3 questions à se poser avant de se marier : faites le bon choix !

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Peut-être que cette année votre mariage a été compliqué à organiser entre trouver l'endroit, la liste des invités et belle-maman. Et peut-être que ça tombe bien parce que ça vous a poussé à vous poser les bonnes questions. Blague à part, on oublie parfois trop souvent qu'un mariage est un engagement sur le long terme et que pour qu'il dure, il faut s'assurer d'avoir fait le bon choix. N'est pas un couple complice et uni qui veut, pour savoir si votre partenaire est le bon, il faudra vous poser 3 questions.

3 questions à se poser avant de se marier : faites le bon choix !

Allez-vous épouser la bonne personne ? 3 questions pour le savoir

1. Est-il intéressant ?

Autrement dit, est-ce que votre partenaire vous attire intellectuellement parlant ? 🤔 Et justement, de quoi parlez-vous ensemble ? Pas la peine de demander un test de QI à votre futur époux, mais est-ce qu'il sait vous captiver, vous intéresser ? Vous allez passer le reste de votre vie avec cette personne, il est important de savoir si sa façon de voir le monde, de réfléchir, de s'exprimer, vous plaît. Si vous avez envie d'entendre son avis, de connaître son opinion pour les années qu'il vous reste à passer ensemble. 

👉Posez-vous vraiment la question et répondez-y avec franchise. Ce sont les qualités intellectuelles que l'on va trouver chez l'autre qui vont nous donner envie de rester auprès de lui. (👋 Sapiosexualité, quand l'intellect et le charisme nous attirent)

2. Est-ce qu'il me fait rire ?

La première fois que j'ai rencontré mon mari, il a fait une blague. Elle n'a fait rire que moi 😂😅. On a tous les deux très vite compris qu'on avait le même humour, le même esprit. Encore maintenant, rire ensemble est le socle de notre couple, parce que rire à deux montre à quel point un couple est complice, proche et intime. Pour vraiment rire avec quelqu'un, il faut se sentir en confiance, il faut lâcher prise et c'est ce qui solidifie un couple. La capacité à faire retomber les tensions du quotidien, les préoccupations et problèmes de couple avec un sourire complice, une blague, une private joke ou même un fou rire partagé.

3. Est-ce qu'il veut des enfants et fera-t-il un bon parent ?

Parfois on a peur de briser le voile de magie qui entoure une relation amoureuse et il se peut alors qu'on garde le silence sur certains sujets. Avoir ou non des enfants fait partie des sujets qui doivent être abordés très tôt dans le couple. Ceux qui retardent cette discussion peuvent découvrir de profondes divergences et ne pas s'en remettre. Eh oui, être parent n'est pas quelque chose qui va de soi et encore moins une obligation. Il est important d'en parler le plus tôt possible et de ne pas transiger avec ses envies. Il faut être franche et honnête. Ensuite, si vous êtes sur la même longueur d'onde… Et en envisageant que vous vouliez tous les deux vous reproduire, demandez-vous si vous devez le faire avec lui. Votre partenaire peut vous combler, mais il va falloir voir plus loin et être moins autocentrée

👉 Ferait-il un bon parent ? Les qualités pour être un bon parent sont propres à chacune, mais vous pouvez tout de même vous demander s'il sait se montrer bienveillant, à l'écoute, s'il n'est pas trop immature ou insouciant, s'il sait lâcher prise. À vous de voir ce que vous attendez d'un bon père, le tout étant de se poser la question.

>>> Cet article pourrait vous plaire : Je ne veux pas d'enfant, foutez-moi la paix !

L'avis de la rédaction : n'envisagez surtout pas le mariage comme la solution à vos problèmes...

Se marier, se dire "oui" pour toute la vie, c'est quelque chose. C'est une chose d'être amoureuse, c'en est une autre que de se marier et passer sa vie ensemble et cela génère toujours quelques interrogations. Il ne faut surtout pas s'imaginer que le mariage réglera vos soucis de couple si vous en avez, il faut impérativement vous en occuper avant. Il est capital de mettre sur la table ce qui est important pour chacun, de comparer vos visions de la vie et surtout de discuter. Si vous vous posez des questions, que l'idée de l'engagement vous angoisse, n'hésitez pas à contacter un psychologue afin de faire le point sur ce sujet si important. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Et quels sont les 10 secrets d'un couple qui dure ?

Mais aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

"Je suis accro au sport" : tout savoir sur la bigorexie !

“Je suis une véritable accro au sport”. C’est fou comme cette phrase peut paraître anodine, voire positive dans notre société. Il est certain qu’elle est beaucoup mieux perçue que “je suis une véritable accro à la cocaïne” 😅. Pourtant, cela reste une addiction et elle peut avoir des graves répercussions. Sauf qu’elle est plus pernicieuse et qu’elle touche à d’autres troubles qui provoquent une grande souffrance psychologique. Être accro au sport, on appelle cela de la bigorexie et non, ce n’est pas une bonne nouvelle. Pratiquer une activité physique à haute intensité peut être réellement dangereux pour la santé. Alors parlons-en !

La naturopathie pour soulager les troubles hormonaux par Mélissa Parain, naturopathe

L’équilibre hormonal de la femme est fragile et il est de plus en plus mis à mal par notre mode de vie : alimentation, stress, sédentarité, perturbateurs endocriniens… Un déséquilibre peut entraîner différentes problématiques. En plus d’un suivi régulier indispensable avec votre médecin, la naturopathie peut se révéler d’une aide précieuse. Comment la naturopathie peut venir en aide pour aider à lutter contre les troubles hormonaux ? Mélissa Parain, naturopathe, est avec nous pour nous en parler.

Le sentiment d’injustice, comment naît-il et comment le gérer ?

La vie, c’est trop injuste ! Qui n’a jamais eu ce sentiment d’injustice et fait le constat amer que le quotidien n’était jamais facile ? Moi, en tout cas, je l’ai fait. On aimerait que tout roule sur des roulettes et que tout aille dans notre sens, mais on rencontre souvent des déceptions. C’est alors difficile de gérer la frustration, la colère, l’impuissance qui mène au sentiment d’injustice ? Comment gérer alors ? Comment supporter l’injustice ? Qu’est-ce que cela traduit si on a toujours la sensation que tout est injuste ?

"Je suis hyper pudique" : est-ce vraiment un rempart efficace ?

En vérité, moi, je suis plutôt du genre à tout balancer : sentiments, détails personnels et nudité en prime ! La pudeur est pour moi une barrière inutile, j'ai pourtant une amie, qui même après 10 ans d'amitié est incapable de retirer son soutien-gorge devant moi, dans le vestiaire avant le sport. Elle met des limites, par respect ? Peut-être. Par pudeur extrême ? Sans doute. Pour elle, un seul credo : pour vivre heureux vivons cachés. Heureux ? Ça reste à voir.

Syndrome “Cover Your Ass” : pourquoi on se couvre au boulot ?

Mettre son manager en copie, demander qui fait le compte rendu de réu ou demander des confirmations écrites pour chaque projet… Je pense que tout le monde l’a un jour fait, moi la première ! Je n’ai jamais conscientisé cela, mais j’ai récemment découvert que cela portrait un nom : le syndrome du “Cover Your Ass”, autrement dit en français le syndrome “couvre tes fesses”. Quelle réalité cela montre-t-il de la vie en entreprise ? En quoi c’est problématique ? Je vous explique.

L'acceptation, une étape capitale pour aller de l'avant

En ce moment, je suis dans une période très compliquée de ma vie, puisque je fais le deuil d’une relation amoureuse. J’ai été quittée brutalement il y a quelques mois et j’avoue avoir du mal à m’en remettre… Je passe par toutes les étapes du deuil, sauf la dernière qui est pourtant cruciale : l’acceptation. En effet, une fois que je l’aurais atteinte, je pense que je pourrais véritablement aller de l’avant. D’ailleurs, ça marche un peu pour tout, je m’explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi la libido augmente en été ? Comment en profiter ? Par Laurence Dispaux, sexologue

24 juin · Wengood

18:10


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube