PNL, Programmation Neuro-Linguistique : une thérapie brève efficace

Mis à jour le par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Dans la famille des thérapies brèves, il en est une qui permet d’obtenir rapidement de beaux résultats. Qu’il s’agisse de lutter contre une addiction, une phobie ou plus simplement de résoudre un problème de communication, la thérapie PNL est la solution à une multitude de problèmes. En quoi consiste donc plus précisément la programmation neurolinguistique ? Explications.

PNL, Programmation Neuro-Linguistique : une thérapie brève efficace
Sommaire :

La PNL ou programmation neuro-linguistique est une thérapie brève le plus souvent pratiquée par un psychothérapeute. Plutôt que de s’intéresser à l’origine de nos comportements elle se tourne plutôt vers nos réactions. Il est très important de comprendre que le terme programmation ne fait ici absolument pas référence à une quelconque manipulation. 

 👉 Il s’agit avant tout d’analyser et de remettre en question les programmations que nous mettons nous-même en place : des façons de penser, de nous comporter, que nous utilisons dans notre vie de tous les jours.

Les origines de la thérapie PNL

Créée dans les années 70 aux Etats-Unis par John Grinder, linguiste et Richard Bandler, mathématicien et psychothérapeute, cette thérapie vise à reprogrammer notre cerveau pour lutter contre nos blocages ou nos angoisses.

Le postulat de départ de cette thérapie se base sur l'idée que les personnes qui réussissent ont des schémas comportementaux et que tout le monde peut reproduire ce schéma pour atteindre son but. Ces personnes qui réussissent ont toutes des points communs, et c’est en adaptant ces points communs, en se « reprogrammant » que l’on pourra atteindre son but, devenir plus charismatique, avoir une meilleure estime de soi et surtout, apprendre à mieux communiquer. En France, cette thérapie s'est tout d'abord intéressée aux cadres d'entreprises, négociateurs, ou pédagogues, pour qui le charisme ou le besoin de bien communiquer est important.

Que soigne la PNL ?

🧠 Le but de la thérapie PNL est d'apprendre à penser différemment et à revoir son mode de fonctionnement. On peut donc l’utiliser pour de multiples raisons, qu'il s'agisse de changer un comportement qui nous dérange ou régler un problème plus important.

On peut donc utiliser la programmation neuro-linguistique :

  • pour régler des troubles psychologiques et émotionnels
  • apprendre la gestion du stress au travail, dans la vie quotidienne
  • lutter contre la dépression
  • éviter ou soigner un burn-out
  • mieux contrôler les angoisses ou crises de panique
  • soigner une hypocondrie
  • lutter contre un stress post-traumatique
  • se débarrasser d'une phobie, d'un trouble alimentaire ou encore d'un TOC

👉 Outre ces cas particuliers, la PNL est aussi un formidable outil de développement personnel. Elle aide à développer ses potentiels, redoubler sa concentration, sa créativité ou encore sa confiance en soi.

Comment se déroule une séance de programmation neuro-linguistique ?

Étant donné le champ d'action de la thérapie PNL, il n'existe pas de séance type. Le patient doit commencer par définir un objectif à atteindre, ainsi que ses motivations lors d’un entretien préalable. Pour atteindre cet objectif, le thérapeute devra s'adapter au mode de fonctionnement du patient. En effet, chacun a une façon de percevoir son environnement, soit par le biais auditif, visuel ou kinesthésique (grâce à ses émotions). En s'adaptant à ce mode de communication, le thérapeute pourra plus facilement aider son patient dans l'exploration de ses comportements, afin de les transformer ou de les renforcer.

📌
La PNL est une thérapie brève, la plupart du temps elle se déroulera en quelques séances qui permettront d'analyser ce qu'il se passe quand le patient est en difficulté, et enfin, lui permettre de mobiliser toutes ses ressources. Il existe nombre d'expériences, de connaissances ou de dons, dont nous ne servons pas. La PNL permet de renouer avec ces performances afin de mieux s'adapter aux situations difficiles.

Pour mettre à jour ces performances, le thérapeute travaillera avec plusieurs outils :

  • Les ancrages. Il s'agit d'un moment positif auquel le patient pourra se raccrocher en cas de moments difficiles afin de retrouver son calme.
  • La dissociation. Il s'agit ici de faire revivre au patient un moment difficile ou triste, mais en toute sécurité, durant la consultation avec son thérapeute, afin d'en enlever tout aspect douloureux.
  • Le travail sur le processus interne. Il consiste à mettre une distance avec un événement douloureux, responsable d'une mauvaise habitude ou d'un trouble puis de l'atténuer pour qu'il ne soit plus bloquant.

La PNL permet de se détacher d'une mauvaise attitude (stress, problème de communication, etc.), d'un passé douloureux (agression, addiction, peur, etc.), source des problèmes du présent. Cette thérapie vise donc la suppression d'un souvenir désagréable pour mettre en place de nouveaux comportements. 

👉 Par exemple, à la suite d'une agression devant la porte de son immeuble un jeune homme ne pouvait plus taper son code d'entrée sans se mettre à trembler et en ayant beaucoup de mal à respirer. Grâce à la thérapie PNL et aux ancrages mis en place, la peur de ce patient est gommée.

👉 En pratique : Il est difficile de définir à l'avance le nombre de séances qui seront nécessaires. Chaque séance dure de 1h à 1h30 et coûte entre 50 et 60 euros.

La programmation neuro-linguistique au quotidien : exercice de PNL

En cas de stress ou lorsque vous êtes dans une situation qui vous met mal à l'aise, travaillez sur vos ancrages. Les ancres sont différentes choses. Des souvenirs visuels comme le ticket de cinéma lors de votre premier rendez-vous amoureux. Des souvenirs auditifs, olfactifs, gustatifs ou kinesthésiques, la mémoire de vos émotions. Le ventre qui se sert lors d'un premier baiser ou la chair de poule en entendant une belle voix.

🤯 Lorsque vous vous trouvez dans une situation délicate, en cas de stress, face à l'objet de votre phobie ou dans un moment d'angoisse, lorsque vous devez prendre la parole en public par exemple. Prenez un moment et installez-vous dans un endroit calme. Essayez de vous remémorer un souvenir positif et réconfortant. Projetez-vous dans la situation difficile qui vous attend, pensez-y très fort. Puis, toujours dans votre esprit, placez sur cette pensée angoissante votre ancre, ce souvenir positif, qui doit peu à peu prendre plus de place, jusqu'à combler totalement l'image déplaisante. Enfin, visualisez un écran blanc. Faites ce petit exercice 5 fois de suite, assez rapidement.

L'avis de la rédaction : une thérapie brève et efficace 

La PNL est une thérapie qui connaît un grand succès car elle permet un plus grand épanouissement personnel ou professionnel. Elle renforce et donne les clés pour affronter nombre de situations difficiles du quotidien. Mieux communiquer, gérer ses émotions, atteindre ses objectifs, lutter contre le stress, les angoisses etc. le champ des possibles de la PNL est large. Cette méthode s'adapte à chacune car elle s'appuie sur nos propres ressources, ce qui est important à nos yeux, nos possibilités comportementales et nos compétences. Alors, prêt à tester ? Prenez rendez-vous avec un professionnel.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue



Article proposé par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici