PNL, Programmation Neuro-Linguistique : une thérapie brève efficace

Mis à jour le par Justine Guilhem

Dans la famille des thérapies brèves, il en est une qui permet d’obtenir rapidement de beaux résultats. Qu’il s’agisse de lutter contre une addiction, une phobie ou plus simplement de résoudre un problème de communication, la thérapie PNL est la solution à une multitude de problèmes. En quoi consiste donc plus précisément la programmation neurolinguistique ? Explications.

PNL, Programmation Neuro-Linguistique : une thérapie brève efficace
Sommaire :

La PNL ou programmation neuro-linguistique est une thérapie brève le plus souvent pratiquée par un psychothérapeute. Plutôt que de s’intéresser à l’origine de nos comportements elle se tourne plutôt vers nos réactions. Il est très important de comprendre que le terme programmation ne fait ici absolument pas référence à une quelconque manipulation. 

 👉 Il s’agit avant tout d’analyser et de remettre en question les programmations que nous mettons nous-même en place : des façons de penser, de nous comporter, que nous utilisons dans notre vie de tous les jours.

Les origines de la thérapie PNL

Créée dans les années 70 aux Etats-Unis par John Grinder, linguiste et Richard Bandler, mathématicien et psychothérapeute, cette thérapie vise à reprogrammer notre cerveau pour lutter contre nos blocages ou nos angoisses.

Le postulat de départ de cette thérapie se base sur l'idée que les personnes qui réussissent ont des schémas comportementaux et que tout le monde peut reproduire ce schéma pour atteindre son but. Ces personnes qui réussissent ont toutes des points communs, et c’est en adaptant ces points communs, en se « reprogrammant » que l’on pourra atteindre son but, devenir plus charismatique, avoir une meilleure estime de soi et surtout, apprendre à mieux communiquer. En France, cette thérapie s'est tout d'abord intéressée aux cadres d'entreprises, négociateurs, ou pédagogues, pour qui le charisme ou le besoin de bien communiquer est important.

Que soigne la PNL ?

🧠 Le but de la thérapie PNL est d'apprendre à penser différemment et à revoir son mode de fonctionnement. On peut donc l’utiliser pour de multiples raisons, qu'il s'agisse de changer un comportement qui nous dérange ou régler un problème plus important.

On peut donc utiliser la programmation neuro-linguistique :

  • pour régler des troubles psychologiques et émotionnels
  • apprendre la gestion du stress au travail, dans la vie quotidienne
  • lutter contre la dépression
  • éviter ou soigner un burn-out
  • mieux contrôler les angoisses ou crises de panique
  • soigner une hypocondrie
  • lutter contre un stress post-traumatique
  • se débarrasser d'une phobie, d'un trouble alimentaire ou encore d'un TOC

👉 Outre ces cas particuliers, la PNL est aussi un formidable outil de développement personnel. Elle aide à développer ses potentiels, redoubler sa concentration, sa créativité ou encore sa confiance en soi.

Comment se déroule une séance de programmation neuro-linguistique ?

Étant donné le champ d'action de la thérapie PNL, il n'existe pas de séance type. Le patient doit commencer par définir un objectif à atteindre, ainsi que ses motivations lors d’un entretien préalable. Pour atteindre cet objectif, le thérapeute devra s'adapter au mode de fonctionnement du patient. En effet, chacun a une façon de percevoir son environnement, soit par le biais auditif, visuel ou kinesthésique (grâce à ses émotions). En s'adaptant à ce mode de communication, le thérapeute pourra plus facilement aider son patient dans l'exploration de ses comportements, afin de les transformer ou de les renforcer.

📌
La PNL est une thérapie brève, la plupart du temps elle se déroulera en quelques séances qui permettront d'analyser ce qu'il se passe quand le patient est en difficulté, et enfin, lui permettre de mobiliser toutes ses ressources. Il existe nombre d'expériences, de connaissances ou de dons, dont nous ne servons pas. La PNL permet de renouer avec ces performances afin de mieux s'adapter aux situations difficiles.

Pour mettre à jour ces performances, le thérapeute travaillera avec plusieurs outils :

  • Les ancrages. Il s'agit d'un moment positif auquel le patient pourra se raccrocher en cas de moments difficiles afin de retrouver son calme.
  • La dissociation. Il s'agit ici de faire revivre au patient un moment difficile ou triste, mais en toute sécurité, durant la consultation avec son thérapeute, afin d'en enlever tout aspect douloureux.
  • Le travail sur le processus interne. Il consiste à mettre une distance avec un événement douloureux, responsable d'une mauvaise habitude ou d'un trouble puis de l'atténuer pour qu'il ne soit plus bloquant.

La PNL permet de se détacher d'une mauvaise attitude (stress, problème de communication, etc.), d'un passé douloureux (agression, addiction, peur, etc.), source des problèmes du présent. Cette thérapie vise donc la suppression d'un souvenir désagréable pour mettre en place de nouveaux comportements. 

👉 Par exemple, à la suite d'une agression devant la porte de son immeuble un jeune homme ne pouvait plus taper son code d'entrée sans se mettre à trembler et en ayant beaucoup de mal à respirer. Grâce à la thérapie PNL et aux ancrages mis en place, la peur de ce patient est gommée.

👉 En pratique : Il est difficile de définir à l'avance le nombre de séances qui seront nécessaires. Chaque séance dure de 1h à 1h30 et coûte entre 50 et 60 euros.

La programmation neuro-linguistique au quotidien : exercice de PNL

En cas de stress ou lorsque vous êtes dans une situation qui vous met mal à l'aise, travaillez sur vos ancrages. Les ancres sont différentes choses. Des souvenirs visuels comme le ticket de cinéma lors de votre premier rendez-vous amoureux. Des souvenirs auditifs, olfactifs, gustatifs ou kinesthésiques, la mémoire de vos émotions. Le ventre qui se sert lors d'un premier baiser ou la chair de poule en entendant une belle voix.

🤯 Lorsque vous vous trouvez dans une situation délicate, en cas de stress, face à l'objet de votre phobie ou dans un moment d'angoisse, lorsque vous devez prendre la parole en public par exemple. Prenez un moment et installez-vous dans un endroit calme. Essayez de vous remémorer un souvenir positif et réconfortant. Projetez-vous dans la situation difficile qui vous attend, pensez-y très fort. Puis, toujours dans votre esprit, placez sur cette pensée angoissante votre ancre, ce souvenir positif, qui doit peu à peu prendre plus de place, jusqu'à combler totalement l'image déplaisante. Enfin, visualisez un écran blanc. Faites ce petit exercice 5 fois de suite, assez rapidement.

L'avis de la rédaction : une thérapie brève et efficace 

La PNL est une thérapie qui connaît un grand succès car elle permet un plus grand épanouissement personnel ou professionnel. Elle renforce et donne les clés pour affronter nombre de situations difficiles du quotidien. Mieux communiquer, gérer ses émotions, atteindre ses objectifs, lutter contre le stress, les angoisses etc. le champ des possibles de la PNL est large. Cette méthode s'adapte à chacune car elle s'appuie sur nos propres ressources, ce qui est important à nos yeux, nos possibilités comportementales et nos compétences. Alors, prêt à tester ? Prenez rendez-vous avec un professionnel.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue



Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube