Le Coronavirus a-t-il signé la fin de l'open space ?

La crise sanitaire et le confinement qui en a découlé a permis de repenser notre rapport au travail. En télétravail, avouons-le, nous avons été nombreux à nous dire : "mais pourquoi faut-il se rendre sur son lieu de travail ? Et de surcroît en open space... lieu de stress et de contagion ? Le covid-19 a-t-il tué l'open space ou donne-t-il encore signe de vie ?

Sommaire : 

Cher open space, je te quitte. On reste amis ?

Ces dernières années, de nombreuses études avaient montré que l'open space avait un impact négatif sur le bien-être des salariés et la productivité. Difficultés à se concentrer, manque d'intimité, impression d'être surveillé et voilà qu'avec le coronavirus, s'ajoute la peur de la transmission du virus. Il faut bien avouer que niveau santé, l'open space est dangereux. Selon une étude danoise de 2011, les salariés en open space sont absents pour maladie 8 jours par an, contre 4 jours pour ceux qui travaillent dans un bureau isolé.

Avec les règles de distanciation sociale mises en place pour lutter contre le Covid-19, difficile d'imaginer que l'open space puisse rester tel qu'il est. Il était inefficace, maintenant, en plus, il fait peur, nombreux sont ceux qui ne verraient donc pas d'un mauvais œil la fin de l'open space.

L'open space aussi doit s'adapter

Adieu donc open space, source de stress et donc d'inquiétude ! Mais pour aller vers quoi ? Avec le télétravail, les vies professionnelle et personnelle ont tendance à se confondre l'une l'autre et que dire de la cohésion d'équipe ou de la convivialité qui prennent un peu de plomb dans l'aile. On peut donc imaginer que l'open space se munisse de cloisons permettant une meilleure distanciation sociale et donc... plus de confort et de calme pour les collaborateurs !

>>> Cet article devrait vous intéresser : Pourquoi télétravailler est plus fatiguant que d'aller au travail ?


L'avis de la rédaction - vers le flex office, méfiance !

Le modèle du flex office prend de plus en plus de poids. On parle ici de bureaux partagés. Personne n'ayant un bureau attitré. Dans un contexte où l'hygiène prime, pouvoir nettoyer facilement des bureaux qui ne sont pas recouverts d'affaires personnelles est forcément positif. Sauf que le bruit et les difficultés à se concentrer restent. Et que dire du besoin de chacun de s'approprier son lieu de travail. Un besoin profondément humain qui nous permet de nous stabiliser et donc d'améliorer notre concentration, notre créativité et notre imagination.


Contacter un coach

Une petite autoévaluation maintenant ? Suis-je faite pour le télétravail ?

Et découvrez aussi :

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Les commentaires

Nos derniers articles

La mythomanie : mentir pour se valoriser

« Il ment comme un arracheur de dents ! », vous faites face à un mythomane dans votre...

Lire

Peur d'aimer

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur ...

Lire

Fou rire nerveux

Dans une situation inappropriée, vous vous pincez les lèvres pour vous retenir de rir...

Lire

Pensée positive : quand le positif attire le positif ! 😄

C'est prouvé, penser positif apporte du positif et voir tout en noir ne vous apporter...

Lire

Vous allez adorer lire ces livres à la plage

Lire un bon livre, c'est toujours une chouette expérience. C'est reposant, inspirant ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici