Osez l'audace au travail ! Et si vous sortiez du rang ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Franchement, l'audace au travail, on ne va pas se mentir, ce n'est pas trop notre truc. Peur de l'échec ? Certes, mais aussi et surtout un manque de considération de l'audace. Imaginez deux secondes si vous preniez rendez-vous avec le big boss, pour lui exposer l'idée brillante que vous avez en tête depuis un moment. Impossible. De toute façon vous savez que ce sera non. Et puis je n'en serais jamais capable, je suis trop timide. Évitons de baisser les bras trop vite. L'audace au travail, c'est un défi à relever, mais parfois, ça paye !

Osez l'audace au travail ! Et si vous sortiez du rang ?
Sommaire : 

Audace au boulot : pas de vague

Dans le monde anglo-saxon, toute bonne idée est à prendre, d'où qu'elle vienne. En France, c'est plus compliqué, l'idée doit venir de la hiérarchie 😏. L'école nous a appris très tôt à être scolaire, à suivre les règles, à marcher deux par deux en rang et pas à nous montrer audacieux. L'audace n'est pas, non plus, assez encouragée au sein de l'entreprise. De très nombreux employés hésitent donc et pensent, et savent manquer d'audace parce qu'ils craignent le regard des autres, ont peur d'être ridicules et surtout, ne se sentent pas soutenus par leurs supérieurs. 

Et c'est bien dommage, parce que faire preuve d'audace au travail permet de dynamiser sa carrière, mais aussi de s'épanouir, de prendre conscience de ses talents et de sa valeur.

Comment réussir à faire preuve d'audace ?

L'audace n'est pas liée au caractère, c'est une compétence qui s'acquiert et se travaille. Pour y parvenir, il faut commencer par agir différemment au sein de l'entreprise, en arrêtant de râler au travail, par exemple. Ensuite, il faut s'autoriser à être plus créative, plus imaginative, à sortir un peu du cadre. Et puis, une fois que vous avez une nouvelle envie, une nouvelle idée, un nouveau projet en tête, passez à l'action ! 👉 Au travail, oui toi aussi tu es exceptionnelle !

Exercices pratiques avant de passer à l'action

1. S'entraîner au refus

Le refus, l'échec, il faut se le dire, ça peut arriver et ça va sans doute arriver. C'est souvent ce qui nous empêche de nous lancer. Parce qu'après tout, échouer, c'est déstabilisant, vexant. L'ego en prend un coup et personne ne souhaite ça. Sauf que c'est la vie, et pour avancer il va falloir apprendre à se détacher de ses sentiments négatifs (👋11 citations sur l'échec, un bon perdant est un grand vainqueur !). Demandez des ristournes dans les magasins, des augmentations lors des entretiens de fin d'année, une meilleure table au restaurant… Bref, tentez ! Vous recevrez sûrement des refus et à force vous verrez qu'ils n'auront plus autant d'impact sur vous.

2. Faire des tests

L'audace doit rester un risque mesuré et ne pas être de la folie pure. Ne soyez pas inconsciente et prenez en compte la culture d'entreprise. Ne soyez pas non plus craintive. Restez tout simplement réaliste. Pour certains supérieurs, l'audace sera vue comme de l'ambition, mais pour d'autres, ce ne sera que de l’impertinence aux conséquences fâcheuses. Commencez donc par prendre la température en demandant des petites choses, en proposant des idées moins ambitieuses pour voir comment réagissent vos responsables et vos collègues. Et si vous sentez que ça passe, lancez-vous !

L'avis de la rédaction : de l'importance de s'épanouir au travail

Au travail, l'épanouissement est essentiel. Si vous êtes dans une entreprise aux idées très étriquées, où tout est très hiérarchisé et que toutes vos prises d'initiatives sont mal venues, au lieu de vous enrouler dans un sentiment de frustration, pourquoi ne pas avoir l'audace de quitter cette entreprise ou de créer la vôtre ? À moins que vous n'osiez l'audace dans votre vie personnelle. Ça compte aussi ! Si vous avez envie de vous lancer mais que vous n'osez pas, que vous ne savez pas par où commencer, que vous ne savez pas ce que vous voulez faire, n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un coach. Ensemble, vous tirerez le meilleur de vous-même. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach 

Allez, encore un petit effort et vous serez bientôt la reine de l'open space : 4 façons de se faire respecter au travail

Mais aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Cachez ce téton que je ne saurais voir ! Qu'ont-ils donc de si gênant ?

Avez-vous remarqué combien les seins, et particulièrement les tétons des femmes, sont censurés ? Notamment sur les réseaux sociaux, Instagram étant le spécialiste de la censure des tétons. Je suis beaucoup d’artistes faisant du nu artistique, la plupart doivent flouter les tétons des femmes, alors que ceux des hommes non… Pourquoi faut-il qu’on cache nos tétons ? Qu’ont-ils donc de si gênant ?

Comment savoir si je suis transgenre ? #identite

Il y a quelques années, je discutais avec un ami qui m’a confié s’être posé plusieurs fois des questions sur son identité. Son genre assigné à la naissance était “homme”, mais lui se sentait plus “femme”. Être transgenre, c’est ressentir un décalage entre le genre assigné à la naissance et son ressenti. Je pensais que c’était quelque chose que l’on savait au fond de soi, depuis toujours, mais en réalité, mon ami m’a fait comprendre que c’était beaucoup plus complexe que cela. Alors comment savoir si on est transgenre ? Explications.

Comment gérer un passif-agressif ? 5 astuces imparables

Ils procrastinent, boudent pour un rien et rejettent la faute sur vous ? Les passifs-agressifs ont de quoi nous rendre fou. Personnellement, au lieu de rentrer dans leur jeu malsain, je garde mon calme et réagis intelligemment… Et ça fonctionne ! Découvrez 5 astuces pour gérer les comportements passifs-agressifs.

7 aliments à mettre dans votre assiette pour une peau parfaite

J'ai la peau mixte et j'adore manger. Vous vous dites quel est le rapport... Eh bien, c'est une bonne nouvelle. Pourquoi ? Parce qu'une peau parfaite, ça passe aussi par l'assiette. Pas la peine d'installer le frigo dans la salle de bains, mettez juste le cap sur les crevettes, les framboises ou les tomates.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici