5 livres pour parler d'homoparentalité à ses enfants

Mis à jour le par Lauriane Amorim

L'homoparentalité n'est pas le sujet le mieux traité dans notre société... quand il est traité ! Pourtant, l'homoparentalité concerne entre 30 000 et 50 000 enfants en France. Et que dire des jugements, des clichés et des idées reçues ? Il existe heureusement un monde loin de ces clichés, avec plus de bienveillance, d'inclusivité et moins de tabous : la littérature jeunesse !

5 livres pour parler d'homoparentalité à ses enfants

Donner plus de visibilité aux couples homosexuels c'est important pour TOUS les enfants. C'est une façon de répondre aux interrogations, "est-ce que deux garçons peuvent être amoureux ?", "est-ce qu'on peut avoir deux mamans ?" "Et comment elles font deux mamans pour avoir un bébé ?" et surtout de briser les tabous avant même qu'ils n'existent. Alors zoom sur cette littérature jeunesse moins hétéronormée et toujours aussi divertissante et intelligente !

5 livres pour parler d'homoparentalité avec ses enfants

1. Jean à deux mamans d'Ophélie Texier à l'Ecole des loisirs - dès la naissance

Contrairement aux autres, Jean à deux mamans qui l'aiment très fort et sont toujours là pour le réconforter. Les deux mamans de Jean lui apprennent plein de choses et il a tout pour ce qu'il faut pour bien grandir. Comme beaucoup d'autres enfants. Voilà un livre qui fait partie de la collection "les petites familles" et qui invite les enfants à découvrir les différents types de familles et à les normaliser.

2. Tango à deux papas, et pourquoi pas ? De Béatrice Boutignon aux éditions Le Baron Perché - dès 3 ans

Cette histoire est inspirée de faits réels. L'histoire de Tango, une poussin manchote du zoo de Central Park couvé par deux mâles : Rou et Silo. Les deux manchots étaient amoureux et inséparables. Une histoire tendre sur l'homosexualité qui permet d'aborder le thème de l'homoparentalité et de l'adoption avec, pour ne rien gâcher, de magnifiques illustrations.

3. Les papas de Violette d'Emilie Chazerand aux éditions Gautier-Languereau - dès 3 ans

"C'est une maladie d'avoir deux papas ? N'importe quoi, dit Violette. Mes papas, ils s'occupent trop bien de moi. Je les aime tous les deux, et puis c'est tout."

Violette a deux papas. Enfin, un papa et un papou. Ils s'aiment tous très fort, mais malgré tout cet amour, les camarades de classe de Violette se moque beaucoup d'elle. Les autres ne comprennent pas pourquoi la famille de Violette est différente, mais cet album permet aux enfants de mieux comprendre l'homoparentalité avec des mots simples et une belle énergie.

>>> Cet article pourrait vous intéresser : 10 astuces pour donner confiance à son enfant

4. L'amoureux de papa d'Ingrid Chabbert et Lauranne Quentric aux éditions Kilowatt - dès 6 ans

Le papa d'Amandine a un amoureux, mais Amandine a bien du mal à accepter que son papa soit homosexuel. Grâce à l'aide de sa maman et de ses copains, elle finit cependant par comprendre que c'est avant tout l'amour qui guide les choix et qui a guidé son père. Une belle histoire qui raconte la réaction d'une petite fille de 8 ans, face à l'orientation sexuelle de son papa et qui permet de faciliter la discussion avec les enfants.

5. Mes deux papas de Juliette Parachini-Deny et Marjorie Béal chez Tom Poche - dès 3 ans

Tom et Enzo s'aiment et ils voudraient accueillir un bébé. Un jour, ils trouvent un œuf abandonné dans un nid. Ils s'occupent de lui, le protègent du soleil et de la pluie en attendant que ses parents reviennent. Les parents ne reviendront jamais, alors ils adoptent ce bébé et l'appellent Lilou, mais à l'école, Lilou comprend que sa famille est différente. Ses papas lui expliquent alors que peu importe la différence, seul l'amour compte. Une jolie et touchante manière d'expliquer l'adoption par des couples homosexuels.

Stop aux clichés sur l'homoparentalité

Une idée reçue assez répandue voudrait que grandir dans une famille homoparentale ait de nombreuses répercussions négatives sur la vie de l'enfant. Cependant, de nombreuses études ont prouvé que c'était faux. Qu'il s'agisse de l'identité sexuelle, de la réussite scolaire ou encore des troubles psychologiques, ils sont identiques dans les familles homoparentales ou hétéroparentales. 

Les couples homosexuels et les familles homoparentales font encore bien trop souvent face à l'étroitesse d'esprit, l'indélicatesse, les discriminations, la cruauté, si ce n'est la haine. Ces livres sont un bon moyen d'expliquer les choses et de leur permettre de vivre heureux et en harmonie avec les autres.

L'avis de la rédaction : une famille soudée 

Quelle que soit la forme que prend votre famille, des tensions, des crispations et des incompréhensions sont possibles. Pour des relations familiales apaisées et sereines, sachez que vous pouvez faire appel à un psychologue pour démarrer une thérapie familiale.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 

#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Source : Famille homoparentale : chiffres, législation, adoption, conseils - Journal des femmes
Cinq beaux livres pour enfants qui parlent d’homoparentalité - Têtu

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube