Comment faire bonne impression au travail dès le premier jour ?

Mis à jour le par Justine Guilhem

Le premier jour au travail est toujours un peu stressant. Les préjugés et jugements des autres me guettent, le moindre faux pas pourrait me valoir une étiquette peu flatteuse. Montrer que je suis contente, intéressée et motivée par cette nouvelle entreprise (et ceux qui la composent) m'assure de faire bonne impression ! Découvrez 6 astuces pour marquer des points au travail dès les premiers jours, c'est là que tout se joue !

Comment faire bonne impression au travail dès le premier jour ?
Sommaire :

« Il n’y a pas de seconde chance pour une première impression. »  - Oscar Wilde

6 astuces pour faire bonne impression dès le 1er jour

Et il n’y a pas de période d’essai pour l’attitude…

1. Je suis ponctuelle

A la différence d’un dîner entre amis où débarquer à la minute peut être malséant, j’oublie le quart d’heure de politesse, totalement inadéquat dans le milieu professionnel. Si d’ordinaire je ne suis pas connue pour ma ponctualité, c’est le moment de me réconcilier avec la notion de timing. Arriver avant l’heure de ma prise de poste, c’est témoigner mon intérêt pour ce dernier et pour mes nouveaux collègues. Une quinzaine de minutes suffira à me permettre de me présenter et de prendre mes marques tranquillement, plutôt que d’être prise au dépourvu et de commencer ma journée dans le stress.


Astuce : je me prépare la veille

itinéraire maps

Je me renseigne en amont sur le trajet domicile - travail et sur l'état du trafic. Cela me donnera une idée de l’heure à laquelle je dois me réveiller, et celle à laquelle je dois partir de chez moi.


2. Je sors mon plus beau sourire

Rien de pire que de faire la tête un premier jour de travail. La première impression n’est pas une légende, et certaines personnes ne chercheront pas à aller plus loin. Alors je donne le meilleur de moi-même, je prouve que la motivation et l’attitude évoquées lors de ma candidature n’étaient pas du vent. Montrer que je suis contente de faire partie de l’équipe est préférable que de ressembler à une porte de prison. C’est d’ailleurs en respectant les autres que j’ai le plus de chance de me faire respecter à mon tour.

3. Je ne suis ni trop familière, ni sauvage

Mes nouveaux collaborateurs ne vont pas me mordre, à moi de dépasser ma timidité. C’est à moi d’aller vers les autres, à l’heure du repas, des pauses, ou ne serait-ce pour me présenter rapidement et expliquer les raisons de ma présence, qu’ils ignorent peut-être. Plus tôt la glace est brisée, mieux c’est. A contrario, être trop familière me desservira. On oublie le « tape m’en cinq » pour l’instant. À moi de trouver le juste milieu et d’observer les mœurs de l’entreprise (👋Je suis trop spontanée, comment gérer ?) .

> Découvrez le tutoiement au travail, attention danger

4. Je retiens les prénoms

Un détail qui a toute son importance. Repérer qui est qui me permettra de m’intégrer plus rapidement, et de savoir qui solliciter si besoin. En leur faisant répéter quinze fois leurs prénoms, je vais vite les agacer. Je préfère leur montrer que je m’intéresse à ceux (du moins les membres de mon service si j’intègre une très grande entreprise).


Astuce : retenir un prénom en 4 étapes

retenir prenom homme

  • Je me concentre et prends le temps d’écouter avant de passer à la personne suivante
  • Je le répète à voix haute comme pour valider que j’ai bien saisi
  • Je crée des associations d’idées (en trouvant des rimes ou des moyens mnémotechniques – Coralie comme le C de « service Communication »)
  • Je révise !

5. Je montre que je suis intéressée

Et je ne lésine pas sur les questions ! Comment fonctionne ce service ? Avec qui aurais-je le plus de contact ? Quelles sont les habitudes dans le service ? Les seules questions bêtes sont celles qu’on ne pose pas. À travers mon attitude, je montre ma motivation, mon intérêt pour le poste et l'entreprise. De quoi bien connaître mon nouvel environnement et éviter les bourdes.

6. J’intègre un maximum d’informations

Les premiers jours sont intenses car je suis submergée d’informations. Ce n’est pas le tout de poser des questions si je n’enregistre pas les réponses. En bonne élève, je n’hésite pas à me munir d’un bon vieux cahier pour prendre des notes et ne rien manquer d’important !

L’avis de la rédaction : 4 minutes et 2 secondes pour une première impression, pas plus !

Une étude réalisée par Bert Decker explique que le cerveau forme une première impression en seulement deux secondes. Pendant ce court laps de temps, il crée 50% de l’image qu’il se fait de la personne, et lors des 4 minutes suivantes, il viendra compléter son portrait. Notre cerveau agit donc inconsciemment et traite de nombreuses données sans en disposer vraiment. D’où l’importance de notre langage non verbal et de notre apparence. Notre façon de nous présenter, de nous comporter avec les autres ou encore de nous montrer la première fois conditionnera l’image que les autres se feront. Fort heureusement, rattraper une mauvaise impression est possible. Si vous êtes dans ce cas, surtout ne culpabilisez pas, si vous avez vraiment froissé quelqu’un, excusez-vous. Continuez de donner le meilleur de vous-même… Peut-être en rirez-vous tous ensemble dans quelque temps. Et si cette prise de poste vous stresse, n'hésitez pas à contacter un coach afin de vous préparer au mieux et faire le tour de vos compétences.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach

*Source : nospensées.fr

Le travail occupe une grande partie de notre emploi du temps, alors autant que tout se passe bien ! Découvrez comment améliorer le bien-être au travail.

Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube