Pilosité féminine : assumer ses poils en tant que femme

Depuis l’adolescence, le rasoir ou l’épilateur est votre meilleur ami ? Et si c’était le moment d’assumer vos poils ? Depuis quelques années, les poils reprennent du poil de la bête. On vous dit tout sur ce mouvement et comment assumer votre pilosité.

Pilosité féminine : de l'impossible au difficile retour au naturel

Pour vous, hors de question de porter jupe, short, robe ou encore maillot bain sans passer par la case épilation ! Vous faites sans doute partie de ces 96 % des femmes qui estiment qu’elles doivent s’épiler au moins une partie du corps (sondage réalisé en 2019 par le collectif « Liberté, pilosité, sororité »). Pourtant, il serait bien temps d’assumer nos poils les filles ! Etes-vous prête à accepter votre pilosité ?
Même si les poils sont naturels, chez une femme, ils reflètent rapidement un manque d’hygiène et de féminité. De nombreuses critiques ou remarques de mères, grands-mères ou ami(e)s augmentent cette pression sociale qui pèse sur la gente féminine. Encore aujourd’hui, la majorité des femmes optent pour une peau lisse. Une étude réalisée en 2017 par GlossyBox montre d’ailleurs qu’une femme sur 2 adapte son épilation en fonction des goûts de son compagnon, qu’une sur 4 adapte son épilation en fonction des saisons et que 78,5% sont contre le retour de la mode du « all natural ».


 Le saviez-vous ? Une femme qui s’épile régulièrement de ses 15 à ses 65 ans passera environ 800 heures soit plus d’un mois entier allongée sur la table de son esthéticienne ou dans sa salle de bains à dire adieu à ses poils.


 Accepter ses poils : stop aux diktats de la beauté

De plus en plus de stars comme Emma Watson, Alicia Keys, Julia Roberts, Miley Cyrus ou encore Madonna assument et affichent fièrement leurs aisselles et jambes poilues. Grâce à elles et à la montée du féminisme, les femmes reprennent possession de leur corps et renversent les codes. De nombreux hashtags sur les réseaux sociaux ont vu le jour pour réconcilier le grand public, femmes comme hommes, avec la pilosité à l’état naturel comme #maipoils #nonalepilation #bodyhair ou encore #lesprincessesontdespoils lancé par Adèle Labo, une Lilloise. L’occasion pour une marque de rasoir Billie de célébrer les poils dans une publicité qui détonne. Pourtant, encore de nombreuses femmes ont du mal à dire non à l’épilation de peur d’être victime de body shaming (dénigrement du corps) même si ce mouvement prône le body positivisme, la quête du bonheur et de l’amour de soi. Et pour cause, selon un sondage Ipsos réalisé pour la marque Wilkinson en 2017, 54% des hommes estiment qu’on en demande trop aux femmes en matière d’épilation mais paradoxalement, 89% d’entre eux pensent qu’il est important que les femmes s’épilent pour être séduisantes.

Pourquoi ne pas s’épiler ?

Si l’épilation définitive a encore de beaux jours devant elle, certaines femmes ont bien décidé de jeter leur rasoir ou autre moyen d’épilation à la poubelle et les raisons de l’abandon de cette pratique pourraient bien vous étonner !

5 raisons d’être contre l’épilation 

1. Vous gagnez du temps et de l’argent : vous n’avez plus besoin de passer des heures à la recherche du moindre poil qui dépasse et votre budget mensuel chez l’esthéticienne peut être utilisé pour d’autres activités !

2. Vos jambes sont plus douces : nous pensons toutes qu’une peau lisse est synonyme de douceur, pourtant, si vous laissez vivre vos poils comme ils l’entendent, vos jambes seront douces et soyeuses.

3. Vos poils sont utiles : ils permettent de réguler la transpiration et ainsi de garder le corps à une température adaptée grâce à une meilleure circulation de l’air.

4. Ils jouent un rôle dans l’hydratation : la glande sébacée guide le sébum le long du poil vers l’extérieur. Une fois la peau épilée, l’hydratation se fait moins bien.

5. Ils vous protègent : lors d’un rasage ou d’une épilation, de nombreuses femmes se retrouvent avec des microlésions ou des microcoupures qui peuvent laisser le champ libre à de petites bactéries, saletés ou encore infections.

 L'avis de la rédaction - Poils et sentiments contradictoires

On voit de plus en plus de stars poser sur les réseaux sociaux, poils apparents. Beaucoup de femmes souscrivent alors de plus en plus à l'idée que l'épilation pourrait être facultative et surtout relever d'un choix personnel. Sauf que des poils sur le corps d'une star au corps magnifique c'est facile, sur nous, dans une société où la pilosité reste stigmatisée c'est beaucoup plus dur. Entre pilosité vue comme repoussante (voire sale), la pression sociale et un esprit logique qui nous pousse à penser santé et féminisme, il est tout à fait logique d'avoir des sentiments contradictoires sur l'épilation. Alors pas de culpabilité, on fait de son mieux !


Contacter un coach

On fait ce qu'on peut mais quand même, les françaises, championnes d'Europe… du manque de confiance en soi.

Découvrez aussi :

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Je ne suis pas heureuse en couple, que faire ?

La magie des débuts et les papillons dans le ventre se sont envolés. Être en couple, ...

Lire

Arrêtez de mettre la terre entière dans cette boucle de mail, ça n'intéresse que vous !

Ahh quel plaisir de commencer une nouvelle journée avec un nombre incalculable de mai...

Lire

Changer ses habitudes - par Mylène Pivot, coach bien-être

Mylène Pivot nous présente son activité à travers l'histoire d'Olympe Nivet, personna...

Lire

Questionnaire de couple : jouez en testant votre duo !

Ah la vie de couple, quelle aventure ! On a beau s'aimer très fort, vous savez ce qu'...

Lire

Pourquoi les échanges informels de la machine à café nous manquent tant ?

Les deux petites pauses de 11h et 16h à la machine à café me manquent énormément. Alo...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi !

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !