Potomanie, un trouble qui peut s’avérer mortel

Mis à jour le par Camille Lenglet

Jamais je n’aurais pensé que boire de l’eau pouvait être dangereux pour l’être humain. Cependant, comme dans tous les abus, boire une trop grande quantité d’eau peut être mortel. La plupart d’entre nous consomment entre 1,5 litre et 2 litres par jour, mais certaines personnes sont de loin ce chiffre. Les quantités d’eau ingurgitées deviennent dangereuses. Quels sont les risques ? Comment définir la potomanie exactement ? Et surtout comment en guérir ? Explications.

Potomanie, un trouble qui peut s’avérer mortel
Sommaire : 

Qu’est-ce que c’est, la potomanie ?

Je l’ai dit dans l’introduction, la potomanie correspond au fait de boire trop d’eau. Cependant, il y a une nuance, ce n’est pas seulement “boire” :

👉 Potare : Cela signifie boire ;

👉 Manie : Cela désigne une idée fixe ou une obsession.

Il y a donc une notion de trouble obsessionnel dans la potomanie, comme pour la phobie d’impulsion. Lorsqu’on en souffre, on a un besoin permanent et irrépressible de boire de l’eau. D’ailleurs, cela peut aussi s’appliquer aux autres boissons non alcoolisées comme le thé, le soda, etc.

Le psychologue clinicien, Michel Naudet, explique que les personnes qui sont atteintes par ce trouble peuvent boire jusqu’à 10 litres d’eau par jour. Il y a donc une intoxication par l’eau vu la quantité ingérée 😱.

Les causes de la potomanie

Qu’est-ce qui peut nous pousser à consommer autant d’eau ? Le psychologue explique qu’il y a plusieurs raisons, mais il faut faire la distinction entre elles. 

  • La cause médicale : certaines maladies peuvent entraîner un besoin impératif et anormal de boire comme le diabète. La prise de médicament diurétique peut aussi provoquer la potomanie.
  • La cause neuroendocrinienne : un dysfonctionnement des mécanismes de régulation de la soif peut perturber la perfection de sensation de soif, voire de satiété.
  • La cause psychologique : un trouble du comportement alimentaire comme l’anorexie peut perturber la consommation d’eau. Le sevrage alcoolique peut aussi provoquer la potomanie. Globalement, un autre trouble peut en être à l’origine, boire de l’eau compense le manque de quelque chose (nourriture, alcool, …).
  • La cause psychiatrique : cela peut être un besoin de répéter un comportement qui se traduit par une compulsion. La schizophrénie ou la démence sont des maladies psychiatriques qui peuvent présenter un besoin de compulsion et de répéter un geste (boire de l’eau).

➜ Cependant, il est important de noter que les raisons de la potomanie sont d’ordre mental puisque c’est un trouble obsessionnel. La raison médicale peut parfois le déclencher et en être à l'origine. 

Les symptômes de la potomanie

On peut parler de potomanie lorsque la consommation d’eau quotidienne est supérieure à 4 litres. Ajouté à cela, l’autre symptôme que l’on peut notifier est la polyurie. C’est-à-dire qu’il s’agit d’un besoin fréquent d’aller aux toilettes et d’évacuer au moins 3 litres d’urine par jour.

Michel Naudet explique qu’il est difficile de repérer la potomanie, car les symptômes restent discrets 🤔. La personne qui souffre ira remplir plusieurs fois sa bouteille d’eau ou gourde, mais tout le monde le fait. Boire de l’eau est naturel, d’ailleurs les personnes potomanes ne se rendent pas compte de leur comportement, surtout si ce dernier est psychologique.

Quels sont les risques de boire trop d'eau ?

La potomanie est grave puisque cela a des conséquences sur l’organisme néfaste 😥. Eh oui, il y a des risques à boire trop d’eau ! L’excès d’eau dans le corps dilue le sel contenu par l’organisme. Cela provoque un déficit en sodium dans le sang appelé l’hyponatrémie.

De plus, cela peut nous paraître paradoxal, mais un excès d’eau provoque une déshydratation cellulaire. En effet, ces dernières se vident pour rétablir le taux de sodium dans le sang. Il y a donc une carence pouvant mener à un œdème cérébral. Les conséquences neurologiques peuvent être très graves, conduisant au coma, voire au décès.

Quel traitement pour la potomanie ?

Entre 6% et 17% des patients hospitalisés en psychiatrie sont potomanes selon certaines études. Dans la population générale, cela est impossible à estimer, car bien souvent, on ne sait pas que boire trop d’eau est un trouble psychique. Il s’agit même d’une addiction qu’il est important de soigner ⚠️.

L’hospitalisation est souvent nécessaire, pour que les médecins contrôlent la natrémie. Ils vont ainsi contrôler les quantités d’eau suivant les besoins du corps du malade. Cependant, il faut mettre en place un suivi psychologique (y compris s’il n’y a pas d’hospitalisation). La thérapie cognitive et comportementale permet d’identifier les habitudes du patient et à mettre en place des changements du comportement. Plus les habitudes quotidiennes seront changées, plus le comportement addictif sera résolu.

L'avis de la rédaction : attention danger !

Vous l'aurez compris, la potomanie est un trouble dangereux, pouvant conduire à la mort, il est donc urgent de contacter un spécialiste. N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre médecin traitant ou l'un de nos psychologues.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais encore :

Source : femmeactuelle.fr

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici