Pourquoi s'accroche-t-on autant à Noël en ces temps de Covid ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Ouf, Emmanuel Macron l'a dit, nous pourrons fêter Noël, quel soulagement ! Nous étions fébriles à l'idée de ne pas voir nos proches pour les fêtes et pourtant chaque année c'est la même histoire, on mange trop, on court dans tous les sens pour tout préparer mais alors pourquoi s'accroche-t-on autant à Noël en ces temps de Covid ?

Pourquoi s'accroche-t-on autant à Noël en ces temps de Covid ?
Sommaire : 

Covid : un Noël plus attendu que jamais

Avec cette pandémie, il est devenu difficile de se projeter. Souvenez-vous de ce printemps, incapable de savoir s'il fallait ou non réserver pour ses vacances d'été. Aujourd'hui, à l'heure de ce reconfinement automnal une autre échéance retient toute notre attention : Noël. Même ceux pour qui Noël était une véritable corvée, semblent tout à coup envahis par sa magie, mais pourquoi ?

Un Noël pour terminer en beauté

Au-delà des cadeaux et des coupes de champagne partagées avec des membres de la famille qu'on apprécie moyennement, Noël c'est le souvenir de contacts, de retrouvailles, d'embrassades auxquelles nous n'avons plus droit aujourd'hui. Cette année, pas de courses effrénées dans des magasins bondés pour trouver quoi acheter à sa belle-mère. On peut s'en réjouir, mais dans les fêtes de fin d'année, le côté fête nous manque un peu en ce moment et c'est sans doute pour ça, que Noël a cette année un attrait particulier. 

C'est vrai, ce serait l'occasion de sortir, de recevoir, de quitter son lieu de confinement ou d'en faire un endroit accueillant. Toute cette ambiance de Noël, quoique stressante pour certaines, nous mettrait un peu de baume au cœur et nous permettrait surtout de sonner ensemble, dans la bonne humeur, le glas d'une année pour le moins compliquée.

Noël éparpillé, mais Noël partagé

Mais alors à quoi pourrait bien ressembler ce Noël 2020 ? Confinement et couvre-feu pourraient encore être de la fête, mais si tel n'est pas le cas, beaucoup pensent à multiplier les Noëls. Hors de question que la grande tablée habituelle devienne un cluster, alors souvent les fêtes se feront en petit comité et en plusieurs fois. Et puis, il y a ceux qui partageront un verre de vin chaud et des toasts au saumon fumé avec leur partenaire de confinement préféré, loin de tous, trinquant par visio avant de regarder un film de Noël et de rouspéter parce que les protagonistes s'embrassent et se câlinent sans retenue.

Que vous aimiez ou non Noël, Covid ou pas, il sera toujours là, à vous d'en faire un moment particulier, qui vous rapprochera de ceux que vous aimez, de ceux qui vous manquent, mais toujours en restant responsables et en appliquant les gestes de sécurité afin que le coronavirus ne soit pas l'invité surprise de ce Noël particulier.

L'avis de la rédaction - L'importance du retour à la source

Dans toutes les cultures, la famille a une importance capitale. Qu'il s'agisse d'ailleurs des liens du sang ou de la famille que l'on s'est créée. Noël a toujours été l'occasion de réunir la famille et même si on y va parfois à reculons, nous avons tous besoin de nous réunir, de former un clan, de symboliser notre union. Noël est bien souvent l'occasion d'un retour aux sources qui nous est essentiel pour nous recentrer, partager nos valeurs et savoir qui l'on est. Les réunions de famille sont aussi l'occasion de renforcer notre sentiment d'appartenance à un groupe, ce qui est essentiel dans une société individualiste et très anxiogène. La famille est un repère et c'est bien pour ça que cette année nous nous accrochons à l'idée d'un Noël, comme nous le connaissons, parce que plus que jamais nous avons besoin de stabilité.

Contacter un coach

Nous sommes là pour vous aider : comment gérer l'anxiété des enfants pendant la covid ?

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

L'intestin : tout savoir sur notre deuxième cerveau

C'est une petite musique que l'on entend depuis bien longtemps : "comment ça va ?". L'origine de cette expression vient du Moyen-Âge et faisait en fait référence aux selles de l'interlocuteur, indicateur principal d'une bonne santé. Aujourd'hui encore, notre système digestif suscite un vif intérêt. Il est la source de nos émotions (boule au ventre, prendre aux tripes) et de notre attention. Tant mieux, parce que dire que notre ventre est notre deuxième cerveau n'est pas qu'une simple expression.

Grands-parents qui font des différences, comment gérer ?

Parmi les 5 petits-enfants dont je fais partie, je sais que mon cousin, le petit dernier, est le préféré de ma grand-mère. Il n'y a que des louanges pour lui et des critiques pour les autres, notamment moi, l'aînée. J'avoue que c'est assez pesant, même à 33 ans, d'avoir cette différence de traitement. Alors comment gérer les grands-parents qui font des différences ? Il faut agir en tant que parents, mais aussi en tant que "petit-enfant" adulte ! Explication.

Ma famille rejette mon/ma partenaire, je fais quoi ?

Lorsque j’étais plus jeune, il m’est arrivé de ramener mon mec chez mes parents et que ça se passe très mal. Clairement, ils ne l’ont pas aimé et j’ai senti qu’ils le rejetaient. À l’époque, j’étais jeune et je ne savais pas trop quoi faire et ça m’a profondément rendu triste. Alors que faire lorsque notre famille n’accepte pas notre partenaire ? Comment réagir ? J’ai grandi désormais et j’ai compris les raisons de cette réaction, alors voici mon partage d’expérience.

Ma famille me critique tout le temps : comment gérer ?

Du choix de mes vêtements, à la couleur de mes cheveux en passant par le travail que je fais, j’ai souvent eu des critiques de la part de ma famille. Oncle, tante, grands-parents, parents, tout le monde y va de son commentaire. Ce n’est pas forcément méchant (quoique…), mais à force d’entendre leur avis, on souffre. Pendant longtemps, j’ai souffert des remarques négatives de mon entourage, mais désormais, je m’en détache complètement. Comment se libérer d’une famille qui nous critique tout le temps ?

Je n'ai rien à voir avec ma famille, sommes-nous vraiment incompatibles ?

Plus je vieillis, plus j’ai l’impression d’être différente de ma famille. J’ai même souvent la sensation que nous sommes incompatibles, pourtant je n’avais pas ce sentiment avant. La famille est une part tellement importante de notre vie que c’est déroutant lorsqu’elle nous est antinomique. Qu’est-ce qui fait qu’on a l’impression de ne plus rien avoir en commun avec sa famille ? Est-ce le reflet d’une incompatibilité réelle ? Quelles solutions ? Explications.

Fury room : pourquoi tout casser fait autant de bien ?

Qui n'a jamais eu envie de laisser aller sa colère et de tout casser ?! Bon, peut-être que je suis la seule, mais qu'est-ce que ça fait du bien d'évacuer comme ça. Le Japon a bien compris cela, puisque c'est dans ce pays que la "Fury Room" est née. Le concept ? Payer une entrée pour casser tout ce qu'il se trouve dans la pièce. Ayant parfois du mal à maîtriser ma colère, je me suis dis que ça pourrait être intéressant de tester et de se demander : pourquoi ça fait autant de bien ?

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube