Ces working girls de série qui nous inspirent

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Aujourd'hui, être une working girl et le revendiquer n'est plus vraiment tabou, ni même original. Avoir une ambition débordante. Viser le sommet de la pyramide. Réussir sa carrière quand on est une femme n'est plus tout à fait suspect, mais ce n'est pas aisé pour autant. De qui s'inspirer ? Pourquoi ne pas se tourner vers les femmes qui prennent le pouvoir dans les séries ?

Ces working girls de série qui nous inspirent
Sommaire : 

Des working girls, des vraies

En tant que femmes et donc en tant qu'individus, nous ne sommes pas obligées d'avoir de grands rêves dans la vie, ni même de l'ambition professionnelle. Réussir sa vie est un concept propre à chacune. Les femmes puissantes ne sont pas forcément des femmes de pouvoir. Mais quand c'est ce qu'on désire, quand on veut être une femme de pouvoir, être cette working girl aux dents longues qui met en avant sa réussite professionnelle, c'est encore très difficile.

Il semble qu'à l'heure actuelle il faille tout réussir : sa carrière, son couple, sa maternité, sa vie de famille, sa sexualité et son développement personnel 🥴. Tout ça sur un pied d'égalité. Forcément, si, ne serait-ce qu'un temps, on fait passer son couple ou ses enfants en second plan, les remarques fusent. Pourtant, certaines tiennent bon. Il existe de nombreuses femmes ayant réussi desquelles on pourrait s'inspirer, mais pour moi, il y a toujours un "mais" (ou peut-être un "trop") :

  • Marie Curie, trop intimidante
  • Kim Kardashian, trop sulfureuse ou trop superficielle
  • Cruella d'Enfer, trop méchante
  • Claire Despagne, sans doute un peu trop tyrannique
  • Beyonce, trop... Beyonce bien sûr !

Beyonce, LA working girl

Beyonce et son petit côté inatteignable... 😳 © Instagram de Beyonce

On pourrait aussi citer des femmes en politique comme Angela Merkel, Christine Lagarde, ou moins politique comme Elisabeth II 👑. On pourrait aussi parler de Catherine MacGregor, directrice d'Engie et seule femme au CAC40 et de tant d'autres encore, mais nous ne savons rien d'elles.

Nous pouvons les admirer, mais qui sont-elles ? Quels sont les doutes qui les traversent ? Les envies qui les animent ? Comment mènent-elles vraiment leur vie ? Comment font-elles face ? Les seules réponses à ces questions, c'est encore la fiction qui y répond le mieux et à mon avis, la seule façon de se fabriquer son costume de working girl sur mesure, c'est encore de s'inspirer de ces femmes de pouvoir de série.

Et si vous voulez rencontrer la boss de Wengood 🤫 👇

Ces 3 working girls de série qui poussent à oser

1. Girl Boss

Girl Boss

Nasty Gal, vous connaissez ? Eh bien cette marque de mode multimillionnaire est sortie de l'esprit de Sophia Amoruso. La série Girl Boss nous présente ses débuts à base de déboires, de fauches, mais aussi de détermination et de pugnacité. Girl Boss raconte le succès spectaculaire de cette jeune fille de 22 ans, rebelle immature de San Francisco qui revend et met en scène, avec un goût, des vêtements vintage (parfois volés) sur eBay. Elle commence en 2006 et son incroyable taux d'engagement l'encourage à développer son propre site internet. En 2015, les chiffres de vente atteignent déjà les 300 millions de dollars 💵. En 2016, elle fait partie des femmes américaines les plus riches. Une histoire et une série qui nous prouve que l'on peut aller haut en partant de rien !

📺 Girl Boss : 1 saison à voir sur Netflix

2. Grace et Frankie

Grace et Frankie

Pour moi, cette série est clairement l'une des plus notables de ces dernières années parce qu'elle aborde avec beaucoup de justesse, des sujets aussi divers qu'importants. Pour résumer rapidement, disons que Grace et Frankie, la soixante dizaine, ne s'apprécient pas et n'ont aucun point commun, mais sont forcées de vivre ensemble quand leurs maris respectifs leur apprennent qu'ils sont amants et veulent vivre ensemble.

Grace est une femme active, une vraie working girl qui a monté son entreprise de produits cosmétiques et Frankie est une femme et artiste extravertie. Qu'importe leur âge, ensemble, elles deviennent entrepreneuses et créent une petite entreprise de sex-toys adaptés à l'arthrite des séniors. Elles inventent ensuite un siège de toilettes à assistance hydraulique pour aider les personnes âgées à se lever. Cette série visibilise les personnes âgées sous tous leurs aspects et ces working girls du 3ème âge sans complexe et ouvertes d'esprit ont vraiment de quoi nous inspirer.

📺 Grace et Frankie : 7 saisons à voir sur Netflix

3. Workin' Moms

Workin' Moms

J'en reviens à mon interrogation : est-ce qu'on peut mener de front avec succès sa carrière, sa vie de famille, son couple et ses amitiés ? Workin' Moms nous donne la réponse et... c'est non ! Si vous êtes une jeune (ou moins jeune) mère et une ambitieuse, une ambitieuse tout court ou une mère ambitieuse, cette série est faite pour vous. La série commence par traiter la fin du congé maternité de quatre mères de Toronto qui essaient donc de concilier l'arrivée de leur bébé avec leur travail. On les retrouve ensuite en train de foirer leur relation, d'être débordée, de s'amuser et tant de choses encore, mais surtout de tenter de jouer les équilibristes entre les différents aspects de leur vie. Si cette série est inspirante, c'est surtout parce qu'elle est déculpabilisante. Oui, on peut tout à fait être une working girl et une maman et oui on peut être une working girl et se planter, échouer et difficilement se relever.

📺 Workin' Moms : 6 saisons à voir sur Netflix

2 films de working girl à voir ou à revoir 🎬

Je ne peux pas vous quitter sans avoir une pensée pour deux films qui présentent des styles de working girls très différentes mais très inspirantes :

Le Diable s'habille en Prada

Le diable s'habille en Prada

Avec la jeune et déterminé journaliste Andrea Sachs et la despotique Mirande Priestly, inspirée par Anna Wintour. Ce film est l'un des premiers à mettre en avant une patronne (de plus de 50 ans !) et même si elle a tout de la manager toxique, on aime quand même ce côté avant-garde. Et que dire de la ténacité d'Andrea qui travaille vraiment dur afin de réaliser son rêve et d'aller au bout de son ambition.

📺 Le Diable s'habille en Prada de 2006 : 1h50 à voir sur Disney+

Ocean's 8

Ocean's 8

J'ai une petite passion pour les films de cambrioleurs, alors quand la série des Ocean's a enfin mis en avant des femmes j'ai sauté dessus. Alors, on peut penser ce que l'on veut de ce film, plus ou moins réussi et plus ou moins féministe, mais préparer un braquage, recruter une équipe et remporter le gros lot, ça, c'est à coup sûr un vrai succès de working girl un brin rebelle ! 👅

📺 Ocean's 8 de 2018 : 1h50, à voir sur myCanal

L'avis de la rédaction : toutes uniques...

Ça fait toujours du bien de s'inspirer les unes les autres mais n'oublions pas que nous sommes toutes uniques et c'est ce qui fait notre force ! On peut s'épanouir en étant une working girl de talent mais on peut aussi s'épanouir sans ça, à vous de savoir quel est votre modèle de bonheur dans la vie... Si vous vous sentez perdue, en pleine souffrance par rapport à ces sujets, que vous avez la sensation de ne pas être à votre place professionnellement, de ne pas exploiter tout votre potentiel, n'hésitez pas à contacter un coach. Ensemble, vous parviendrez à tirer le meilleur de vous-même au fil des séances. Go girl !

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 
#BornToBeMe

Contacter un coach bien-être

🤔 Faut-il être prêt à tout, vraiment tout pour réussir ?

Et aussi :

Sources : Dr. Stefanie K. JohnsonL'express

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Empowerment : prenez le pouvoir !

Je ne sais pas vous, mais moi, chaque jour j'ai l'impression que de nouveaux mots font surface. À mesure que le monde se transforme et évolue, notre vocabulaire s'enrichit, ou tout du moins tente de s'enrichir. Parce qu'il est vrai que si on voit très souvent de nouveaux mots poindre, on ne sait pas toujours exactement ce qu’ils définissent. Celui qui m'intéresse aujourd'hui c'est l'empowerment. Si vous êtes prêtes à prendre le pouvoir, vous allez adorer cet anglicisme !

L’éducation non genrée, est-ce vraiment possible ?

Les filles aiment le rose, jouer aux poupées et sont nulles en maths. Les garçons aiment la guerre, jouer aux foots et ne pleurent jamais. N’importe qui a déjà été confronté à ces stéréotypes et ce, à peine sorti du berceau. N'est-ce pas insupportable ? Je sais que, lorsqu’on n’a pas d’enfants, on est rempli de principes, mais s’il y a bien une chose que je veux faire, c’est une éducation non genrée avec mes (futurs) enfants. Mais est-ce vraiment possible dans notre société patriarcale ? Comment échapper à ses clichés qui ont des conséquences néfastes sur les enfants ? Explication.

Le blurring, quand la journée de travail ne s'arrête jamais…

"Tiens, si je répondais à ce mail ? Bon OK, il est 21h mais ce n'est pas grave. Ah, puis je vais jeter un œil à ce dossier aussi...". Lorsque j’étais à mon compte, j’avais la fâcheuse tendance à vouloir travailler tout le temps. Je n’avais pas vraiment de journée de travail, mais mon excuse, c’était le métier-passion. En revanche, lorsque la journée de travail ne s’arrête jamais quand on est salarié, cela s’appelle du “blurring”. La frontière entre vie pro et perso devient alors floue et c’est le début de l’épuisement professionnel...

Faire sonner son réveil plusieurs fois, une bien mauvaise idée…

Tous les matins j’appuis sur la fonction “snooze” de mon réveil. Eh oui, comme des milliers de Français, je ne suis pas du matin ! Je suis plutôt un oiseau de nuit, alors il est toujours difficile de me réveiller à une heure fixe. Cependant, je me réveille toujours plus fatiguée et la fonction “snooze” participerait à cela… En effet, faire sonner son réveil plusieurs fois serait très mauvais pour la santé, selon une étude australienne. Penchons-nous sur le problème.

Le stalking, un harcèlement obsessionnel dangereux

Sur les réseaux sociaux comme sur Facebook ou sur Instagram, qui n'a jamais espionné un(e) ami(e) ? Un ex. ? 👀 Où est-il/elle ? Nous sommes tous plus ou moins stalker ! L'art de traquer sur les réseaux sociaux ou dans la vie réelle porte un nom : le stalking. Apprenez-en plus sur ce harcèlement qui fait de plus en plus de victimes.

Ennéagramme : le test pour tout savoir sur soi

En introspection on observe, on analyse et on étudie sa propre personne. Pour connaître ce qui nous pousse à avancer, ce qui nous anime, ce qui nous motive, on peut se baser sur le test d'Ennéagramme. Un outil de connaissance de soi qui nous aide à comprendre qui nous sommes vraiment et à redéfinir une certaine image que l'on peut avoir de soi. Voici tout ce que vous devez savoir sur l'Ennéagramme.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici