Deuxième confinement et la santé mentale des français chavire

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Alors qu'à la fin septembre 11% des français affirmaient traverser un épisode dépressif, ils sont depuis début novembre 21% à se sentir déprimés. En cause : les nouvelles restrictions liées à ce deuxième confinement et une crise sanitaire dont on ne voit pas le bout. Actuellement, ils sont 20% à envisager sérieusement de se donner la mort. Dépression et suicide, la santé mentale sera-t-elle la troisième vague du coronavirus ?

Deuxième confinement et la santé mentale des français chavire

Augmentation des états dépressifs, la santé mentale des français se dégrade

Il semblerait que ce deuxième confinement soit plus rude psychologiquement que le premier. Les symptômes sont sévères chez nos compatriotes : détresse, stress, pensées suicidaires, anxiété et dépression. Et parmi la population, tous ne sont pas touchés de la même manière. Ainsi, les jeunes, les précaires, isolés, les femmes et les personnes, socio-économiquement parlant, sont les plus en détresse. Entre fin septembre et début novembre les troubles dépressifs ont augmenté de 16 points chez les les 18-24 ans, de 15 chez les 25-34 ans, pour les inactifs, l'augmentation et de 15 points et de 14 chez les personnes en situation financière difficile. Concernant les idées suicidaires, ce sont les dirigeants d'entreprises (27%), les chômeurs et les commerçants (25%) qui sont le plus touchés. Et que dire des étudiants qui souffrent tout particulièrement de voir leur avenir bouché.

Ce deuxième confinement aux allures de cauchemar sans fin

Pour tous, ce qui est le plus pesant c'est le manque de perspective, l’impossibilité de se projeter et la lassitude. Autant le premier confinement pouvait ressembler à une expérience inédite, que l'on vivait tous en commun. Une sorte de pause, inconnue et imposée, dont on pouvait tenter de faire quelque chose de nouveau. Un moment qui allait passer. Sauf que ce moment est revenu et même si on parle d'un confinement allégé, il donne tout de même une impression d'"histoire sans fin", d'un tunnel, d'un cauchemar qui n'en finit pas. Lors de la première semaine du confinement du printemps, le Dr Enguerrand Du Roscoät avait noté une forte augmentation des troubles dépressifs et des troubles anxieux, passant de 13,5% à 27%. Mais plus le confinement avançait et plus les chiffres s'amélioraient. Aujourd'hui, parce que le désespoir guette, les troubles dépressifs sont plus importants et les pensées suicidaires aussi. Les structures psychiatriques, déjà sous tension avant la crise sanitaire craignent de ne pas pouvoir contenir la vague qui arrive.

L'avis de la rédaction - Faire sortir la colère

Colère contre le gouvernement, contre les jeunes, les vieux, ceux qui ne respectent pas les règles, contre les grandes entreprises. La crise sanitaire fait naître des divisions dans la société mais augmente aussi la colère... et bien d'autres sentiments négatifs qu'il est tout aussi important d'exprimer. N'hésitez jamais à consulter un thérapeute, plus que jamais, vous avez le droit d'aller mal, d'être désespérée et en colère. Plus que jamais vous avez, vous aussi, le droit de prendre soin de vous et de votre santé mentale.


Contacter un thérapeute

Source : Restrictions: en un mois, "la santé mentale des Français s'est significativement dégradée" - L'express.fr

Ne restez pas comme ça : Anxiété nocturne : 6 astuces pour stopper vos crises

Mais aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Êtes-vous en bonne condition physique ? On fait le bilan

Être plus heureuse, ça commence par prendre soin de soi et de son bien-être. Mais, pour prendre soin de soi, il faut commencer par bien se connaître, connaître son corps et savoir de quoi il est capable. Pour le savoir, il faut donc déterminer si vous êtes en bonne condition physique. Alors c'est parti, le test est rapide, mais la tenue de sport n'est pas optionnelle !

Le sucre de coco, bien meilleur que le sucre ordinaire pour notre santé ?

J’ai découvert le sucre de coco lorsque j’étais chez une amie. Je fouillais son placard (avec son autorisation bien sûr) pour trouver du sucre pour mon café. C’est là qu’elle m’a expliqué qu’elle n’achetait plus de sucre ordinaire, mais uniquement du sucre de coco. J’ai été surprise, car j’avoue que je ne connaissais pas le sucre de coco. Elle m’a expliqué que ce dernier était meilleur pour la santé que le sucre blanc. Est-ce vrai ? Quels sont les avantages du sucre de coco ? Découvrons ensemble quels sont les bienfaits de ce sucre.

Je veux travailler moins, laissez-moi vivre et passer ma vie pro au second plan !

J’ai toujours fait passer ma vie professionnelle au second plan, car ce qui m’intéresse le plus, moi, c’est la création. L’art, de manière générale, est une source de bien-être. Oui, mais voilà, le problème est qu’il est difficile de vivre de son art et de ses créations. Particulièrement dans une époque capitaliste où la productivité et la consommation comptent par-dessus tout. Mais ne faut-il pas revoir notre conception du travail ? Et si on travaillait moins pour vivre plus ? Comment faire pour réellement travailler moins ? Explication.

Reprendre le travail après un congé maternité

Au rayon des choses de la vie qui ont le bon ton de nous donner le cafard, il y a... le retour au travail après un congé maternité. Adieu dorlotage et gouzi-gouzi et bonjour patron ! Quelle est la période idéale pour reprendre le travail ? Et comment gérer le manque ? On a quelques conseils pour vous aider à passer le cap.

7 applications bien-être gratuites : le top du bonheur

Notre smartphone est au centre de notre vie... pour le pire, mais parfois aussi pour le meilleur ! Et grâce à quelques applications bien choisies, il peut devenir un véritable coach bien-être, vous permettant de vivre mieux jour après jour. Découvrez, notre sélection d'appli bien-être gratuites.

Le slow sex : s'aimer en pleine conscience pour s'aimer mieux ?

Dans la vie comme sous la couette objectifs et performances sont souvent de mise. Dans la mouvance du Slow, qui invite à ralentir le rythme pour mieux vivre l'instant présent, se détendre et prendre soin de soi, le slow sex invite à décupler le plaisir, casser la routine, sans se focaliser sur l'orgasme comme preuve d'un coït réussi. Tout un programme !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici