Chèque psy : consulter un psy gratuitement quand on est étudiant

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Alors que la santé mentale des français bat de plus en plus de l'aile, ces derniers temps, des étudiants ont alerté sur leur état psychologique. Entre solitude, stress et précarité, cette population durement touchée semble avoir été entendue par le Chef de l'Etat : depuis le 1er février, un chèque de soutien psychologique est mis en place. Explications.

Chèque psy : consulter un psy gratuitement quand on est étudiant
Sommaire : 

Un "chèque psy" pour des étudiants fragilisées

Emmanuel Macron l'avait assumé, "c'est dur d'avoir 20 ans en 2020 ". Et en 2021, c'est toujours aussi difficile pour les jeunes qui sont durement touchés par la crise sanitaire. Voilà plusieurs mois qu'ils ne mettent plus les pieds en cours, condamnés à étudier chez eux, seuls, derrière leurs écrans, avec les problèmes que cela implique : baisse de la productivité, de la motivation, stagnation, voire décrochage, baisse de l'estime de soi, de la confiance et bien sûr, l'impossibilité de se projeter, alors même que les études sont le lieu de tous les espoirs. 

Beaucoup d'étudiants consternés et inquiets ont interpellé Emmanuel Macron, comme Heïdi Soupault dont la lettre ouverte au président a fait beaucoup parler. D'autres, par contre, ont cessé d'y croire. La souffrance et l'isolement étant trop durs à supporter, ils ont tenté de se défenestrer.

détresse étudiants, création chèque psy

Lettre ouverte de Heïdi Soupault, étudiante armentiéroise qui a écrit à Emmanuel Macron.

L'annonce du "chèque psy"

Le jeudi 21 janvier, Emmanuel Macron a tenté de reprendre le dialogue avec les étudiants en échangeant avec 14 d'entre eux à la Maison des étudiants de l'université Paris-Saclay. Il a annoncé des repas au Crous à 1 euro, la possibilité d'un retour en cours 1 fois par semaine et donc un chèque de soutien psychologique. Ce dernier permet aux étudiants, fragilisés par les conséquences de la covid, de bénéficier gratuitement d'un soutien psychologique. Mis en place depuis le 1er février, tous les étudiants peuvent en bénéficier pour consulter gratuitement un psychologue, un psychiatre ou un psychothérapeute..

Comment demander le chèque psy ?

Rendez-vous d'abord chez votre médecin généraliste ou au service de santé universitaire (SSU). Cette première étape permettra de déterminer quel est le soutien psychologique adapté à votre situation. Le médecin vous donnera alors une ordonnance de soins psychologiques. Pour trouver ensuite votre psy, allez sur le site santepsy.etudiants.gouv.fr. Ce site lancé, le 10 mars, répertorie tous les psychologues appartenant au dispositif "Santé Psy Etudiants". Ceux qui acceptent le chèque psy.

👉 Passer tout d'abord par un médecin généraliste peut être un frein, mais n'hésitez pas. Il est capital de prendre soin de votre santé mentale !

Combien de consultations avec un chèque psy ?

On sait aujourd'hui qu'il s'agit d'un forfait de 3 consultations de 45 minutes, sans avance de frais pour l'étudiant. Bonne nouvelle : ce forfait peut-être renouvelé une fois, pour un total de 6 séances. Mauvaise nouvelle : il faudra prendre à nouveau rendez-vous avec un médecin généraliste.

D'autres solutions pour consulter un psy gratuitement quand on est étudiant ?

  • Le BAPU de votre université (bureau d'aide psychologique universitaire)

Ces centres proposent aux étudiants un soutien psychologique, ainsi que l'aide d'assistants sociaux et d'un service administratif. Les consultations avec les psychothérapeutes sont prises en charge à 100% par la sécurité sociale. Le nombre de séances n'est pas limité, mais les listes d'attente sont malheureusement très longues.

C'est un service d'écoute nocturne, disponible, entre 21h et 2h30, pour les étudiants de la région parisienne, de Lyon ou de Lille.

Cet article peut vous intéresser >>> Baisse de moral : en ce moment, c'est normal d'aller mal

L'avis de la rédaction - Une consultation gratuite pour les étudiants

Wengood a pris la décision d'offrir une consultation avec un psychologue à tous les étudiants. Il suffit pour cela de présenter sa carte étudiante. N'hésitez donc pas à contacter un de nos spécialistes :

Contacter un psychologue

A lire aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Cachez ce téton que je ne saurais voir ! Qu'ont-ils donc de si gênant ?

Avez-vous remarqué combien les seins, et particulièrement les tétons des femmes, sont censurés ? Notamment sur les réseaux sociaux, Instagram étant le spécialiste de la censure des tétons. Je suis beaucoup d’artistes faisant du nu artistique, la plupart doivent flouter les tétons des femmes, alors que ceux des hommes non… Pourquoi faut-il qu’on cache nos tétons ? Qu’ont-ils donc de si gênant ?

Comment savoir si je suis transgenre ? #identite

Il y a quelques années, je discutais avec un ami qui m’a confié s’être posé plusieurs fois des questions sur son identité. Son genre assigné à la naissance était “homme”, mais lui se sentait plus “femme”. Être transgenre, c’est ressentir un décalage entre le genre assigné à la naissance et son ressenti. Je pensais que c’était quelque chose que l’on savait au fond de soi, depuis toujours, mais en réalité, mon ami m’a fait comprendre que c’était beaucoup plus complexe que cela. Alors comment savoir si on est transgenre ? Explications.

Comment gérer un passif-agressif ? 5 astuces imparables

Ils procrastinent, boudent pour un rien et rejettent la faute sur vous ? Les passifs-agressifs ont de quoi nous rendre fou. Personnellement, au lieu de rentrer dans leur jeu malsain, je garde mon calme et réagis intelligemment… Et ça fonctionne ! Découvrez 5 astuces pour gérer les comportements passifs-agressifs.

7 aliments à mettre dans votre assiette pour une peau parfaite

J'ai la peau mixte et j'adore manger. Vous vous dites quel est le rapport... Eh bien, c'est une bonne nouvelle. Pourquoi ? Parce qu'une peau parfaite, ça passe aussi par l'assiette. Pas la peine d'installer le frigo dans la salle de bains, mettez juste le cap sur les crevettes, les framboises ou les tomates.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici