Femme fontaine et squirting : un plaisir qui coule de source

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Quand on parle d'éjaculation, ne nions pas que l'on pense presque tout le temps au sperme et à leur propriétaire. Il faut dire que la femme fontaine est encore trop peu abordée. Par tabou ? Peut-être. Par jalousie ? Pourquoi pas. Par ignorance ? Plus pour longtemps en tout cas... Loin du fantasme et surtout loin du porno, le phénomène de femme fontaine est encore et surtout une bonne occasion de nous concentrer sur nos corps, de lâcher prise et de prendre beaucoup (beaucoup) de plaisir.

Femme fontaine et squirting : un plaisir qui coule de source

Qu'entend-on par femme fontaine ou "squirting" ?

Il n'existait, jusque très récemment, que peu d'études autour du phénomène de femme fontaine. On note d'ailleurs que les premières études au sujet du plaisir féminin datent des années 1970. Le domaine reste donc encore largement méconnu ce qui engendre alors des tabous, des clichés, de la honte et parfois même du dégoût.

📌

Le squirting, nom du phénomène en anglais, arrive au cours d'un rapport sexuel, quand une femme puissamment, une importante quantité de liquide, parfois jusqu'à 300 ml.

Il n'existe pas les femmes fontaines d'un côté et les autres de l'autre. Celles qui en sont, et celles qui n'en sont pas. On peut toutes connaître un jour cette sensation, quelle que soit la forme de notre vulve, il faut juste... maîtriser le système !

Enfin maîtriser, pas vraiment... En effet, pour beaucoup, la fontaine arrive par surprise la première fois. C'est un hasard. Un hasard qui se reproduira peut-être, mais pas forcément. Squirter n'a rien de définitif. On peut être fontaine pendant un temps seulement ou de façon très occasionnelle. L'émission non plus n'est pas systématique, elle peut être retenue ou même déclenchée et n'arrive pas toujours au moment de l'orgasme. En fait, il n'y a pas de profil particulier de "squirteuse", mais celles qui l'ont expérimenté parlent de confiance et d'un grand lâcher-prise.

👋 Cet article peut vous intéresser : Sexualité, 7 conseils simples pour lâcher prise et s'abandonner

Expulsion ou éjaculation ? Quelle est donc cette mouille ?

Je vous parlais en introduction "d'éjaculation", mais il faut savoir que squirter n'est pas éjaculer. En fait, il ne s'agit ni du même liquide, ni de la même origine 🧐.

🩺 Petit moment anatomie : comme pour les hommes, l'éjaculation féminine existe. Il s'agit alors d'une libération d'environ 1 ml de liquide prostatique, qui passe le plus souvent inaperçu au milieu de la cyprine (plus communément appelée, la mouille). 

En effet, alors que la prostate de l'homme pèse environ 30 gr, les femmes possèdent l'équivalent d'une prostate, les glandes de Skene qui sont toutes petites. Le liquide qui s'échappe lors du squirting, jaillit de l'urètre et serait un dérivé de l'urine dont le taux d'urée est quasi nul, donc ni odeur, ni couleur.

On s'en donne à cœur joie ?

Bon, les tabous ce n'est pas tellement mon truc, surtout sur la sexualité. Exit l'idée des hommes pénétrants et jaillissants et des femmes pénétrées et intérieures. Si cela se produit de manière fortuite, il ne faut pas en avoir honte. Si notre corps est capable d'avoir un orgasme si fort qu'il en squirt, qui ne voudrait pas en être ? Apprendre à se connaître encore mieux et trouver de nouvelles sources de plaisir, c'est toujours une bonne chose, n'ayons pas peur des capacités exceptionnelles de nos corps. 

Néanmoins, certains hommes, biberonnés au porno, tente de provoquer cela chez leur partenaire, sans leur consentement. En effet, comme l'explique Jüne Plã dans son livre, Jouissance Club, le squirting peut se déclencher avec un jeu de doigté. Toutes les femmes peuvent être fontaine, encore faut-il bien le vouloir ! 

Comment squirter ?

Si c'est quelque chose qui nous tente, en dehors de toute performance sexuelle, on peut tenter d'être une femme fontaine pour NOTRE plaisir. Il faut un peu de patience et de doigté pour espérer un jaillissement. On profite donc d'une séance de masturbation de son côté pour expérimenter solo afin de voir après si on se sent de le faire en duo : 

  • Commencez par vous relaxer. Un massage peut-être approprié.
  • Ensuite, il faut stimuler le point G en faisant agréablement pression sur l'urètre. Une double stimulation du clitoris, via le gland et via le vagin est préconisée.
  • Le mieux c'est d'insérer deux doigts dans le vagin, paume vers le haut et de secouer énergiquement la main de haut en bas. 🔃
  • N'oubliez pas de vous laisser totalement aller, de tout oublier et de vous lâcher ! 🤤 Ça finira par venir...

Voilà, vous savez tout ! Encore une fois, rien d'obligatoire, faites-le pour votre plaisir et n'ayez pas honte. ! 

L'avis de la rédaction : quand il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir !

Nous espérons avoir démystifié le mystère de la femme fontaine et des fantasmes qui vont autour ! S'il n'y a qu'une chose à retenir de tout ceci : à chacune son corps, à chacune son plaisir, le tout étant de se laisser aller, de s'abandonner et d'être parfaitement en phase avec tout son être. La sexualité n'est pas un tabou, on dit souvent en psychologie que tout ce qui n'est pas dit s'imprime, il en est de même dans ce domaine. Si vous ne vous sentez pas à l'aise, que vous avez le sentiment que quelque chose ne va pas, n'attendez pas pour contacter un sexologue.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un sexologue

Mais aussi : 

Sources : Livres "Jouissance Club" de Jüne Plã // "Femmes fontaines & éjaculation féminine : mythes, controverses et réalités" de Samuel Salama et Pierre Desvaux

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Je ne me sens plus désirée, comment faire monter la température ?

C'est l'été et la température va monter... du moins à l'extérieur, parce que chez moi, ce n'est plus trop ça. Quinze ans de relation ont fini par émousser le désir. Un bisou par habitude, une caresse par là et l'amour quand on y pense. S'il existe des relations platoniques et épanouies, je ne veux pas être de celles-ci. Je vais faire monter la température dans mon couple et je vais le faire maintenant ! 🔥

Comment reconnaître une personne psychorigide et comment réagir ?

“Il faut que tu fasses ça”, “Non, hors de question que tu y touches”, “c’est comme ça et pas autrement”. Ahhh, je n’en peux plus de ce genre d’injonctions ! Adieu la liberté, bonjour l’angoisse… Alors, non, ce n’est pas une maladie d’être strict, mais ça casse l'ambiance. J’ai pris l’habitude d’identifier les personnes psychorigides pour mieux m’adapter. Car oui, il y a une bonne façon de réagir face à ce genre de personnes qui nous disent quand respirer.

Comment faire 10.000 pas par jour en étant en télétravail ?

Chères toutes, je suis comme beaucoup d'entre vous, en ce moment je vis et travaille à la maison, sauf que cette année, j'ai décidé de rester en forme et donc de faire les 10.000 pas quotidiens recommandés pour les non-sportives, comme moi (6.000 pour les sportives) Je n'ai pas vraiment le moral et j'ai une activité sédentaire depuis chez moi... Mission impossible ? Pensez-vous !

Terreur nocturne : pourquoi les enfants et les adultes en souffrent ?

Se réveiller en hurlant et en sueur, ce n’est jamais agréable, que ce soit pour un enfant ou un adulte. Et c’est encore plus impressionnant pour l’entourage, tant pour les parents que le conjoint ! C’est ce qui s’appelle faire des terreurs nocturnes. Même si chez l’enfant, elle est plus répandue, cette parasomnie n’est pas anodine chez l'adulte. Il est important de comprendre les origines d’une terreur nocturne et ses symptômes pour la diminuer, voire la faire totalement disparaître.

Mutisme chez l’adulte : quand l’anxiété pousse au silence…

Il est étrange de rencontrer des adultes ne pas parler, alors qu’elles en sont physiquement capables. S'il n'y a pas de pathologie physique, cela s'appelle le mutisme. Personnellement, j’ai toujours été habituée à cette pathologie psychique, puisqu’un membre de ma famille a un mutisme sélectif. Si ce n’est pas quelque chose qui me surprend, je sais qu’en dehors du cercle familial, c’est perçu comme quelque chose de très étrange. Comment ce trouble de la parole se manifeste ? Quelle est son origine ? Comment soigner le mutisme ? Autant de questions que j'ai pu me poser plus jeune.

Amour ou habitude, comment savoir où on en est ?

J’aurais toujours voulu que mes histoires d’amour soient passionnelles. Cependant, je me suis bien vite aperçue que la vie n'est pas une comédie romantique. Je me souviens d’une de mes relations en particulier, il y a quelques années, où je me suis demandé : mais est-ce que je l’aime ? Ou ai-je simplement l’habitude de l’avoir dans mon quotidien ? Est-ce que j’ai peur de me retrouver seule ? Bref, vous l’avez compris, je me sentais un peu perdue. Je vous en parle.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

La science du bonheur : les secrets du bonheur [ Dr JEAN DORIDOT, Psychologue et hypnothérapeute ] 🥳

8 février · Wengood

9:13


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube