Grossesse en été : Ay que calor !

Mis à jour le par Emilie Potenciano, rédactrice pour Wengood

Enceinte, la température corporelle est plus élevée en raison de l’augmentation de l’énergie déployée par votre organisme pour assurer ses fonctions de base comme respirer, digérer, ou encore réguler votre température. Il est donc tout à fait logique d’avoir plus de mal à supporter la chaleur.

Grossesse en été : Ay que calor !

Sans compter que la hausse du thermomètre favorise la dilatation des vaisseaux, ce qui complique la circulation sanguine. Alors quand on est enceinte et que la prise de poids et les changements hormonaux se sont déjà chargés de vous infliger des jambes lourdes, vous bénéficiez un peu du double effet Kiss cool. L’été sera chaud mais il existe heureusement quelques petites astuces pour en atténuer ses désagréments et profiter des beaux jours avec bébé à bord.

Hydratez-vous : intérieur… et extérieur

Eau du robinet, Eau minérale riche en magnésium, buvez de l’eau fréquemment, tout au long de la journée, 1,5L à 2L/ jour ; si le conseil est valable pour tout le monde, les conséquences d’une déshydratation chez la femme enceinte sont plus graves, on redouble donc de vigilance. Pensez à avoir toujours une bouteille sous la main ou une gourde pendant vos déplacements.

Évitez au maximum les boissons sucrées, mais pour varier les plaisirs, pensez aux jus de fruits, dont les sucres sont naturels, aux jus de légumes, ou encore d’agrumes. Pensez également à prendre soin de votre peau en l’hydratant au moins une fois par jour avec une crème hydratante ou une huile végétale. 

Allez-y en douceur lors de l’application. De légers mouvements circulaires viendront activer votre circulation sanguine et prévenir de l’apparition de vergetures.

Mangez léger

Évitez les repas trop copieux et les aliments difficiles à digérer qui fatiguent l’organisme. Pour autant, on ne se prive pas, mais on veille à faire le plein d’énergie de manière judicieuse :

  • Au petit-déjeuner : favorisez sucres lents et protéines (céréales complètes, bananes, graines de chia, yahourt de soja …)
  • Puis pour vos repas, misez sur les salades, fruits et légumes bien lavés.

Si vous êtes du genre à avoir des fringales, n’hésitez pas à fractionner vos repas mais n’oubliez pas vos apports en glucides avec par exemple des céréales complètes. De manière plus générale, évitez les aliments et boissons très sucrés.

Contre les jambes lourdes

Mettez au placard talons et bottes et pensez à surélever vos jambes dès que vous en avez la possibilité. Pour les plus actives, chaussez des baskets confortables, et profitez de quelques petites balades à l’ombre ou à la fraîche. La marche aide à activer la circulation sanguine. Attention toutefois à la station debout prolongée statique qui, elle, est pour le coup très mauvaise du fait qu’elle facilite l’accumulation locale de sang dans les jambes et dans les pieds allant jusqu’à provoquer l’inflammation des veines.

Pour compléter le rituel, faites tremper vos pieds en fin de journée dans un bain d’eau tiède puis massez ou faites-vous massez les pieds (pas folle la guêpe 😉) avec des mouvements de bas en haut.

Choisissez des tenues légères et amples

Soyez à l’aise et libre de vos mouvements. Bannissez les tenues près du corps en tissus synthétiques, préférez des tenues amples légères en coton ou en lin. De même pour le choix des chaussures. Pensez que vos pieds vont gonfler au fil de la journée et des degrés, aussi privilégiez les chaussures ouvertes.

Pour le porte-monnaie, pensez aux sandales plus économiques que vous choisirez la pointure au-dessus de la vôtre. Elles ne vous feront qu’un été mais en donnant la liberté et l’espace à vos petons de s’étaler, ce sera le pied ! Et vous n’aurez pas de regret à ne plus pouvoir les utiliser l’été suivant.

En extérieur : chercher le frais

Evitez les expositions trop longues au soleil et, dès que vous mettez le nez dehors, ne le faites jamais sans une bonne protection solaire et le port d’un grand chapeau. Non seulement cela vous protégera des effets nocifs du soleil mais cela vous permettra d’échapper aux tâches brunes du masque de grossesse. Si vous le pouvez, profitez des baignades : en mer ou en piscine. Ces bains vous rafraîchiront et vous donneront une agréable sensation de légèreté dans vos mouvements.

Si vous ne pouvez pas vous baigner, rafraîchissez les points stratégiques que sont vos points de pulsations en les passant sous l’eau. Poitrine, cou et face interne des poignets. Petit coup de frais garanti. Et pour prévenir des gros coups de chaud, gardez toujours au réfrigérateur un gant de toilette que vous pourrez appliquer sur le front, la nuque et le cou.

En intérieur : gardez le frais

Chez vous en journée, le matin profitez de la fraîcheur relative pour aérer et donner un grand coup de frais à votre intérieur, puis pour le reste de la journée, laissez les volets, les rideaux et les fenêtres fermés pour conserver la fraîcheur.

La nuit vous pourrez légèrement entrouvrir la fenêtre pour laisser passer un filet d’air (éviter les gros courant d’air qui pourraient vous donner froid pendant votre sommeil). Vous pouvez également disposer un linge humide à votre fenêtre pour limiter l’entrée de la chaleur. En maison, un petit coup d’arrosage dans le jardin sous vos fenêtres vous offrira quelques instants de fraîcheur avant le coucher et une douce odeur d’herbe mouillée. Avant de vous coucher, prenez une douche tiède en finissant par un jet d’eau froide sur vos jambes.


L’avis d’Emilie : aménagez vos journées

L’été n’est pas toujours synonyme de vacances ou de plage. Et travail et/ou tâches quotidiennes ne disparaissent pas comme par enchantement du fait que vous soyez enceinte. Alors voici quelques petits conseils supplémentaires pour vous aider à traverser la période estivale, si vous vous trouvez dans l’un des cas suivants : Si vous êtes à la maison en congés maternité, privilégiez vos activités le matin quand la chaleur reste supportable.  L’après-midi profitez-en pour vous reposer au frais. Si vous travaillez encore, voyez avec votre employeur si vous pouvez aménager vos horaires pour éviter les pics d’affluence dans les transports. Si cela n’est pas possible, et que les transports sont une véritable souffrance, parlez-en à votre médecin. S’il juge cela nécessaire, il pourrait vous prescrire un congé pathologique. Bel été à toutes.

Vous avez aimé cet article ? Alors vous aimerez aussi : 

Article proposé par Emilie Potenciano, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : toujours croire que tout est possible.

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici