1 employé sur 5 présente un risque de trouble psychique

Mis à jour le par Justine Guilhem

Une étude montre que 22% des employés français présentent une détresse « orientant vers un trouble mental ». Voilà un véritable enjeu de santé publique qui n'est pas à prendre à la légère.

1 employé sur 5 présente un risque de trouble psychique

La Fondation Pierre Deniker a présenté le 26 novembre, au Conseil économique, social et environnemental (CESE), une étude* selon laquelle un français actif sur cinq présente une détresse « orientant vers un trouble mental ». Un très mauvais résultat qui serait notamment dû au déséquilibre grandissant entre vie professionnelle et vie personnelle. Faites-vous partie des employés à risque ? Faisons le point avec vous. 

Risques de troubles psychiques : qui sont les employés les plus touchés ?

Selon l'enquête de la Fondation Pierre Deniker, créée en 2007, pour la recherche et la prévention de la santé mentale, les actifs qui présentent le plus de risques de trouble psychique sont les femmes. En effet, elles seraient 26% contre 19% pour les hommes. La charge mentale, plus présente chez elles, pourrait faire partie des facteurs aggravant. Tous sexes confondus, d'autres facteurs élèvent aussi le niveau de risque :

  • les actifs travaillant plus de 50 heures par semaine
  • les actifs qui n'ont pas de bureau fixe
  • les personnes ayant un revenu inférieur à 15.000 euros par an 👉 Stress financier : comment y faire face ? Quel impact sur notre travail ?
  • les actifs qui passent plus d'une demi-heure dans les transports
  • les actifs aidant des personnes handicapées ou en perte d'autonomie

La nécessité de l'équilibre entre la vie professionnelle et personnelle

En croisant l'évaluation de la détresse psychique avec l'exposition aux facteurs de risques psychosociaux - travail valorisant, solidarité entre collègues, soutien de la hiérarchie, harcèlement, confiance en l'avenir professionnel... -, l'étude a identifié le poids des principaux facteurs, le premier étant l'équilibre vie professionnelle / vie personnelle, qui est le « plus impactant ». 45% des actifs qui déclarent ne pas parvenir à mener de front les deux (15% des personnes interrogées) "présentent un haut risque de trouble psychique" contre 18% de ceux qui y parviennent, selon l'étude.

Désormais, la Fondation Pierre Deniker en appelle aux pouvoirs publics pour « investiguer les liens de causalité entre troubles mentaux et facteurs de risques psychosociaux ». 

Vous aimerez aussi ces articles : Quelles sont les principales causes de mal-être au travail ? - Crises, télétravail, le nombre de burn-out ne cesse d'exploser depuis la pandémie

Quelles sont les maladies psychiques liées au travail ?

La souffrance au travail est un enjeu social et économique, car le coût des troubles psychiques est très lourd. Économiquement, il se mesure en milliards d'euros, quant à l'impact humain, il est considérable et dure souvent sur le long terme, car les troubles psychiques sont de diverses natures :

  • dépression
  • troubles anxieux
  • troubles obsessionnels compulsifs
  • troubles bipolaires
  • schizophrénie
  • addictions

L'avis de la rédaction : ces petites choses qui prennent soin de notre santé mentale au travail

Selon l'étude, la solidarité entre collègues, un travail valorisant ou encore la confiance en son avenir professionnel, semblent être des remparts contre ces souffrances, mais espérons que les pouvoirs publics se penchent plus en avant sur ce dossier. Enfin, si vous ne vous sentez pas bien dans votre travail, que vous êtes à bout, sachez que les psychologues du travail sont là pour vous écouter, ou que vous pouvez contacter l'un de nos psychologues en ligne.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 
#BornToBeMe

Prendre rdv avec un psychologue


*Enquête réalisée en ligne du 27 février au 6 mars auprès d'un échantillon représentatif de 3.200 actifs français selon la méthode des quotas.

Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube