Pipi au lit, faut-il s'inquiéter ? Comment l'aider ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Encore un pipi au lit ! Loin d'être seulement agacée, c'est l'inquiétude qui prime. A 5 ans et plus, le pipi au lit devient préoccupant. Et pourtant, avec un peu de patience et beaucoup de bienveillance, dans un premier temps, il n'y a pas lieu de trop s'inquiéter. Alors on fait quoi ? Comment aider un enfant qui souffre d'énurésie ?

Pipi au lit, faut-il s'inquiéter ? Comment l'aider ?

Énurésie primaire ou secondaire : on parle de quoi ?

Énurésie, c'est le terme médical pour parler de pipi au lit à partir de 5 ans. À partir de 5 ans, car avant il n'y a pas vraiment lieu de s’inquiéter. On parle d'énurésie primaire lorsque l'enfant n'a jamais été propre. L'énurésie secondaire touche les enfants qui ont été propres pendant au moins 6 mois d'affilée et qui mouille leur lit à nouveau.

💡 La petite info : 
Selon les statistiques, à partir de 3 ans, ce sont les garçons qui sont plus nombreux que les filles à faire pipi au lit.

Pourquoi ces pipis au lit, quelles en sont les causes ?

L'énurésie primaire est la plus répandue. À l'âge de 7 ans, 7% à 10% des enfants sont concernés. Mais d'où peut bien venir ce trouble ?

1. C'est ma faute ?

Le premier facteur provient des antécédents parentaux. Si au moins un des deux parents faisait pipi au lit en étant enfant, il y a 40% de risque que l'enfant souffre d'énurésie, 77%, lorsque les deux parents ont eu ce problème.

2. Une origine physique

Le pipi au lit n'est pas forcément un problème psychologique, comme on tend souvent à le penser. Le problème peut aussi venir de la baisse de la sécrétion nocturne de l'hormone antidiurétique. Je vous explique : pendant la nuit, les urines diminuent grâce à l'hormone antidiurétique. S'il y a un trouble de la sécrétion nocturne de cette hormone alors, c'est l'accident !

3. Un système nerveux immature

Le problème peut aussi venir du manque de maturité du système nerveux pour contracter la vessie, notamment la nuit.

4. La peur du noir

La peur du noir peut être source d'anxiété et l'enfant préférera alors faire pipi au lit, plutôt que d'affronter le noir du couloir.

5. Une perturbation

L'énurésie secondaire peut quant à elle survenir lors d'un événement perturbant pour l'enfant : arrivée d'un autre enfant, déménagement, entrée en maternelle, divorce, etc.

Dans de plus rares cas, l'énurésie peut venir d'une malformation de l'appareil urinaire. Un doute qui sera bien vite levé après un examen pédiatrique.

Il fait encore pipi au lit, je fais quoi ?

Dans un premier temps, il est important de comprendre que le pipi au lit est aussi un problème pour l'enfant. Les conséquences peuvent être désastreuses au niveau psychologique et social. On évite donc de le fâcher, on ne le culpabilise et on ne punit pas un enfant qui fait pipi au lit. Le principal c'est de le mettre en confiance, d'être bienveillant et de le responsabiliser. Il faut à tout prix garder en tête qu'un enfant ne fait jamais exprès de faire pipi au lit, c'est totalement inconscient. On peut donc mettre en place quelques nouvelles habitudes. On estime que 30% à 50% des cas d'énurésie sont résolus avec de bonnes habitudes. Concrètement, ça veut dire quoi ?

  • On apprend à son enfant à boire régulièrement au cours de la journée et on cesse de lui donner à boire 90 minutes avant le coucher.
  • Il faut que l'enfant prenne l'habitude d'aller faire pipi, même lorsque l'envie n'est pas pressante, et qu'il y aille toujours avant d'aller au lit.
  • Vous pouvez aussi donner un calendrier à votre enfant, sur lequel il pourra dessiner un soleil lorsqu'il parvient à faire une nuit au sec. Le but étant d'avoir le plus de soleil possible. N'oubliez pas de le féliciter.

Enfin, les remèdes de grand-mère, les forums et l'avis du club des mamans copines, c'est bien sympa, mais vouloir régler les choses par soi-même, ce n'est pas toujours efficace. Mieux vaut se tourner vers un médecin généraliste ou un pédiatre qui portera un regard professionnel et objectif sur la situation.

Quand dois-je commencer à m'inquiéter ?

C'est difficile à entendre pour une maman qui stresse de voir matin après matin les draps mouillés, mais il est important de rester calme et patiente. Il n'y a pas vraiment lieu de s'inquiéter en cas d’énurésie chez un enfant de moins de 7 ans. Une consultation en pédiatrie s'impose, et il pourra, si besoin, vous orienter vers un urologue. Si à partir de 11 ans, l'enfant fait toujours pipi au lit, une prise en charge avec un psychologue peut être nécessaire. Il ne faut pas tarder à consulter car cette affection peut durer pendant l'adolescence et parfois même jusqu'à l'âge adulte, s'il n'y a pas de prise en charge adaptée.

L'avis de la rédaction : le pipi au lit, très mal vécu par les enfants

Des pipis au lit qui ne s'arrêtent pas, qui se succèdent et c'est toute la vie de la famille qui en prend un coup. Si les parents culpabilisent, se sentent gênés ou inquiets, les répercussions sur les enfants sont aussi nombreuses, surtout si l’énurésie dure. Peur du réveil, impossibilité d'aller dormir ailleurs (colonies de vacances, voyages de classe, ...) et donc difficultés sociales, sentiment d'humiliation, perte de l'estime de soi, culpabilité, honte, timidité accrue, repli sur soi, etc. Les enfants qui font pipi au lit sont généralement en bonne santé, mais leur souffrance psychologique est bien réelle. En tant que parents, notre devoir est donc de les aider, de les soutenir et de ne pas amplifier le sentiment de culpabilité ou de honte, en s'informant, en restant motivés et patients et bien sûr en faisant appel à un professionnel. Et pour plus d'informations retrouver le site www.pipi-au-lit.net.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach familial

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

Le délicat sujet de l’aliénation parentale, controversée mais réelle ?

Il y a rarement des sujets que je trouve délicats à aborder, sauf ceux qui sont remis en cause, comme l’aliénation parentale. En effet, c’est un sujet à prendre avec des pincettes, tant il est encore débattu à l’heure actuelle. Cependant, c’est un sujet qui me tient à cœur, car il a été au centre d’un conflit au sein de ma famille. Voici donc pourquoi j’ai eu envie d’aborder ce sujet qui n’est vraiment pas simple. Explication.

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube