Pourquoi mentir ? Toutes baratineuses !

Mis à jour le par La rédaction Wengood

Allez, ne nous mentons pas (pour une fois), nous mentons toutes ! Avouez-le ! Que vous fassiez partie des arracheuses de dents ou de celles qui s'arrangent, de temps en temps, avec la vérité, nous sommes toutes et tous incapables de passer une journée sans mentir (si, si on vous jure). Mais qu'est-ce qui nous pousse à mentir comme ça, sans arrêt ?

Sommaire : 

Le mensonge, un acte profondément humain

Mentir, faire semblant, tromper, etc. sont des comportements humains. Cela ne veut pas dire que nous nous manipulons tous les uns les autres. Non, mais la vie en société implique parfois des vérités dures et brutales… qui conduisent souvent au mensonge.

D’ailleurs, le mensonge est tellement humain qu’il fait partie du développement de l’enfant. Dès 3 ou 4 ans, l’enfant commence à dire quelques mensonges. Il affabule, invente des histoires incroyables... Puis, plus ou moins vers 7 ans, il comprend que toute vérité n’est pas bonne à dire. Autrement dit, il assimile le “non-dit”. Il comprend également que l’on peut travestir la vérité ou cacher des choses aux adultes, comme des mauvaises notes à l’école, par exemple.

Pourquoi mentir ? Parce que ça peut servir !

Les mensonges altruistes

On envisage souvent le mensonge comme une action négative. Pourtant, il sert tous les jours en société. En effet, les pieux mensonges ou mensonges altruistes aident à la vie quotidienne. Il s’agit de protéger son interlocuteur, de ne pas lui faire de la peine, voire de ne pas l’humilier. C’est ce qui nous conduit parfois à répondre l’inverse de ce que l’on pense : « Oui, ce pantalon te va bien », « C’est bon ce que tu nous as cuisiné », etc. C’est le même mécanisme qui amène certaines personnes à feindre la joie devant un cadeau qui ne leur plaît pas, à se forcer à rire à une blague peu drôle, à simuler un orgasme, etc.

Si quelques petits mensonges de ce type ne sont pas bien graves, trop poussés, ils deviennent de l’hypocrisie. Ils peuvent finir par détériorer vos relations amicales ou amoureuses. Attention donc à ne pas toujours vouloir ménager la chèvre et le chou !

Cet article pourrait vous plaire : Faut-il tout se dire en couple ?

 Les mensonges égoïstes

A l’inverse du mensonge altruiste, le mensonge égoïste permet, comme son nom l’indique, de servir une fin personnelle. Il s’agit de se protéger soi (cacher une erreur que l’on a fait, par exemple), ou d’obtenir quelque chose de l’autre. Le mensonge égoïste n’est pas forcément grave. Il peut prendre la forme tout simplement d’un soutien-gorge rembourré, d’une soudaine migraine pour éviter un dîner, etc. Cependant, dans certains contextes, il peut avoir des conséquences graves. Il est même parfois pénalement répréhensible, si vous mentez sur un contrat, sur un CV, etc. Sans aller jusque-là, il peut avoir des effets sur la santé lorsque vous cachez la vérité à votre médecin, par honte ou pas pudeur.

Dans les deux cas, si vous avez du mal à vous empêcher de mentir ou si vous sentez que le mensonge prend trop d’importance dans votre vie, n’hésitez pas à en parler à un proche ou à un psychologue. Ce n’est pas forcément très grave… Il s’agit la plupart du temps d’un manque de confiance en soi !

Du mensonge en société au mensonge pathologique : le trouble de la mythomanie

Le mensonge est profondément humain et normal à petite dose. Toutefois, certains ne peuvent s’empêcher de mentir de manière fréquente et répétée. Ces menteurs invétérés sont parfois atteints d’un trouble psychiatrique appelé mythomanie. Le mythomane est un individu qui affabule, qui raconte des histoires sans cesse. Inconsciemment, il s’agit de personnes qui cherchent à fuir la réalité, mais qui ne cherchent pas à tromper. Cette pathologie rare est d’ailleurs souvent associée à d’autres troubles de la personnalité (schizophrénie, paranoïa, etc.).

L'avis de la rédaction - le mensonge indispensable ?

Qu'il s'agisse de vie en société ou de vie de couple, le mensonge est nécessaire. C'est un réflexe, un acte instinctif, mais c'est aussi une manière de mieux communiquer. Au lieu de dire tout ce qui nous passe par la tête, sans censure et sans ce préoccuper de ce que pense les autres, on a de la considération pour ceux qui nous entourent et on ment, en dépit peut-être de relations plus authentiques


Contacter un coach

En couple, la vérité n'est jamais simple, d'ailleurs, vous en pensez quoi, faut-il avouer une (petite) infidélité ?

Mais aussi :

Article proposé par La rédaction Wengood

Dream team en quête du bonheur - #BornToBeMe

Nos derniers articles

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Cachez ce téton que je ne saurais voir ! Qu'ont-ils donc de si gênant ?

Avez-vous remarqué combien les seins, et particulièrement les tétons des femmes, sont censurés ? Notamment sur les réseaux sociaux, Instagram étant le spécialiste de la censure des tétons. Je suis beaucoup d’artistes faisant du nu artistique, la plupart doivent flouter les tétons des femmes, alors que ceux des hommes non… Pourquoi faut-il qu’on cache nos tétons ? Qu’ont-ils donc de si gênant ?

Comment savoir si je suis transgenre ? #identite

Il y a quelques années, je discutais avec un ami qui m’a confié s’être posé plusieurs fois des questions sur son identité. Son genre assigné à la naissance était “homme”, mais lui se sentait plus “femme”. Être transgenre, c’est ressentir un décalage entre le genre assigné à la naissance et son ressenti. Je pensais que c’était quelque chose que l’on savait au fond de soi, depuis toujours, mais en réalité, mon ami m’a fait comprendre que c’était beaucoup plus complexe que cela. Alors comment savoir si on est transgenre ? Explications.

Comment gérer un passif-agressif ? 5 astuces imparables

Ils procrastinent, boudent pour un rien et rejettent la faute sur vous ? Les passifs-agressifs ont de quoi nous rendre fou. Personnellement, au lieu de rentrer dans leur jeu malsain, je garde mon calme et réagis intelligemment… Et ça fonctionne ! Découvrez 5 astuces pour gérer les comportements passifs-agressifs.

7 aliments à mettre dans votre assiette pour une peau parfaite

J'ai la peau mixte et j'adore manger. Vous vous dites quel est le rapport... Eh bien, c'est une bonne nouvelle. Pourquoi ? Parce qu'une peau parfaite, ça passe aussi par l'assiette. Pas la peine d'installer le frigo dans la salle de bains, mettez juste le cap sur les crevettes, les framboises ou les tomates.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici