiel d’apprendre à gérer son temps et ses projets pour ne pas se retrouver à travailler la nuit, les week-ends et finalement obtenir l’inverse de ce qu’on souhaitait. Si ce modèle peut vous convenir, de nombreux métiers sont possibles en freelance.

➡️ Cet article pourrait vous intéresser : 7 choses à savoir avant de se mettre à son compte

  • 💻 Le télétravail : il n’est pas tout le temps possible, mais il s’est beaucoup développé depuis la crise sanitaire. À l’instar de l’indépendance, il a des avantages certains mais notre attention doit se porter sur l’équilibre fragile qu’il offre. Dans un article paru en 2022 dans Le Journal des Psychologues, Éric Dose et Pascale Desrumaux mettaient en garde : « Le travail à distance conduit naturellement à interroger […] l’équilibre de vie avec des frontières bien moins délimitées entre les sphères professionnelles et personnelles. » Là encore, c’est une solution intéressante si l’on parvient à bien segmenter les choses.
  • 🗓️ Le temps partiel : travailler moins permet plus de temps pour soi et sa famille, c’est mathématique. Mais qui dit temps partiel dit rémunération partielle et il faut pouvoir se le permettre. Cela dit, on peut aussi en profiter pour se questionner sur notre rapport à l’argent et à la consommation... De quoi ai-je vraiment besoin ? Qu’est-ce qui me rend heureuse ? Par exemple, si je passe moins de temps à travailler, j’ai moins d’argent mais plus de temps pour faire des choses moi-même, ce qui me coûtera certainement moins cher. Finalement, où se situe la véritable richesse ?

Pas de miracle, mais des pistes

Il n’existe donc pas un métier idéal mais plutôt des statuts et modèles d’organisation qui peuvent faciliter la recherche de cet équilibre. À l’inverse, il est connu que certains domaines, comme la restauration ou la santé pour ne citer que ceux-là, nécessitent de faire des heures décalées (soirées, nuits et week-ends) ; que le statut de cadre prédispose à ne pas compter ses heures ; et qu’un travail trop éloigné du domicile fait « perdre » de nombreuses heures de trajet. En prenant conscience de tout ça et sans se mettre une trop grande pression, c’est à chacune de composer avec ses réalités pour essayer de toujours « tendre vers » son équilibre idéal.

😲 Et si vous êtes en couple, avec un homme : se questionne-t-il aussi ? Une étude de l’Insee parue en 2022 questionnait l’égalité entre femmes et hommes dans l’articulation emploi et famille. Eh bien vous savez quoi ? Le taux d’activité des mères en couple âgées de 25 à 49 ans varie de 48% à 73% (selon le nombre d’enfants et leur âge). Mais, ô surprise ! Pour les pères en couple du même âge, le taux d’activité varie très peu et dépasse 90%... Voilà un joli sujet de discussion, n’est-ce pas ?

L’avis de la rédaction : prendre le temps d’évaluer sa situation

Quelle place j’ai envie et peux me permettre de donner à mon travail ? Quel temps je ressens le besoin de passer avec ma famille ? Nous avons toutes des vies personnelles et professionnelles différentes, il n’y a donc pas de réponse toute faite. Ce qui est vrai en revanche, c’est qu’il existe des solutions pour chaque situation et que les psychologues et psychologues du travail peuvent nous aider à y voir plus clair.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Ne vous arrêtez pas là :

A

Article proposé par Anaïs Andos, rédactrice indépendante

Merci pour votre article ! Moi j’ai eu envie d’investir et de devenir auto entrepreneur en voyant le parcours de frederic mazzella fortune. Ça m'a beaucoup inspiré !

Lucas il y a un an

Nos derniers articles

La blessure de trahison : pourquoi ça fait aussi mal de se faire trahir ?

S'il y a une chose que j'ai beaucoup de mal à pardonner dans une relation, qu'elle soit amicale, amoureuse ou familiale, c'est la trahison. On se sent sale, diminué. La trahison, c'est la mort brutale de la confiance. Tous les souvenirs heureux semblent salis, factices. On doute de tout, on ne sait plus à quoi, à qui se raccrocher. Pour mieux comprendre cette blessure émotionnelle complexe, j'ai décidé de vous en parler.

5 étapes pour pouvoir surmonter une trahison amoureuse

J'ai déjà été trompée par le passé, par un ex. J'ai vécu cela comme la pire des trahisons, car j'ai eu vraiment la sensation d'être bafouée et que je ne méritais pas d'être respectée. La trahison amoureuse, c'est sans doute la pire, par le biais de la tromperie. Alors comment s'en remettre et se reconstruire ? Il y a 5 étapes à surmonter pour pouvoir avancer avec cette blessure...

Blessure de rejet : la comprendre et l'accepter pour en guérir

Rupture amoureuse, dispute familiale, licenciement… On a toutes vécu un jour la sensation d’être rejetée, exclue ou mise à l’écart. Certaines arrivent à rebondir assez rapidement, quand d’autres en soufre de manière persistante. Pour ma part, j’ai compris comment avancer, car j’ai mis des mots : cela s’appelle une blessure de rejet. Comment peut-on souffrir d’une telle peur du rejet ? Comment en guérir et avancer ? Explications.

Névrose abandonnique : comment gérer le sentiment d’abandon ?

Avoir peur de finir seul·e. Qui n'a jamais eu ce sentiment ? Je crois qu'on a tous et toutes en nous cette crainte d'être abandonné. Cependant, pour certaines personnes, ça va plus loin, au point qu'elles donnent tout à leur proche, même les choses les plus folles et au point de s'épuiser. Ce comportement est révélateur de la névrose abandonnique, c'est-à-dire, la peur d'être abandonné. Alors, voici comment la détecter et s'en défaire.

Les 5 blessures de l'âme : tout savoir pour ne plus souffrir

Rejet, abandon, trahison, humiliation, injustice… Autant de mots qui n'évoquent pas quelque chose de positif et qui correspondent aux 5 blessures de l’âme. L’autrice canadienne, Lise Bourbeau, a publié un livre à ce propos et elle explique en quoi les blessures émotionnelles nous affectent et nous perturbent. À cause d’elles, on s’empêche d’être nous-même, c’est pourquoi, il faut les connaître et les décrypter pour se débarrasser de sa souffrance.

Ennéagramme : le test pour tout savoir sur soi

En introspection on observe, on analyse et on étudie sa propre personne. Pour connaître ce qui nous pousse à avancer, ce qui nous anime, ce qui nous motive, on peut se baser sur le test d'Ennéagramme. Un outil de connaissance de soi qui nous aide à comprendre qui nous sommes vraiment et à redéfinir une certaine image que l'on peut avoir de soi. Voici tout ce que vous devez savoir sur l'Ennéagramme.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube