On récolte ce que l'on sème, est-ce toujours vrai ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Pour moi, cette expression a toujours sonné comme quelque chose de négatif. Comme une punition. Je l'entendais comme une menace : "si tu sèmes de mauvaises graines, tu n'auras qu'une mauvaise récolte." Sans doute quelque chose en moi pensait n'avoir rien de bon à semer. Des années plus tard, je comprends enfin que non seulement récolter ce que l'on sème, ça peut être très positif, mais qu'en plus, il vaudrait mieux que ça le soit, parce que visiblement, on récolte TOUJOURS ce que l'on sème.

On récolte ce que l'on sème, est-ce toujours vrai ?
Sommaire : 

Semer du vent, récolter des tempêtes

Il y a quelques années, avant un entretien d'embauche que je préparais entre hyperventilation et réveils nocturnes, un de mes proches m'a dit la chose suivante : "il faut absolument que tu te calmes, parce que bien souvent, on provoque exactement ce que l'on cherche à éviter." Cette phrase m'a marquée et elle est liée à ma vision négative de récolter ce que l'on a semé. Mon ami tentait de me dire que je stressais parce que je voulais éviter de ne pas être à la hauteur. Ce faisant, plus je stressais et moins je risquais d'être à la hauteur. En semant de l'appréhension et la peur, j'allais sûrement récolter un échec. BAM ! Mais est-ce toujours le cas ?

Récolter ce que l'on sème, cette expression vient de la Bible 📿. Plusieurs versets y font référence, mais l'idée générale reste la même, nos décisions et nos actions, même les plus infimes, ont des conséquences sur la suite de notre vie et les événements qui vont s'y passer. Ainsi donc, si je sème le vent, je récolte la tempête 🌬️, mais toujours ?

Toujours, toujours ?

L'idée première consiste à dire que oui, on récolte bien toujours ce que l'on sème. Toujours, toujours. Si je passe mon temps à râler au travail, mon travail continuera d'être nul et ça risque même d'empirer parce que mon entourage professionnel ne supportera plus mes complaintes. Un autre exemple marquant, qui me laisse supposer que l'on récolte toujours ce que l'on sème, vient d'une séance avec un psychologue. Je relatais les difficultés que je rencontrais avec mon jeune fils très colérique. Le psy m'interroge sur ma grossesse. Je raconte l'anxiété, les inquiétudes et notamment l'angoisse raisonnable mais profonde d'attendre un garçon et l'intense malaise, la crise, quand j'ai effectivement appris que j'attendais un garçon. Il fait le lien : j'ai semé du mécontentement, de la déception et je récolte de la colère. Bonjour la culpabilité ! Mais outre ce sentiment de culpabilité mêlée de honte qui me collait aux baskets, j'ai surtout compris que j'avais gâché beaucoup de temps et d'opportunité en m'angoissant pour l'avenir, plutôt que de profiter du moment présent, de ma grossesse.

Ce n'est pas parce que c'est une évidence que c'est facile. Il n'y a pas de boutons off sur lequel appuyer quand nous sommes assaillies de pensées négatives. On ne peut pas non plus chasser d'un coup d'éponge toutes les pensées limitantes qui nous habitent. Cependant, l'intérêt, c'est de comprendre que toutes ces petites choses parasites ont une influence sur ce qu'on récolte dans la vie et qu'il peut donc être nécessaire de se faire aider afin que l'on récolte moins de tempêtes de...

Et la vie, elle fait quoi ?

Sauf que je reste dubitative face à ce "toujours". OK en ayant peur on provoque sans doute la peur et on reçoit aussi sûrement de la colère en étant soi-même en colère, et puis il semble clair qu'on ne se fait pas larguer du jour ou lendemain en ayant été là ou le conjoint idéal, mais alors quoi c'est tout ? On provoque nous-même notre chance et notre malchance ? Évidemment que si je ne joue pas au Loto je ne gagnerais jamais 🍀, mais je ne serais pas forcément plus riche si je joue toutes les semaines. Ce sera peut-être encore pire, alors même que semaine après semaine j'aurais planté mes petites graines ! J'aime bien l'idée, qu'elle soit spirituelle ou non, selon laquelle nos actions ont des conséquences, mais je pense aussi que la vie vient mettre son petit grain de sel dans nos affaires. J'en veux pour preuve le parechoc arrière de ma voiture, enfoncé pendant que j'étais au feu rouge. Quel impact j'ai eu sur cet événement, aucun ! 

Tout n'est pas entre notre main et ça, ça me fait pousser un ouf de soulagement, parce que le jour où on fait vraiment preuve de malchance, on peut trouver une sorte de consolation en se disant que nous ne sommes pas la cause de tous nos maux. Nous avons nos responsabilités, les autres ont les leurs et tout ce beau monde n'agit pas toujours de concert. Ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas agir...

>>> Voilà un article qui pourrait vous aider : Comment arrêter d’avoir peur ? Libérez-vous !

Semer des graines et attendre... le bonheur ?

Qui sème le vent récolte la tempête. On est d'accord avec ça, mais envisageons maintenant les choses sous un autre angle. Un angle plus positif. Eh oui ! Pendant très longtemps, je n'ai jamais pensé à envisager l'expression "récolter ce que l'on sème" sous un versant positif, alors qu'en fait, je pense que tout est là. C'est peut-être même la clé de beaucoup de choses : de l'épanouissement, de la réussite, de la paix, de l'équilibre, du bonheur, etc. Selon ce que vous recherchez. Est-ce que les personnes qui trouvent des billets dans la rue 💸 sont plus chanceuses que les autres où est-ce qu'elles sont tout simplement plus curieuses, plus aventureuses, plus ouvertes ? 

On dit que le positif attire le positif et c'est sûrement vrai. La façon dont on envisage la vie, la confiance que l'on se porte et qu'on porte aux autres, la place que l'on donne et que l'on laisse à nos émotions et nos sentiments négatifs, tout ça, ça joue un rôle sur ce qui va nous arriver dans la vie, sur ce que l'on va récolter. Évidemment, comme le dit si bien le personnage joué par Gwyneth Paltrow dans The Politician, « La vie n’est pas un train ! C’est une tornade de merde pleine de pépites d’or. Tu n’es pas obligé de tout planifier, tu dois essayer de rester propre, tout en attrapant autant de pépites que possible {…}, mais tu ne peux pas, c’est tout le principe » 💩. Rien n'est simple et les accidents sont inévitables et en dehors de notre contrôle. Tant mieux ! On ne peut pas tout contrôler et c'est une bonne nouvelle, ça veut dire que l'on peut apprendre à lâcher-prise et envisager de semer plus de graines que l'on récoltera, que l'on fera récolter par les autres ou que l'on ne récoltera jamais.

L'avis de la rédaction : chaque action a un impact

Chaque action, attitude, habitude, façon de penser, de se comporter a un impact sur nous, nos relations et notre vie. Cela peut être négatif ou positif, et c'est là où il est intéressant de s'interroger et de se demander ce qui va ou ne va pas dans nos vies et nos habitudes. Si vous sentez que quelque chose dérape, que vous vous sentez mal, n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un psychologue.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

La blessure de trahison : pourquoi ça fait aussi mal de se faire trahir ?

S'il y a une chose que j'ai beaucoup de mal à pardonner dans une relation, qu'elle soit amicale, amoureuse ou familiale, c'est la trahison. On se sent sale, diminué. La trahison, c'est la mort brutale de la confiance. Tous les souvenirs heureux semblent salis, factices. On doute de tout, on ne sait plus à quoi, à qui se raccrocher. Pour mieux comprendre cette blessure émotionnelle complexe, j'ai décidé de vous en parler.

5 étapes pour pouvoir surmonter une trahison amoureuse

J'ai déjà été trompée par le passé, par un ex. J'ai vécu cela comme la pire des trahisons, car j'ai eu vraiment la sensation d'être bafouée et que je ne méritais pas d'être respectée. La trahison amoureuse, c'est sans doute la pire, par le biais de la tromperie. Alors comment s'en remettre et se reconstruire ? Il y a 5 étapes à surmonter pour pouvoir avancer avec cette blessure...

Blessure de rejet : la comprendre et l'accepter pour en guérir

Rupture amoureuse, dispute familiale, licenciement… On a toutes vécu un jour la sensation d’être rejetée, exclue ou mise à l’écart. Certaines arrivent à rebondir assez rapidement, quand d’autres en soufre de manière persistante. Pour ma part, j’ai compris comment avancer, car j’ai mis des mots : cela s’appelle une blessure de rejet. Comment peut-on souffrir d’une telle peur du rejet ? Comment en guérir et avancer ? Explications.

Névrose abandonnique : comment gérer le sentiment d’abandon ?

Avoir peur de finir seul·e. Qui n'a jamais eu ce sentiment ? Je crois qu'on a tous et toutes en nous cette crainte d'être abandonné. Cependant, pour certaines personnes, ça va plus loin, au point qu'elles donnent tout à leur proche, même les choses les plus folles et au point de s'épuiser. Ce comportement est révélateur de la névrose abandonnique, c'est-à-dire, la peur d'être abandonné. Alors, voici comment la détecter et s'en défaire.

Les 5 blessures de l'âme : tout savoir pour ne plus souffrir

Rejet, abandon, trahison, humiliation, injustice… Autant de mots qui n'évoquent pas quelque chose de positif et qui correspondent aux 5 blessures de l’âme. L’autrice canadienne, Lise Bourbeau, a publié un livre à ce propos et elle explique en quoi les blessures émotionnelles nous affectent et nous perturbent. À cause d’elles, on s’empêche d’être nous-même, c’est pourquoi, il faut les connaître et les décrypter pour se débarrasser de sa souffrance.

Ennéagramme : le test pour tout savoir sur soi

En introspection on observe, on analyse et on étudie sa propre personne. Pour connaître ce qui nous pousse à avancer, ce qui nous anime, ce qui nous motive, on peut se baser sur le test d'Ennéagramme. Un outil de connaissance de soi qui nous aide à comprendre qui nous sommes vraiment et à redéfinir une certaine image que l'on peut avoir de soi. Voici tout ce que vous devez savoir sur l'Ennéagramme.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube