Bonnes résolutions : choisissez les bien ou foutez-vous la paix !

Mis à jour le par Lauriane Amorim

On a coutume de penser que le nouvel an est une sorte de nouveau départ et que le temps est donc bien pensé pour mettre fin à une mauvaise habitude et en prendre une meilleure. Après tout, on souhaite toutes être meilleures, il est donc normal de vouloir prendre de bonnes résolutions pour changer. Mais quand on ne tient pas ? À force d'années et d'années à voir des t-shirts s’empiler parce que "cette année, je me mets au sport", et de ne jamais tenir, bonjour le sentiment d'échec ! Alors, les bonnes résolutions, on fait quoi ? On choisit mieux ou on les oublie, tout simplement ! 🥳

Bonnes résolutions : choisissez les bien ou foutez-vous la paix !

Les bonnes résolutions, cette année, je laisse tomber

J'avais déjà laissé tomber l'année dernière, mais là, sur fond de guerre mondiale, l'occasion est trop belle pour ne pas se résoudre à un truc qu'on ne fera pas, ou si peu. Parce que oui, il y a un problème avec ce terme de résolution. Il faut se résoudre à quelque chose, c'est un peu démotivant, c'est même souvent carrément une contrainte. Si je décide de perdre du poids, j'ai tout de suite une image de moi en sueur, en train de faire du gainage dans un legging bien trop moulant et poussant de petits gémissements de douleur. Euh, non merci ! Et si je décide d'arrêter le sucre, on va à coup sûr me gaver de galettes dès le 6 janvier, alors à quoi bon ! 

Et puis de toute façon, changer quelque chose juste parce qu'on change d'année, je sens bien que ça ne marche pas comme ça et je n'ai pas vraiment envie de me rajouter de la pression dans un contexte déjà assez anxiogène comme ça ! 

C'est décidé, cette année, je mise sur le plaisir, et les bonnes résolutions, je laisse tomber 😊.

Bonnes résolutions ou bonnes sensations ?

À moins que… Et si je voyais les choses différemment ? Les bonnes résolutions ont tendance à décourager, parce qu'elles sont souvent désagréables, mais si plutôt que de me demander "comment je veux être", je me demandais "comment je veux me sentir" ? 🤔

C'est certain que si j'attaque l'année en me disant, je vais me mettre au sport parce que j'ai des grosses fesses et encore 3 kilos à perdre, je ne me mets pas dans les meilleures dispositions. Mais si je réfléchis à comment je veux me sentir, ça donne plutôt : je vais me mettre au sport parce que j'ai envie d'avoir confiance en moi, de me sentir forte et puissante, d'être plus détendue, etc. peut-être que là, je tiens quelque chose.

L'importance de se fixer les bons objectifs

De bonnes résolutions, mais bonnes pour qui ? Vous n'arriverez sans doute à pas grand-chose si vous vous lancez de bonnes résolutions qui ne viennent pas du cœur, ne vous font pas vibrer. Franchement, le monde est déjà assez difficile comme ça pour que l'on n'ait pas à se rajouter des contraintes et un sentiment d'échec avec des résolutions éloignées de notre but. Parce que tout vient de là : votre but. Si vous avez trouvé votre but dans la vie, il vaut mieux vous fixer des objectifs qui vous permettront d'atteindre ce but et qui vous permettront de vous sentir mieux. Insistez sur cette notion de sentiment, comment voulez-vous vous sentir ? Et non pas, que dois-je changer ?.… Vous êtes déjà très bien comme ça !

L'avis de la rédaction : pas de bonnes résolutions mais de nouvelles habitudes pour être plus heureuse

Toujours dans l'optique de se sentir mieux et d'opérer un changement facile, parce qu'on est plus apaisée, épanouie et heureuse, au lieu de faire les choses à l'envers en misant sur de (grosses) bonnes résolutions, prenons plutôt de nouvelles (petites) habitudes qui permettront justement de nous faire nous sentir mieux, de gagner en sérénité, en confiance en soi et donc de changer en douceur. Au programme :

  • Ne pas consulter son téléphone directement au réveil
  • Pratiquer l'autolouange
  • Prendre l'habitude d'écrire ses ressentis et émotions
  • Prendre de temps en temps un café seule pour observer la vie
  • Dire "merci" plutôt que "désolée"
  • Faire un peu de rangement chaque jour
  • Dire plus souvent "je t'aime" à nos proches
  • Visualiser positivement tous ses rendez-vous amoureux, amicaux, professionnel
  • Changer parfois d'itinéraire pour aller au boulot
  • Apprendre à s'en foutre : plus de stress, plus de vexation, plus d'agacement

Et si vous avez envie de prendre un nouveau départ cette année, de trouver votre voie et de vous épanouir, n'hésitez pas à contacter un coach. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe


Contacter un coach bien-être

Mais aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

La blessure de trahison : pourquoi ça fait aussi mal de se faire trahir ?

S'il y a une chose que j'ai beaucoup de mal à pardonner dans une relation, qu'elle soit amicale, amoureuse ou familiale, c'est la trahison. On se sent sale, diminué. La trahison, c'est la mort brutale de la confiance. Tous les souvenirs heureux semblent salis, factices. On doute de tout, on ne sait plus à quoi, à qui se raccrocher. Pour mieux comprendre cette blessure émotionnelle complexe, j'ai décidé de vous en parler.

5 étapes pour pouvoir surmonter une trahison amoureuse

J'ai déjà été trompée par le passé, par un ex. J'ai vécu cela comme la pire des trahisons, car j'ai eu vraiment la sensation d'être bafouée et que je ne méritais pas d'être respectée. La trahison amoureuse, c'est sans doute la pire, par le biais de la tromperie. Alors comment s'en remettre et se reconstruire ? Il y a 5 étapes à surmonter pour pouvoir avancer avec cette blessure...

Blessure de rejet : la comprendre et l'accepter pour en guérir

Rupture amoureuse, dispute familiale, licenciement… On a toutes vécu un jour la sensation d’être rejetée, exclue ou mise à l’écart. Certaines arrivent à rebondir assez rapidement, quand d’autres en soufre de manière persistante. Pour ma part, j’ai compris comment avancer, car j’ai mis des mots : cela s’appelle une blessure de rejet. Comment peut-on souffrir d’une telle peur du rejet ? Comment en guérir et avancer ? Explications.

Névrose abandonnique : comment gérer le sentiment d’abandon ?

Avoir peur de finir seul·e. Qui n'a jamais eu ce sentiment ? Je crois qu'on a tous et toutes en nous cette crainte d'être abandonné. Cependant, pour certaines personnes, ça va plus loin, au point qu'elles donnent tout à leur proche, même les choses les plus folles et au point de s'épuiser. Ce comportement est révélateur de la névrose abandonnique, c'est-à-dire, la peur d'être abandonné. Alors, voici comment la détecter et s'en défaire.

Les 5 blessures de l'âme : tout savoir pour ne plus souffrir

Rejet, abandon, trahison, humiliation, injustice… Autant de mots qui n'évoquent pas quelque chose de positif et qui correspondent aux 5 blessures de l’âme. L’autrice canadienne, Lise Bourbeau, a publié un livre à ce propos et elle explique en quoi les blessures émotionnelles nous affectent et nous perturbent. À cause d’elles, on s’empêche d’être nous-même, c’est pourquoi, il faut les connaître et les décrypter pour se débarrasser de sa souffrance.

Ennéagramme : le test pour tout savoir sur soi

En introspection on observe, on analyse et on étudie sa propre personne. Pour connaître ce qui nous pousse à avancer, ce qui nous anime, ce qui nous motive, on peut se baser sur le test d'Ennéagramme. Un outil de connaissance de soi qui nous aide à comprendre qui nous sommes vraiment et à redéfinir une certaine image que l'on peut avoir de soi. Voici tout ce que vous devez savoir sur l'Ennéagramme.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube