Pourquoi je fuis les applications de rencontre ?

Mis à jour le par Justine Guilhem

Je fais partie de celle qui n'aime pas les applications de rencontre. À chaque fois que j'en ai utilisé, ça s'est mal fini. Certes, il y a des avantages, mais je trouve que pour 3 points positifs, il y a 10 points négatifs. D'ailleurs, je ne suis pas la seule car selon un sondage du journal Ouest France, 69% des personnes finissent par quitter les applications de rencontre par lassitude. Aller, on s'en parle !

Pourquoi je fuis les applications de rencontre ?

Les applis de rencontre, pourquoi on aime ça ?

On trouve de nombreux avantages aux applications de rencontre, surtout dans notre monde moderne où le temps et l'efficacité sont essentiels. Premièrement, on peut aborder des inconnus sans la pression sociale habituelle. On est plus à l'aise pour draguer un homme (ou une femme) derrière notre écran, confortablement installé dans notre canapé 😬. Comme le dit la psychologue et chercheuse en relation de couple, Eli Finkel, "les applis offrent un moyen plus efficace de rencontrer des partenaires potentiels". On peut établir un premier contact, échanger quelques mots, et créer une certaine complicité avant de se rencontrer en personne, ce qui est parfait quand on est de nature introvertie 🤫 !

Puis les app sont parfaites pour ceux qui ont un emploi du temps chargé. On peut envoyer quelques messages en attendant que le café soit prêt ou en se rendant à la salle de sport. On drague donc en fonction de notre disponibilité, ce qui rend le processus beaucoup plus flexible et moins stressant 😌.

Enfin, sur une application de rencontres, on peut parler à plusieurs personnes à la fois sans être jugé, comme l'explique la psychologue Monica O'Neil. Contrairement aux soirées où flirter avec plusieurs personnes peut rapidement nous donner une mauvaise réputation, sur ces plateformes, la multiplicité des échanges est non seulement tolérée, mais souvent encouragée. Ainsi, on a la possibilité d'explorer différentes options avant de décider avec qui on veut vraiment se connecter 👀.

Tinder

Tinder est l'application de rencontre de base !

👋 Cet article peut vous intéresser : 36 questions pour tomber amoureuse : le test bluffant ! 

Une déception qui arrive bien vite

Oui, les app ont des avantages, je ne les nie pas. Cependant, il y a beaucoup d'inconvénients qui se cachent derrière tout ça. Commençons par le fait que cela ne fait rêver personne de rencontre sa moitié en ligne. On utilise déjà bien assez nos téléphones, alors pourquoi ne pas se reconnecter à la réalité et croire en la magie du réel 💖 ? En tout cas, si j'ai des enfants, je préférerais leur dire que j'ai rencontré leur père en vrai, avec une jolie histoire, plutôt qu'avec un swipe à gauche...

Puis je vais mettre les pieds dans le plat : les photos. Ok, il n'y a pas que le physique dans la vie, mais je trouve que les photos sont souvent trompeuses. Dans la réalité, on ne peut pas cacher une calvitie ou dix ans de plus. Sur internet, on peut s'embellir, ce qui crée une déception lors de la rencontre. Et puis quid de l'alchimie ? Si sa voix, son odeur ou ce qu'il ou elle dégage ne nous plaît ? On n’est pas dans la m*rde. Et si en plus, on commence à s’attacher à l’autre au fil des échanges virtuels, l’absence de feeling sera d’autant plus décevante 😕.

L'abondance de choix

 Avez-vous entendu parler de l’expérience d’Helen Fisher, anthropologue et conseillère scientifique chez Meetic ? Elle démontre qu’il est plus facile de faire un choix devant 5 ou 6 produits, que devant 30, voire plus. Sur une application de rencontre, on est confronté à un nombre écrasant de profils, ce qui peut rendre le choix difficile et même paralysant 😮.

👋 Cet article pourrait vous plaire : Pourquoi je tombe amoureuse d'hommes qui ne m'aiment pas ?

Le royaume du silence radio

J'ai abordé les aspects les moins embêtants en premier, mais parlons de l'impersonnalité. Parmi nos 200 matchs, combien de personnes ont engagé la conversation ? Et nous, avons-nous souvent démarré la discussion ? Entre les désistements, les rendez-vous reportés au 32 du mois, on ne rencontre pas plus que dans la vraie vie. Puis l'approche est toujours un enfer ! Entre les "Salut, ça va ?" complètement bateau et qui n'ont rien d'intéressants et les approches beaucoup moins soft, on a envie de fuire (j'ai déjà reçu une Dick Pic 🤡). Que les approches soient molles ou qu'elles ne respectent pas le consentement, elles donnent rarement envie d’aller plus loin...

Là on commence à toucher du doigt des choses très problématiques 😅. Le manque de respect est partout sur les app de rencontre, il n'y a qu'à voir combien le ghosting est sur-utilisé ! Selon l'étude de Ouest France, 53 % des hommes et 80 % des femmes admettent l’avoir déjà fait lors de leur activité de dating. Quand on a jamais rencontré la personne, je peux comprendre, mais ça se passe aussi et très souvent, après la rencontre ! Bonjour l'angoisse et l'attachement évitant après ça 🥺... 

Bref, je préfère bien plus choisir mon célibat jusqu'à rencontrer la perle rare, en attendant, je laisse les applications de côté ! Et vous ? Dites-nous tout !

L’avis du psy : la quête de la perfection

Sur les applications de rencontre, chacun se crée un personnage pour éviter de diffuser sa personnalité, ce qui complique la suite des événements. Le passage de la réalité est décevant car il est rarement à la hauteur de nos attentes. Derrière notre écran, nous sommes comme des enfants feuilletant un catalogue de jouets. Sauf que là, nous recherchons l'être humain idéal... Libres sont celles et ceux qui veulent tenter l’expérience, mais n’oubliez pas de prendre du recul, de bien choisir votre application et de faire preuve d’un peu de patience. N'oublions pas que nous sommes humains ! Si vos relations amoureuses ou que la quête de votre âme sœur vous pose problème, n'hésitez pas à contacter l'un de nos psychologues afin de faire le point sur votre histoire.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi : 

Sources : Etude Ouest France "Applications de rencontre. Décryptage du néo-consumérisme amoureux" // Huffpost // "L'usage des applications de rencontres en ligne : risques et nouvelles formes de sociabilité"

Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube