Pipi au lit, faut-il s'inquiéter ? Comment l'aider ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Encore un pipi au lit ! Loin d'être seulement agacée, c'est l'inquiétude qui prime. A 5 ans et plus, le pipi au lit devient préoccupant. Et pourtant, avec un peu de patience et beaucoup de bienveillance, dans un premier temps, il n'y a pas lieu de trop s'inquiéter. Alors on fait quoi ? Comment aider un enfant qui souffre d'énurésie ?

Pipi au lit, faut-il s'inquiéter ? Comment l'aider ?
Sommaire : 

Énurésie primaire ou secondaire : on parle de quoi ?

Énurésie, c'est le terme médical pour parler de pipi au lit à partir de 5 ans. A partir de 5 ans, car avant il n'y a pas vraiment lieu de s’inquiéter. On parle d'énurésie primaire lorsque l'enfant n'a jamais été propre. L'énurésie secondaire touche les enfants qui ont été propres pendant au moins 6 mois d'affilés et qui mouille leur lit à nouveau.

💡 La petite info : selon les statistiques, à partir de 3 ans, ce sont les garçons qui sont plus nombreux que les filles à faire pipi au lit.

Pourquoi ces pipis au lit, quelles en sont les causes ?

L'énurésie primaire est la plus répandue. A l'âge de 7 ans, 7% à 10% des enfants sont concernés. Mais d'où peut bien venir ce trouble ?

1. C'est ma faute ?

Le premier facteur provient des antécédents parentaux. Si au moins un des deux parents faisait pipi au lit en étant enfant, il y a 40% de risque que l'enfant souffre d'énurésie, 77%, lorsque les deux parents ont eu ce problème.

2. Une origine physique

Le pipi au lit n'est pas forcément un problème psychologique, comme on tend souvent à le penser. Le problème peut aussi venir de la baisse de la sécrétion nocturne de l'hormone antidiurétique. Je vous explique : pendant la nuit, les urines diminuent grâce à l'hormone antidiurétique. S'il y a un trouble de la sécrétion nocturne de cette hormone alors, c'est l'accident !

3. Un système nerveux immature

Le problème peut aussi venir du manque de maturité du système nerveux pour contracter la vessie, notamment la nuit.

4. La peur du noir

La peur du noir peut être source d'anxiété et l'enfant préférera alors faire pipi au lit, plutôt que d'affronter le noir du couloir.

5. Une perturbation

L'énurésie secondaire peut quant à elle survenir lors d'un événement perturbant pour l'enfant : arrivée d'un autre enfant, déménagement, entrée en maternelle, divorce, etc.

Dans de plus rares cas, l'énurésie peut venir d'une malformation de l'appareil urinaire. Un doute qui sera bien vite levé après un examen pédiatrique.

Il fait encore pipi au lit, je fais quoi ?

Dans un premier temps, il est important de comprendre que le pipi au lit est aussi un problème pour l'enfant. Les conséquences peuvent-être désastreuses au niveau psychologique et social. On évite donc de le fâcher, on ne le culpabilise et on ne punit pas un enfant qui fait pipi au lit. Le principal c'est de le mettre en confiance, d'être bienveillant et de le responsabiliser. Il faut à tout prix garder en tête qu'un enfant ne fait jamais exprès de faire pipi au lit, c'est totalement inconscient. On peut donc mettre en place quelques nouvelles habitudes. On estime que 30% à 50% des cas d'énurésie sont résolus avec de bonnes habitudes. Concrètement, ça veut dire quoi ?

  • On apprend à son enfant à boire régulièrement au cours de la journée et on cesse de lui donner à boire 90 minutes avant le coucher.
  • Il faut que l'enfant prenne l'habitude d'aller faire pipi, même lorsque l'envie n'est pas pressante, et qu'il y aille toujours avant d'aller au lit.
  • Vous pouvez aussi donner un calendrier à votre enfant, sur lequel il pourra dessiner un soleil lorsqu'il parvient à faire une nuit au sec. Le but étant d'avoir le plus de soleil possible. N'oubliez pas de le féliciter.

Enfin, les remèdes de grand-mère, les forums et l'avis du club des mamans copines, c'est bien sympa, mais vouloir régler les choses par soi-même, ce n'est pas toujours efficace. Mieux vaut se tourner vers un médecin généraliste ou un pédiatre qui portera un regard professionnel et objectif sur la situation.

>>> Cet article pourrait vous intéresser : 10 astuces pour donner confiance à son enfant

Quand dois-je commencer à m'inquiéter ?

C'est difficile à entendre pour une maman qui stresse de voir matin après matin les draps mouillés, mais il est important de rester calme et patiente. Il n'y a pas vraiment lieu de s'inquiéter en cas d’énurésie chez un enfant de moins de 7 ans. Une consultation en pédiatrie s'impose, et il pourra, si besoin, vous orienter vers un urologue. Si à partir de 11 ans, l'enfant fait toujours pipi au lit, une prise en charge avec un psychologue peut être nécessaire. Il ne faut pas tarder à consulter car cette affection peut durer pendant l'adolescence et parfois même jusqu'à l'âge adulte, s'il n'y a pas de prise en charge adaptée.

L'avis de la rédaction - Le pipi au lit, très mal vécu par les enfants

Des pipis au lit qui ne s'arrêtent pas, qui se succèdent et c'est toute la vie de la famille qui en prend un coup. Si les parents culpabilisent, se sentent gênés ou inquiets, les répercussions sur les enfants sont aussi nombreuses, surtout si l’énurésie dure. Peur du réveil, impossibilité d'aller dormir ailleurs (colonies de vacances, voyages de classe, ...) et donc difficultés sociales, sentiment d'humiliation, perte de l'estime de soi, culpabilité, honte, timidité accrue, repli sur soi, etc. Les enfants qui font pipi au lit sont généralement en bonne santé, mais leur souffrance psychologique est bien réelle. En tant que parents, notre devoir est donc de les aider, de les soutenir et de ne pas amplifier le sentiment de culpabilité ou de honte, en s'informant, en restant motivés et patients et bien sûr en faisant appel à un professionnel. Et pour plus d'informations retrouver le site www.pipi-au-lit.net.


Contacter un coach familial

Source : Mon enfant fait pipi au lit, comment en sortir ? - Au féminin

Autre gros problème : l'école ! Mon enfant ne veut pas aller à l'école, que faire ?

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Cachez ce téton que je ne saurais voir ! Qu'ont-ils donc de si gênant ?

Avez-vous remarqué combien les seins, et particulièrement les tétons des femmes, sont censurés ? Notamment sur les réseaux sociaux, Instagram étant le spécialiste de la censure des tétons. Je suis beaucoup d’artistes faisant du nu artistique, la plupart doivent flouter les tétons des femmes, alors que ceux des hommes non… Pourquoi faut-il qu’on cache nos tétons ? Qu’ont-ils donc de si gênant ?

Comment savoir si je suis transgenre ? #identite

Il y a quelques années, je discutais avec un ami qui m’a confié s’être posé plusieurs fois des questions sur son identité. Son genre assigné à la naissance était “homme”, mais lui se sentait plus “femme”. Être transgenre, c’est ressentir un décalage entre le genre assigné à la naissance et son ressenti. Je pensais que c’était quelque chose que l’on savait au fond de soi, depuis toujours, mais en réalité, mon ami m’a fait comprendre que c’était beaucoup plus complexe que cela. Alors comment savoir si on est transgenre ? Explications.

Comment gérer un passif-agressif ? 5 astuces imparables

Ils procrastinent, boudent pour un rien et rejettent la faute sur vous ? Les passifs-agressifs ont de quoi nous rendre fou. Personnellement, au lieu de rentrer dans leur jeu malsain, je garde mon calme et réagis intelligemment… Et ça fonctionne ! Découvrez 5 astuces pour gérer les comportements passifs-agressifs.

7 aliments à mettre dans votre assiette pour une peau parfaite

J'ai la peau mixte et j'adore manger. Vous vous dites quel est le rapport... Eh bien, c'est une bonne nouvelle. Pourquoi ? Parce qu'une peau parfaite, ça passe aussi par l'assiette. Pas la peine d'installer le frigo dans la salle de bains, mettez juste le cap sur les crevettes, les framboises ou les tomates.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici