7 astuces pour passer les fêtes de Noël sans grossir (ou presque😆)

Mis à jour le par Justine Guilhem

Comment résister à ce foie gras qui me fait de l’œil ? En imaginant la petite bouée qui va apparaître sur mon ventre après les fêtes ? Chaque année c’est la même histoire, je ne profite pas pleinement du repas de Noël, trop préoccupée par les grammes que je suis en train de prendre. Bien boire, ne pas sauter de repas… Il existe des astuces pour limiter les dégâts et éviter de grossir. En voici 7 !

7 astuces pour passer les fêtes de Noël sans grossir (ou presque😆)

Sommaire :

« Tu fais quoi pour Noël ? Je prends deux kilos. »  - Anna Gavalda

7 astuces pour conserver sa taille de guêpe pendant les fêtes

Ce n’est certes pas à Noël que l’on va perdre du poids, mais si on pouvait éviter d’en prendre…

1. Je me motive à faire du sport le matin

À Noël, comme pour les 364 autres jours de l’année, il n’y a pas de secret. Pour empêcher le petit gras de venir s’installer sur mon corps de déesse, je pratique une activité physique pour me sentir bien dans mon corps. Pas de salle de sport ? Pas de problème ! Une promenade d’une heure à vive allure brûle environ 240 calories, alors j’oublie la grasse matinée et je dégaine mes baskets.

2. Le midi, je mise sur les légumes

Théoriquement, les hostilités ne sont pas censées commencer le 24 à midi. Le repas avant le réveillon est donc ma dernière chance de m’alimenter sainement. J’en profite pour faire le plein de légumes. De quoi prévenir l’acidité que les protéines du dîner vont créer dans mon corps. L’air de rien, ma journée sera plus équilibrée !

3. Je n’arrive pas affamée au dîner

Sauter un repas pour compenser ? Il n’existe pas pire idée. Débarquer l’estomac vide à table, c’est aller tout droit à la goinfrerie. J’ai tendance à penser qu’il faut faire de la place avant un repas de fête, et pourtant avant d’y aller (ou d'attaquer le second round) je mange, ne serait-ce qu’une soupe, un yaourt et un fruit. Je peux aussi boire un thé car ce breuvage magique a le pouvoir de faire gonfler mon ventre et de réduire la sensation de faim.

4. J’évite les petits fours

Comment quelque chose d’aussi petit peut faire autant grossir ? C’est souvent au moment de l’apéro que l’on emmagasine beaucoup de calories. Alors à la place des petits fours, trop gras et trop salés, je me laisse volontiers tenter par des légumes à tremper dans du fromage blanc assaisonné. Un régal !

👉 Le reste de l’année est aussi important, alors voici comment consommer moins de sucre


Le saviez-vous ?

pere noel poids

Selon une synthèse d’études révélée par le quotidien britannique le Guardian, nous prenons en moyenne 877 grammes durant les fêtes.


4. Je mange lentement

Il faut 20 minutes pour que notre cerveau enregistre le fait que mon estomac est repu. Pour faire passer le temps, je mâche bien et tout doucement. En réduisant en miettes tous mes aliments, je facilite par la suite ma digestion. Une astuce à réutiliser !

5. Je m’hydrate

En buvant de l’eau ! Car plus je bois, plus j’élimine. Ma bouteille sous le bras, je suis armée pour boire mes 1.5L quotidien. Bye bye à toutes les toxines emmagasinées lors de ces repas à rallonges ! Comme c’est la fête, je peux aussi profiter d’une ou deux coupes de champagne, du cidre brut ou du vin. Sachant qu’un verre compte entre 50 et 100kcal, ce qui en font les alcools les moins caloriques.

6. Je reprends le contrôle le plus vite possible

Au final, les fêtes c’est quoi ? 3 repas conséquents ? Trois excès ? J’évite de trop prévoir, d’avoir des restes jusqu’au 8 janvier, et je RE-LA-TI-VISE. Mon corps sait gérer les écarts lorsqu’ils sont occasionnels. Alors dès le lendemain, je reprends une activité physique.  Et pour les repas qui suivront cette période d’orgie, j’intègre de grandes quantités de fibres (fruits, légumes verts, céréales complètes, oléagineux, fruits secs…) à mes menus.

L’avis de la rédaction : ne vous privez pas d’un plaisir qui n’arrive qu’une fois par an !

C'est Noël, c’est la fête ! Le soir du réveillon, vos proches sont tous là, le sourire aux lèvres, prêts à passer une bonne soirée. Alors ne restez pas dans votre coin, seule et triste avec vos carottes. Mangez et buvez comme les autres. Grâce à nos astuces, vous aurez préparé votre corps et il ne sera pas en mode "stockage". Appliquez-les pour vous rassurer, mais ne vous privez pas à contrecœur. Noël, c'est une fois par an ! Alors autant en profiter. Ce n’est pas une parenthèse qui va ruiner le physique que vous vous êtes construit durant l’année et puis quand bien même, ça valait bien 1 ou 2 kg non ? 👉 Si le repas de Noël vous angoisse, que vous craignez de prendre de prendre du poids ou que vous souffrez de TCA, troubles du comportement alimentaire, prenez rendez-vous avec un psychologue le plus rapidement possible.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Les fêtes de Noël vous préoccupent ? Découvrez comment survivre à un repas de famille à Noël ou encore 10 astuces pour préserver l’esprit de noël dans une famille recomposée.

Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

La lettre d'amour, la plus belle des déclarations que l'on puisse faire

Si j'avais une devise dans la vie, ce serait sûrement : "puisque je t'aime, alors je te l'écris." A mon mari, à mon fils, j'écris des lettres d'amour à ceux que j'aime, mais je dois bien reconnaître que parfois, même si les sentiments sont sincères et profonds, les mots ne viennent pas et on reste muets. Pas de quoi en faire un drame, il faut seulement s'inspirer... et lâcher-prise. L'amour c'est naturel, écrire une lettre d'amour l'est aussi, croyez-moi !

Je doute de mon couple, est-ce que c'est normal ? Comment réagir ?

Il est fréquent que ça arrive. La vie de couple et même l'amour n'étant jamais un long fleuve tranquille, il arrive, bien sûr, que l'on doute. Pas sur la même longueur d'ondes, impression que l'herbe est plus verte ailleurs, projets divergents, manque de désir… Sous le poids des doutes, l'amour perd de sa splendeur. Est-ce irrémédiable ? Je ne crois pas, l'important, c'est de comprendre ce qu'il y a derrière ces doutes et comment réagir. Explication.

"On mange quoi ce soir ?" L'application Jow a la réponse !

Tout à coup, il est 16h et ça me prend, comme une urgence : "qu'est-ce qu'on mange ce soir ? Et aussi demain à midi, tant qu'on y est". Et je me retrouve à visualiser mon butternut, mon sachet de parmesan râpé et mes 3 œufs, en quête d'une inspiration soudaine... Sauf que je ne suis pas dans Top Chef. Si mon jury reste intraitable, les idées fusent moins vite dans mon cerveau de cheffe à domicile...

Pourquoi faire le ménage peut (vraiment) nous faire du bien ?

Pendant ma vingtaine, je n'aimais pas faire le ménage. Je trouvais que c'était pénible et une perte de temps ! Bien sûr, je le faisais quand même, car il n'était pas question de vivre dans la saleté. Maintenant que je suis trentenaire, j'adore ça ! Il faut dire que j'ai appris à voir les aspects positifs du ménage en vieillissant. Alors pourquoi le ménage peut vraiment nous faire du bien et être en quelque sorte, une thérapie ? Je vous explique !

Ces pratiques sexuelles bizarres... et celles qui peuvent vous tuer !

Voilà quelque temps maintenant que j'écris pour Wengood et si j'ai appris beaucoup de choses, ce que je sais surtout, c'est qu'en matière de sexe, le champ des possibles est vaste et je ne l'avais jusqu'alors que peu exploré. Aujourd'hui pourtant, ne nous réjouissons pas et passons du côté obscur de la couette : place aux pratiques sexuelles étranges, à savoir celles qui permettent de faire l'amour... sans faire l'amour et zoom sur celles à bannir sous peine... d'y perdre la vie ! 😱

Coucher avec un collègue ou son boss, jeu dangereux ?

Ça m’est déjà arrivé d’avoir un crush au travail. Franchement, si je n’avais pas appris par la suite qu’il était en couple, j’aurais mis le paquet pour le séduire. Sauf que voilà, on connaît bien la règle du “No zob in job”, qui veut littéralement dire que c’est une mauvaise idée de coucher avec un collègue, voire pire, son boss ! Est-ce que c’est vraiment un jeu si dangereux que ça ? Qu’est-ce qu’on risque si on est pris la main dans le sac ? Je vous explique tout (eh oui, je m’étais renseignée avant de foncer) !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi je prends tout mal ? Comment Gérer sa Susceptibilité ? - Conseils du Dr Jean Doridot 🧠💬

15 avril · Wengood

8:57


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube