Souvenir de mars 2020 - Télétravail & enfants : que retenir après une semaine ?

Mis à jour le par Anne-Fleur Saraux, fondatrice de Wengood

Retour en mars 2020 - Se souvenir de ce qu'on avait appris ! Etre parent c'est en soi entrer dans une série de situations inédites et découvrir la loi du "on fait au mieux" sans savoir ce qui permettra de confirmer que "on a bien fait". (alors que comme je l'ai évoqué le besoin d'approbation de chacun peut être assez fort - cf article)Ici, comme une mise en abyme, le confinement crée une situation inédite dans la série inédite.

Souvenir de mars 2020 - Télétravail & enfants : que retenir après une semaine ?

Voilà une semaine que la crise sanitaire a été déclarée. Les enfants ne vont plus à l'école, nous sommes en télétravail. Bien sûr, nous n'avons pas été préparés ; et bien sûr, nous avons "plongé" dans la semaine sans réflexion particulière. Les journées se sont enchaînées.

Après une semaine et sachant que "cela peut durer", nous faisons le bilan avec les enfants (6 ans et 3 ans) et nous organisons pour les semaines à venir.

Cet article pourrait vous intéresser : Télétravail à 2 : 6 conseils pour que ça se passe bien...

Ce qu'on a aimé cette semaine - dans le désordre ou pas ;)

Regarder un film chaque matin ; préparer et manger un hamburger ; jouer sur l'iPad : dessins, jeux de logique... ; manger de très bons plats ; fabriquer des personnages en perles à eau ou perles à repasser ; jouer aux pompiers, aux policiers, aux pirates ; lire des histoires ; jouer à la maîtresse ; jouer au Times'Up ou à deviner les images collées sur le front ; faire les devoirs ; faire des coloriages ; jouer sur la terrasse ; faire du Yoga

Ce qu'on n'a pas aimé :

Quand papa et maman sont en réunion en même temps, ils ne peuvent pas nous aider.

Comment faire ? Il faudrait que papa et maman s'organisent ou faire une autre activité en attendant qu'ils aient fini.

Ce qu'on prévoit de faire tous les jours la semaine prochaine :

  • mettre la date au tableau (comme c'est le rituel en maternelle) et l'écrire sur le cahier (rituel du CP) ;
  • faire les devoirs ;
  • jouer à la maîtresse ;
  • jouer au Times Up ;
  • prendre le goûter sur la terrasse ;
  • faire du yoga après la douche ;
  • applaudir les gens de l'hôpital à 20h
  • On ajoute pour certains jours : faire une construction en Kapla ; cuisiner un gâteau ; construire le château de princesses des Lego ; ranger les vêtements d'hiver

Alors, pour les semaines à venir, on se rappelle que les enfants ont besoin de sentir notre sérénité et notre disponibilité, qu'ils ont besoin de repères. Pas facile quand la crise crée également des sujets inédits au travail qui impliquent des réunions d'urgence.

 Alors une fois encore on "fera au mieux" et surtout on travaillera à ne pas culpabiliser, la culpabilité se marie mal avec la sérénité.

Et pour l'instant on prévoit le planning suivant que l'on ajustera autant que de besoin :

  • après le lever, petit-déjeuner et habillage
  • rituel de la date : avec des étiquettes on forme la date du jour puis les enfants qui savent écrire la recopient
  • devoirs : exercices envoyés par la maîtresse pour ma fille de 6 ans || mon fils de 3 ans s'exerce sur une ardoise à dessiner les formes, ou commente un livre qu'il connaît
  • A noter que France 4 prévoit une heure d'école pour les enfants du CP le matin : nous allons tester
  • activité manuelle : peinture, pâte à modeler, perles à repasser... une activité si possible sans supervision
  • extérieur : si on a la chance d'avoir un balcon ou un jardin, se défouler un peu fera du bien
  • déjeuner : autant que possible les enfants participent à la préparation du repas ; c'est l'occasion de passer un moment ensemble et d'occuper le temps
  • histoire : je bénis le fait que ma fille soit au CP et adore lire, elle peut lire une histoire à son petit frère
  • sieste / temps calme : quelle satisfaction que mon fils fasse encore la sieste ! || pendant ce temps, ma fille lit, colorie, fait des formes en perles à repasser
  • goûter : ici encore ce peut être l'occasion de préparer quelque chose ensemble, un gâteau, des brochettes de fruits...
  • extérieur
  • bain / douche
  • séance de Yoga en famille
  • dîner
  • histoire
  • dodo

Ce planning nous l'avons écrit, il sera notre guide. Bien sûr, il faudra s'adapter : la sieste dure plus ou moins longtemps, une activité s'interrompt soudainement... Alors pour cela nous avons créé des étiquettes reprenant toutes les activités identifiées cette semaine par catégorie "enfants autonomes" / "écran" / "en famille".

  • Enfants autonomes - Activités Manuelles : Coloriage, Perles à repasser, Perles à eau, Dessin, Pâte à modeler, Peinture à eau, Lecture...
  • Enfants autonomes - Jeux : Dessinez c'est gagné, Qui est-ce ?, Bataille, Memory, Policiers / Pompiers / Papa-Maman, la maîtresse, Lego
  • Enfants autonomes - Ecran : jeux ludo-éducatifs sur tablette (une étiquette par jeu), dessins animés
  • En famille : Times Up, Kapla, Histoire, faire un gâteau

Ainsi, si pour une raison ou une autre, le planning ne peut convenir, on a sous le main de quoi réagir sans nœud pour le cerveau.

Voilà c'est mon bilan après une semaine... Bilan la semaine prochaine !

Vous avez aimé cet article ? Alors vous aimerez aussi :

Article proposé par Anne-Fleur Saraux, fondatrice de Wengood

Mère & Dirigeante d'entreprise, tout simplement une femme d'aujourd'hui en voie de sérénité... qui partage ici ses histoires personnelles et les réflexions qu'elles lui inspirent

Nos derniers articles

La vengeance nous fait-elle vraiment du bien ? Ou encore plus de mal ?

“La vengeance est un plat qui se mange froid”. J’ai toujours entendu cette expression, mais froide ou chaude, est-ce que la vengeance fait vraiment du bien ? Le désir de vengeance nous submerge quand nous subissons une injustice, c’est un mécanisme de réaction primaire ancré dans l’inconscient. Lorsqu’on souffre, on veut que l’autre souffre aussi. Voyons voir pourquoi ça nous fait du bien, mais aussi, pourquoi la vengeance peut être dangereuse pour notre bien-être psychique. Explications.

Les symptomes d'une crise d'angoisse : la repérer pour bien la gérer

Les battements de mon cœur s'accélèrent, ma gorge devient sèche, et respirer sans avoir la sensation d'étouffer me semble impossible : pas de doute, la crise d'angoisse est là. "C'est dans la tête" me direz-vous. Oui, certes, ces attaques de paniques sont dues aux mauvais tours que me jouent mes pensées mais j'ai l'impression que je vais mourir tant mon corps s'agite. Elles ont beau être irrationnelles, elles sont dures à contrôler et m'emportent comme dans un cercle vicieux. Symptômes et causes d'une crise d'angoisse, je vous dis tout. Pour bien la gérer, il est important de bien la comprendre.

Démotivée au travail ?

Il y a des jours comme ça... on traîne des pieds et on subit sa journée, rêvant à chaque minute de l'instant où l'on pourra quitter son costume de travailleur, pour passer à autre chose. Bref, c'est le coup de mou et on se demande bien ce qui nous pousse à sortir du lit le matin. Tout le monde connaît un jour une période de moins bien au travail, de démotivation mais il est important de ne pas s'y embourber. Voici 3 astuces pour retrouver la niaque vite et bien !

Comment pratiquer l'écoute active au travail ?

Au travail, nous sommes amenées à échanger avec tout un tas de personnes : collègues, managers, directeurs, etc. Il est donc important de bien comprendre et bien se faire comprendre, pour avoir des relations saines avec tous les acteurs de l’entreprise. L’écoute active est la solution pour des relations apaisées et un fonctionnement plus efficace. Alors, comment montrer qu’on écoute activement son interlocuteur ? Pourquoi est-ce essentiel au travail ? Explications.

Je m’ennuie au travail… Est-ce un bore-out ?

Jour après jour, je tente de tuer le temps au travail. Cela peut paraître risible, mais c’est une situation pesante. J’enchaîne les cafés, je regarde la trotteuse de l’horloge tout le temps, je navigue sans but sur internet. On peut dire que je suis payée à rien faire ! Je sais que beaucoup envient cette situation, mais ce n’est pas joyeux. Entre fatigue, perte d’estime de soi et même dépression, le bore-out est à surveiller.

Que faire quand on s'ennuie ? 10 idées d'activités pour s'occuper

Et voilà, je m'ennuie. Moi qui me plains de ne jamais avoir le temps, maintenant que j'en ai, je ne sais pas comment l'utiliser ! M'occuper de mon intérieur, prendre des nouvelles de mes proches, et pourquoi pas développer certains talents ? Il y a tellement de façons de s'occuper, voici 10 choses à faire quand on s'ennuie !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici