7 astuces pour passer les fêtes de Noël sans grossir

Comment résister à ce foie gras qui me fait de l’œil ? En imaginant la petite bouée qui va apparaître sur mon ventre après les fêtes ? Chaque année c’est la même histoire, je ne profite pas pleinement du repas de Noël, trop préoccupée par les grammes que je suis en train de prendre. Bien boire, ne pas sauter de repas… Il existe des astuces pour limiter les dégâts et éviter de grossir. En voici 7 !

Sommaire :


« Tu fais quoi pour Noël ? Je prends deux kilos. » 

Anna Gavalda

7 astuces pour conserver sa taille de guêpe pendant les fêtes

Ce n’est certes pas à Noël que l’on va perdre du poids, mais si on pouvait éviter d’en prendre…

1. Je me motive à faire du sport le matin

A Noël, comme pour les 363 autres jours de l’année, il n’y a pas de secret. Pour empêcher le petit gras de venir s’installer sur mon corps de déesse, je pratique une activité physique pour me sentir bien dans mon corps. Pas de salle de sport ? Pas de problème ! Une balade d’une heure à vive allure brûle environ 240 calories, alors j’oublie la grasse matinée et je dégaine mes baskets.

► Découvrez comment retrouver toute votre énergie pendant l’hiver

2. Le midi, je mise sur les légumes

Théoriquement, les hostilités ne sont pas censées commencer le 24 à midi. Le repas avant le réveillon est donc ma dernière chance de m’alimenter sainement. J’en profite pour faire le plein de légumes. De quoi prévenir l’acidité que les protéines du dîner vont créer dans mon corps. L’air de rien, ma journée sera plus équilibrée !

3. Je n’arrive pas affamée au dîner

Sauter un repas pour compenser ? Il n’existe pas pire idée. Débarquer l’estomac vide à table, c’est aller tout droit à la goinfrerie. J’ai tendance à penser qu’il faut faire de la place avant un repas de fête, et pourtant avant d’y aller (ou d'attaquer le second round) je mange, ne serait-ce qu’une soupe, un yaourt et un fruit. Je peux aussi boire un thé car ce breuvage magique a le pouvoir de faire gonfler mon ventre et de réduire la sensation de faim.

4. J’évite les petits fours

Comment quelque chose d’aussi petit peut faire autant grossir ? C’est souvent au moment de l’apéro que l’on emmagasine beaucoup de calories. Alors à la place des petits fours, trop gras et trop salés, je me laisse volontiers tenter par des légumes à tremper dans du fromage blanc assaisonné. Un régal !

Le reste de l’année est aussi important, alors voici comment consommer moins de sucre


Le saviez-vous ?

pere noel poids

Selon une synthèse d’études révélée par le quotidien britannique le Guardian, nous prenons en moyenne 877 grammes durant les fêtes.


4. Je mange lentement

Il faut 20 minutes pour que notre cerveau enregistre le fait que mon estomac est repu. Pour faire passer le temps, je mâche bien et tout doucement. En réduisant en miettes tous mes aliments, je facilite par la suite ma digestion. Une astuce à réutiliser !

5. Je m’hydrate

En buvant de l’eau ! Car plus je bois, plus j’élimine. Ma bouteille sous le bras, je suis armée pour boire mes 1.5L quotidien. Bye bye à toutes les toxines emmagasinées lors de ces repas à rallonges ! Comme c’est la fête, je peux aussi profiter d’une ou deux coupes de champagne, du cidre brut ou du vin. Sachant qu’un verre compte entre 50 et 100kcal, ce qui en font les alcools les moins caloriques.

6. Je reprends le contrôle le plus vite possible

Au final, les fêtes c’est quoi ? 3 repas conséquents ? Trois excès ? J’évite de trop prévoir, d’avoir des restes jusqu’au 8 janvier, et je RE-LA-TI-VISE. Mon corps sait gérer les écarts lorsqu’ils sont occasionnels. Alors dès le lendemain, je reprends une activité physique.  Et pour les repas qui suivront cette période d’orgie, j’intègre de grandes quantités de fibres (fruits, légumes verts, céréales complètes, oléagineux, fruits secs…) à mes menus.


L’avis de la rédaction – Ne vous privez pas d’un plaisir qui n’arrive qu’une fois par an !

« C'est Noël, c’est la fête ! Le soir du réveillon, vos proches sont tous là, le sourire aux lèvres, prêts à passer une bonne soirée. Alors ne restez pas dans votre coin, seul et triste avec vos carottes. Mangez et buvez comme les autres. Grâce à nos astuces, vous aurez préparé votre corps et il ne sera pas en mode "stockage". Appliquez-les pour vous rassurer, mais ne vous privez pas à contrecœur. De plus, Noël n’arrive qu’une fois par an ! Alors autant en profiter. Ce n’est pas une parenthèse qui va ruiner le physique que vous vous êtes construit durant l’année. Et  si vous n’êtes toujours pas convaincu, transformez cette culpabilité en motivation et démarrez 2020 en tenant vos bonnes résolutions sportives ! Challengez-vous ! »

Contacter un psy


Les fêtes de Noël vous préoccupent ? Découvrez comment survivre à un repas de famille à Noël ou encore 10 astuces pour préserver l’esprit de noël dans une famille recomposée

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Les commentaires

Nos derniers articles

6 astuces pour lutter contre le blues du dimanche soir

Dimanche - 17h - le blues commence à débarquer. Le week-end est quasiment fini, Il fa...

Lire

Je n'ai pas d'ambition, c'est grave Docteur ?

Déjà à l'école, avoir de bonnes notes, les honneurs et de supers commentaires sur mon...

Lire

Syndrome de Stockholm : pourquoi aime-t-on nos bourreaux ?

Je me suis toujours demandée comment on pouvait avoir de la sympathie pour quelqu’un ...

Lire

Alimentation intuitive, la fin des régimes !

Plus de 15 ans de régimes, de poids qui fait le yoyo, de troubles alimentaires … Je n...

Lire

Les étapes du deuil, un pas après l'autre

Existe-t-il une absence qui fasse plus souffrir ? Il arrive un moment, à un certain â...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi !

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !