Faut-il être prêt à tout, vraiment tout pour réussir ?

Mis à jour le par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

À l’heure où notre société encense la réussite et le pouvoir, nous rêvons tous de reconnaissance et de succès mais comment parvenir à garder le cap ? Comment garder les pieds sur terre ? Comment ne pas renier ses valeurs et tout son être ? Faut-il être prêt à tout pour réussir ? Le jeu en vaut-il la chandelle ? Voici ce que vous devez savoir !

Faut-il être prêt à tout, vraiment tout pour réussir ?

Le succès ne vient pas seul, il faut aller le chercher et s’en donner les moyens, certes. Nous sommes parfois prêts à faire de grands sacrifices mais cette réussite en vaut-elle la peine ? Voici 3 astuces pour ne pas vous perdre en route...

1. Posez-vous les bonnes questions

Enthousiasme, motivation et ambition sont de belles qualités mais elles nous font parfois oublier la réalité. Avant de vous lancer, posez-vous les bonnes questions : « Quels sacrifices mérite ce projet ? », « Quel est mon objectif ? », « Jusqu’où suis-je prêt(e) à aller pour réussir ? ». Ainsi, en sachant exactement ce que vous êtes prêt à sacrifier et où vous voulez aller, vous saurez quelles limites ne pas franchir.

2. Fixez-vous des limites à ne pas dépasser

Les candidats au succès sont nombreux, l’ambition est une valeur clé de notre société, surtout dans le monde professionnel ; synonyme d’esprit d’imitative, de don de soi, de dévouement mais jusqu’où peut aller cet engagement ? Si votre engagement vient à mettre en péril votre santé, votre équilibre personnel, voire votre travail c’est que celui-ci va trop loin. En vous sacrifiant pour réussir, vous risquez simplement de vous mettre en danger (👋 Et si c'était un burn out ? Gare à l'épuisement professionnel). Il est d’ailleurs souvent conseillé de revoir ses prétentions à la baisse

📌 😂
Le plus dur, c'est la nuit, c'est de dormir avec les yeux ouverts... Parce que y en a qui ont une conscience !
Coluche

3. Listez vos forces et faiblesses

Avoir une estime de soi surdimensionnée peut être un frein à votre réussite. Essayez de faire preuve d’un minimum d’humilité, en acceptant les refus et les critiques auxquelles vous allez sans doute vous heurter. Considérez chaque remarque, même les plus négatives comme un élément moteur, sans vous remettre en question de façon profonde. Comment réagir face aux critiques au travail ?

Cette envie de se lancer des défis, de rivaliser avec soi-même, est une chose tout à fait légitime. Vous dépasser vous sera toujours bénéfique. C’est en se lançant des défis et en tentant de les relever qu’on progresse et s’affirme. Être “prêt(e) à tout” pour réussir est une bonne chose, mais cette motivation doit aller de pair avec nos aptitudes et ce que nous sommes capables de réaliser.

Il convient de trouver le juste milieu, une sorte d’équilibre 🙏 : "ce que je suis capable de faire" et “ce que je veux faire". Cela vous permettra ainsi de réussir, sans vous mettre dans des situations inconfortables qui vous procureraient souffrance et regrets.

L'avis de la rédaction : ça veut dire quoi "réussir" ? 

On ne peut réussir si on ne se connaît pas bien. Notre réussite nous appartient et dépend de nous. D’où l’intérêt d’effectuer ce travail en amont ; de se poser des questions, de connaître notre méthode de fonctionnement, d’identifier nos points forts, nos points faibles, afin de réussir efficacement. Et puis, qu'est-ce que ça veut dire, "réussir" pour vous ? Un super job ? Des responsabilités ? Une vie tranquille ? Une grande famille ? La réussite s'apprécie pour soi, pas en fonction du regard des autres ou la société. Interrogez-vous ce que vous entendez derrière la notion de "réussite", listez les valeurs qui sont chères à votre cœur et vous trouverez alors le bon équilibre. Il n'est pas facile de répondre à ces questions seules, n'hésitez pas à contacter un psychologue afin de réaliser ce travail avec lui. Au fil des séances, vous sentirez un réel apaisement.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psy


Vous aimerez aussi : 

Article proposé par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici