Le stretching, c’est bling-bling !

Mis à jour le par Emilie Potenciano, rédactrice pour Wengood

Boxing, Cycling, Rowing… Les sports du moment riment en “ ing ”. Mais “ stretching ” ? Le stretching est une activité que l’on peut intégrer comme pratique sportive, ou en complément d’une activité physique. Un étirement de nos muscles en douceur qui permet de gagner en souplesse, de prévenir des blessures et même de se détendre. Et si le stretching devenait la nouvelle activité à la mode ?

Le stretching, c’est bling-bling !
Sommaire :

Le stretching à la mode ? Non mais allô ! Ma grand-mère fait du stretching. Ce que je ne vous ai pas dit, c’est que ma grand-mère, avec ses 92 ans est une mamie “hype” ! Elle est en pleine forme. Et si le stretching était son secret ?!

Le stretching : bon pour le corps et la tête !

Comment ça marche ?

On étire les muscles avec douceur et lenteur ! Et ça, on aime ! Ce n'est pas le genre de sport qui fait peur et fait fuir toutes nos bonnes résolutions. Assouplir la fibre musculaire permet de donner de l’élasticité à nos muscles et de les aider à se relâcher après les avoir beaucoup sollicités.

Prenons notre carte bleue. Elle est rigide. Si on la plie d’un coup, elle se casse… Si on la plie lentement et progressivement, elle tient la courbure, voire elle pourrait en prendre la forme. C’est pareil avec notre corps. On impose une contrainte à nos muscles lente et douce, notre corps s’habitue de cette contrainte et l’intègre finalement dans son état de “confort”. Nous pouvons alors aller chercher plus loin dans le mouvement.

Cela nécessite de :

  • Ne pas forcer.
  • De pratiquer des étirements adaptés et bien exécutés. Il faut prendre le temps de bien s’installer dans sa posture, de veiller à ses alignements. Cela ne doit pas faire mal !
  • D’être régulière pour conserver tous les acquis de nos séances précédentes et aller plus loin.

Les bienfaits du stretching pour les plus sportives d’entre nous

👉 Prévenir les blessures : au cours d’une pratique sportive, les muscles se contractent. Et les muscles viennent tirer sur les os et articulations auxquels ils sont rattachés. Une séance de stretching viendra donc assouplir les muscles contractés ce qui viendra soulager les articulations et donc les douleurs articulaires. On évitera ainsi claquages et inflammations.

👉 Être plus performante : Des muscles souples offrent une plus grande capacité d’action. Le coureur, par exemple, verra sa foulée s’allonger.

Pour tout le monde

👉 Prévenir/ Soulager : le stretching est également un excellent moyen d’éviter les douleurs lombaires quand on vient travailler la zone concernée.

👉 Apaiser le mental : combinée à une respiration rythmée par les mouvements, une séance de stretching permet d’atteindre un état de méditation de pleine conscience.

La respiration doit être lente et profonde. Elle accompagne le mouvement. De manière naturelle, on inspire dans l’extension de la cage thoracique, on expire dans la flexion de la cage thoracique. Et puis, il y a le bien-être physique ressenti en fin de séance après avoir dénoué et tonifié les muscles en profondeur. Sans oublier la satisfaction de constater nos progrès d’une séance à l’autre.

👉 Affiner la silhouette : son action sur les muscles permettra d’affiner la silhouette. Et ça, on ne va pas se leurrer, c’est quand même l’argument qui fait mouche ! Fallait le dire avant ? 😉

Quand faire une séance de stretching ?

Pour tout le monde

Au moins 1 séance par semaine pour tout le monde ! Que l’on soit ou non sportif ! Le stretching est une gym douce accessible au plus grand nombre. Et comme expliqué précédemment, c’est la répétition de l’entraînement qui favorisera les bons résultats !

Idéalement une petite routine quotidienne pour celles qui peuvent se trouver un créneau dans l’agenda. 😉

Pour les sportives

À distance d’une pratique sportive intense ! En effet, après une pratique de haute intensité, les muscles sont contractés et tendus. Ils ne sont pas aptes à être sollicités dans le sens contraire. Préférons pratiquer le lendemain. Suivant ce même principe, il ne faut pas non plus pratiquer de séance de stretching avant une séance de sport intensive (sauf gymnastes et danseuses classiques qui bénéficieront des bienfaits de ces étirements dans leurs pratiques).

😉 Ma petite recommandation perso’ : On n’hésite pas à se munir d’un tapis confortable, voire quelques accessoires comme des coussins qui nous donneront assez de confort pour tenir les postures dans la durée puisque la lenteur est primordiale dans cette discipline.

#StretchingMatinal [N°1] pour réveiller et tonifier le corps ⏱️ -20min 🙆

L'avis de la rédaction : l'essayer c'est l'adopter !

Vous l'aurez compris, le stretching possède de nombreux bienfaits alors hop, on s'y met ! Essayez et dites-nous en commentaire ce que vous en avez pensé. Et si vous vous sentez mal dans votre corps, que de vilains complexes vous empêchent de faire certaines choses, n'hésitez pas à contacter un coach. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach bien-être

Sources : passeport santé - l'express - Doctissimo - Youtube 

Vous aimerez aussi : 

Article proposé par Emilie Potenciano, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : toujours croire que tout est possible.

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici