Le nudge : une technique pour se faire influencer ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Dans la vie, on prend des décisions conscientes et d’autres beaucoup moins, sans même se rendre compte que cela peut avoir des conséquences. La science du comportement et la recherche l’ont bien compris et c'est ainsi que la technique du nudge est apparue. C’est une sorte de “coup de coude” pour orienter nos choix, mais comment ça marche concrètement ? Est-ce réellement une bonne chose de se faire influencer sans même en avoir conscience ? Explication

Le nudge : une technique pour se faire influencer ?
Sommaire : 

Qu’est-ce que le nudge ?

On pourrait croire qu’il s’agit du nouveau mot à la mode pour un selfie "oléolé" ou encore une nouvelle tendance fashion, mais pas du tout 🤪. Le nudge, c’est quelque chose de très sérieux. En effet, c’est une théorie issue des sciences comportementales sortie des recherches de l’économiste, Richard Thaler. Démocratisée depuis 2017, elle propose d’inciter un individu à agir, sans aucune contrainte.

👉 À la base, le nudge, c’est un moyen de limiter un impact négatif sur la collectivité à cause du comportement des gens et de leurs mauvais choix.

Pourquoi le nudge a été mis en place ?

Nous ne sommes pas des êtres rationnels, au contraire 😅 ! Lorsqu’on prend une décision, on est influencé par des biais cognitifs dont on n’a même pas conscience. Sans parler de l’environnement, de nos proches et surtout de nos ressentis. Eh oui, moi je fais partie de celles qui ont parfois du mal à gérer les émotions. Heureusement, je n’ai encore jamais pris d’horribles décisions à cause de cela, j’essaie d’écouter mon intuition et ma petite voix intérieure…

Influencer le processus de décision

Cependant, chaque décision prise a un impact sur ce qui nous entoure, positif ou négatif. Mais ça n’a pas qu’un impact sur nous, mais souvent sur les autres aussi. Le nudge est un moyen de nous inciter à faire le bon choix, pour tout le monde, enfin en théorie 🤔.

👉 Via des mesures simples et peu coûteuses, le nudge vient corriger nos habitudes. On est incités à agir dans un sens souhaité, c’est une technique d’influence douce qui permet d’éviter des mesures contraignantes et inefficaces.

Qui utilise le nudge ?

Évidemment, le nudge a séduit de grands acteurs dans de nombreux domaines. Le secteur de l’immobilier se penche depuis quelques années sur les principes du nudge. En concevant des habitats pour, par exemple, encourager les habitants à recycler leurs déchets grâce à des conceptions adaptés. Cela se vérifie aussi avec la sécurité publique et les passages piétons en 3D pour faire ralentir les véhicules. Grâce à ce système, le nombre d’accidents a baissé de 36% :

Un exemple de nudge avec le passage piéton en 3D

Un exemple de nudge avec le passage piéton en 3D

Autre exemple positif pour l’environnement, les villes se sont mises à faire des “poubelles de votes” pour les mégots. Elle attire l’attention, c’est drôle, ça donnerait presque envie de fumer pour avoir une cigarette à jeter (non tout de même 😬). Autrement, ça peut nous pousser à ramasser les mégots autour de nous pour les jeter :

Autre exemple de Nudge : jeter un mégot pour voter

Autre exemple de Nudge : jeter un mégot pour voter.

Le nudge, vraiment si positif que cela ?

Pour les gens, comme moi, qui souffrent d’éco-anxiété, c’est rassurant de voir que les organismes publics font leur possible pour instaurer le changement. Cela permet d’influencer positivement les personnes qui ne sont pas sensibilisées à l’écologie ou à d’autres problématiques de société. Néanmoins, on peut se demander si cela à une réelle efficacité ou si c’est une technique mise en place pour jeter de la poudre aux yeux 🤨…

Un gadget inefficace ?

Mettre en place des techniques pour éviter des accidents ou encore améliorer le bilan écologique, c’est très bien, mais est-ce vraiment efficace ? La journaliste, Audrey Chabal, explique dans son enquête “Souriez, vous êtes nudgé” que cela donne à certains pouvoirs publics une solution pas chère, facile à mettre en place quand rien d’autre n’a été cherché. Autrement dit, le nudge est parfois la solution de facilité 😅…

De plus, toutes les expérimentations et les retombés des nudges n’ont pas encore été étudiés. Dans le cas de l’écologie, par exemple, il va falloir du temps pour mesurer le réel impact positif. Mais si les gens font cela de manière inconsciente, sans prendre en considération le problème, ce n’est pas une réelle solution. En effet, pour le sociologue Henri Bergeron, cela reste “cosmétique” puisque le problème n’est pas traité en profondeur. Il faut s’attaquer aux facteurs du problème pour pouvoir le contrer 💪 !

Autre problématique et non pas des moindres, il faut se demander : est-ce que le nudge n’est pas de la manipulation au final ? Certes, on est loin du chantage affectif, mais d’autres secteurs puissants se sont emparés du nudge pour que nos décisions aillent dans leur direction…

Gouvernés par les nudges ?

Quand ce sont des secteurs qui luttent pour l’environnement, on peut se dire que c’est une influence positive, mais lorsque c’est la politique ou le marketing, que peut-on en penser ? Lorsqu’Emmanuel Macron s’est lancé dans sa première campagne présidentielle, il a fait appel au nudge. Utiliser les sciences comportementales pour se faire élire, est-ce vraiment fair-play ? De quoi nous filer de la politico-anxiété quand on voit ça 😩 !

Cet article peut vous intéresser >>>Les femmes en politique, des hommes comme les autres ?

De même, lorsque le marketing tente de nous vendre des choses dont on n’a pas besoin et que l’on est poussé à la consommation, est-ce encore une influence positive ? Je ne sais pas si on peut encore parler de nudge pour les techniques de vente et si cela s’applique à un individu et non un groupe. Cependant, il est bon de se questionner et de prendre du recul pour s’informer un maximum afin de rester le plus objective possible dans nos choix.

Influencer positivement la population pour des causes importantes, oui, mais quand cela impacte une décision personnelle aussi importante, c’est à remettre en question. Qu'en pensez-vous 🧐 ?

Mais aussi :

Sources : franceinter.fr / ogic.fr / cairn

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.