Paranoïaque : quand le doute persécute

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

La paranoïa est une profonde psychose qui pousse une personne à penser que le monde entier lui en veut. Méfiante, soupçonneuse, se sentant sans cesse persécutée, une personnalité paranoïaque passe son temps à tout interpréter. Plutôt mal connue et parfois moquée, il arrive que cette pathologie passe inaperçue si elle est modérée.

Paranoïaque : quand le doute persécute
Sommaire : 

« Quand on veut trouver du sens, on en trouve. C'est même le commencement de la paranoïa. » Dominique Noguez

Comment reconnaître un paranoïaque ?

Le mot paranoïa a été inventé par Hippocrate, le fondateur de la médecine. Ce terme vient du grec, para = extérieur et noos = esprit. Donc, être à l’extérieur de son esprit. Un paranoïaque interprète toutes les situations, toutes les paroles et les comportements. Un seul mot peut suffire à éveiller sa méfiance ou un profond sentiment de persécution. Voilà pourquoi la paranoïa provoque l’isolement. En effet, les paranoïaques pensent qu’ils ne peuvent compter sur personne. Méfiants, ils doivent donc se protéger du monde, les paranoïaques sont souvent en colère, ont peur, veulent se venger. S'ils ont des amis, c'est qu'ils sont considérés comme inoffensifs.

🧠 La méfiance est donc une caractéristique importante des paranoïaques, mais l'anticipation aussi. En effet, leurs pensées se dirigent vers l’avenir, ils ont peur de ce qui pourrait arriver et tentent donc d’anticiper les attaques violentes ou les trahisons. Pour ce faire, ils ont tendance à se comporter comme des tyrans. Interprétant tout, y compris ce qui semble évident pour tout le monde, ils vont parfois jusqu'à manipuler ou priver les autres de liberté, au nom de la recherche de la vérité.

Et gare à ceux qui ne vont pas dans leur sens, ils seront alors contre lui, présumés coupables.

Il existe deux types de paranoïa :

  • La personnalité paranoïaque : chez cette personne, il s’agit d’un trouble de la personnalité, la paranoïa est constante et totalement intégrée à la personnalité de l’individu.
  • Le délire paranoïaque : ici, il s’agit d’un épisode de paranoïa aiguë qui atteint une personne qui n’est pas forcément paranoïaque.

Personnalité paranoïaque : des symptômes à repérer

  • Méfiance et doute : un paranoïaque aura toujours tendance à penser que ceux qui l'entourent cherchent à lui nuire.
  • Tendance au secret : ayant peur que ce qu'elle dit soit utilisé contre elle, la personne paranoïaque se confiera très peu.
  • Rancœur : impossible pour lui de pardonner.
  • Agressivité : colère et virulence font partie de son comportement car il se sent toujours persécuté, menacé, humilié.
  • Grand isolement : une personne paranoïaque a des doutes sur toutes les personnes de son entourage, y compris sa famille. Il lui est donc difficile de maintenir des liens.

Certains signes sont aussi bien des symptômes que des déclencheurs de la paranoïa.

  • Perte du sommeil
  • Perte d’appétit
  • Augmentation de la consommation d’alcool ou de drogues
📌
 Bon à savoir : 
La paranoïa semble plus fréquemment toucher les citadins, mais elle peut aussi frapper des personnes qui vieillissent ou qui sont en dépression. Enfin, il semblerait que les hommes soient généralement plus atteints que les femmes.

Quelles sont les causes les plus fréquentes de la paranoïa ?

Il existe diverses causes qui peuvent mener à la paranoïa. Il faut être particulièrement méfiant, parce qu'il arrive qu'une paranoïa extrême soit un symptôme qui mène au diagnostic de schizophrénie.

  • L’influence des parents : les expériences vécues pendant l’enfance peuvent jouer un grand rôle. Les enfants qui sont élevés par des parents méfiants, pensant que le monde est un endroit dangereux et que les gens sont méchants, peuvent être la base d’une paranoïa plus tard.
  • Le contexte social : la paranoïa peut aussi être une réponse au stress ou à une expérience traumatisante.
  • Une blessure narcissique
  • Les drogues et l’alcool : la paranoïa peut aussi avoir comme origine la prise de substances chimiques qui vont l’atténuer.
  • Une microlésion cérébrale

Quel traitement contre la paranoïa ?

Il est malheureusement très difficile de soigner la paranoïa car la personne atteinte ne se sent pas malade, ne se remet jamais en question et se méfie de tout. C’est la raison pour laquelle une psychothérapie ne pourra être efficace que si le malade est d’accord pour se faire soigner. 

L’avis de la rédaction : aider et se faire aider

Il est rare qu'un paranoïaque ait la volonté de se faire soigner. Voilà pourquoi le rôle de l'entourage est capital. Il n'est cependant pas simple de rassurer une personne paranoïaque. Pour la calmer, il faut lui offrir une reconnaissance narcissique et surtout ne jamais la contredire, ni lui mentir. Rassurer une personnalité paranoïaque demande beaucoup d'énergie, et il arrive que l'entourage finisse par souffrir d'une fragilité psychologique à prendre en compte. Il ne faudra donc pas hésiter à se faire aider à son tour par un psychologue.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un thérapeute

Comment aider un proche dépressif ?, Wengood est là pour vous épauler !

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Les commentaires

mon mari est jaloux de ce que je suis et voudrais être comme moi cordialement

Nos derniers articles

On récolte ce que l'on sème, est-ce toujours vrai ?

Pour moi, cette expression a toujours sonné comme quelque chose de négatif. Comme une punition. Je l'entendais comme une menace : "si tu sèmes de mauvaises graines, tu n'auras qu'une mauvaise récolte." Sans doute quelque chose en moi pensait n'avoir rien de bon à semer. Des années plus tard, je comprends enfin que non seulement que récolter ce que l'on sème, ça peut être très positif, mais quand plus, il vaudrait mieux que ça le soit, parce que visiblement, on récolte TOUJOURS ce que l'on sème.

Pourquoi je me sens toujours coupable ? Comment arrêter ?

Le sentiment de culpabilité vous ronge, alors que vous n’avez rien fait de mal. Vous avez souvent l'impression que c'est de votre faute, que vous auriez pu agir différemment, en faire plus, etc. Pourquoi vous blâmez-vous alors que vous êtes innocent ? Comment arrêter de vous auto-flageller sans raison ? On vous explique tout !

9 podcasts érotiques pour faire grimper la température 🔥

Le porno n’a jamais trop été ma tasse de thé. En revanche, j’ai découvert les podcasts érotiques et je dois avouer que ça m’a plu ! Déjà, parce qu’ils sortent du schéma classique très hétéronormé, on explore des points de vue érotiques pour les femmes, pour les personnes LGBTQ+, etc. On retrouve des témoignages, des fictions, des jeux de rôles… Chacun peut vraiment y trouver son compte ! Donc enfilez vos écouteurs et préparez-vous à découvrir des moments auditifs qui vont faire grimper la température !

Je n'ai pas d'amis... Pourquoi ? Est-ce que c'est grave ?

Non pas que je passe mes journées seule, dans mon coin, sans décrocher un mot. J'ai bien deux ou trois personnes à appeler si je veux sortir boire un verre, mais je n'ai pas d'amis. Pas de "deuxième famille" comme on dit. Est-ce volontaire ? Est-ce qu'un trop mauvais caractère repousse tous ceux qui m'approchent ? Ou tout simplement la vie, qui nous éloigne de certaines personnes lorsqu'on grandit ? Je n'ai pas d'amis, est-ce vraiment grave ?

Je ne supporte pas les enfants de mon conjoint, au secours !

Vous avez enfin trouvé l'homme idéal. Il correspond à toutes vos attentes et votre bonheur serait total si seulement... il n'avait pas ses enfants que vous ne supportez pas ! 😤 Pour certains c'est un sujet tabou, mais pour vous, ce rôle de belle-mère est une plaie. Véritables monstres, ils vous insultent ou vous ignorent et c'est mal, mais ses enfants vous ne les aimez pas pire, vous les détestez et vous prenez à rêver d'une vie dans laquelle ils n'existeraient pas ("et si on partait vivre à l'étranger ?"). Tatata on se reprend, belle-mère ou marâtre, on a le droit au bonheur amoureux !

La météo intérieure, un exercice simple et très éclairant

Vers la fin de l'adolescence, j'avais inventé un jeu de mots, avec une partie de mon prénom, que j'écrivais très souvent : Lau rage ⛈️. Très colérique, je trouvais que cette combinaison me correspondait parfaitement. Ça grondait, ça éclatait en moi. C'était l'orage. Sans le savoir encore, je faisais état de ma météo intérieure. La métaphore la plus efficace pour faire le point sur ses émotions.

Votre horoscope directement chez vous

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici