C'est décidé, après le confinement, je change de job !

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Avec le confinement est venu le temps de l'introspection. Eh oui, avoir plus de temps, ça ouvre à la réflexion et aux prises de décisions. Moi, en tout cas, le 11 mai, je change de job !

C'est décidé, après le confinement, je change de job !
Sommaire : 

« Crois que tu y arriveras et tu seras à mi-chemin. » Théodore Roosevelt


On a été stupéfaits, décontenancés. On a stressé, voire même angoissé. Et puis, comme on ne pouvait plus sortir au resto, décompresser pendant une soirée entre copines ou boire un café avec sa mère, on s'est penchés sur nous, nos envies, nos ambitions...

Le temps de la remise en question

Après quelques jours de confinement et de marathon sur les chaînes d'infos, j'ai commencé à me dire que le monde allait changer. Et quelle place est-ce que je voulais prendre dans ce monde ? Et si le changement passait aussi par moi ? C'est comme ça que le temps de l'introspection est arrivé.

En chômage partiel ou en télétravail, on travaille différemment. On passe plus de temps chez soi et avec notre famille. C'est donc forcément un moment où l'on questionne son mode de vie, son temps, son travail et l'équilibre de nos vies.

Saviez-vous que 93% des actifs ont déjà pensé à se reconvertir professionnellement ? Alors, si vous êtes là, en train de lire cet article, avec en tête des idées de changements de vie, eh bien vous n'êtes pas seule.

>>> Cet article pourrait vous plaire : le télétravail, un révélateur de talent

reconversion professionnelle

Changement de rythme, d'horaires, moins de cadre, agenda allégé... ça laisse du temps pour envisager l'avenir. Et si après le confinement j'ouvrais mon propre salon de thé ?

Habitudes bouleversées, une vie à repenser

D'habitude, on pense à changer de job et puis, c'est l'heure de manger, on va coucher les enfants, on se met au lit et le lendemain, rebelote, on est de retour au bureau, avec plus ou moins de bonheur.
Sauf que là, on a le temps... beaucoup de temps ! Plus de transport en commun, plus de bouchons, plus ce collègue pénible qui gâche les pauses café, plus de courses poursuites contre le temps en fin de journée. Le temps s'allonge et nous donne l'opportunité de nous poser les bonnes questions.... et d'y répondre ! C'est à ce moment que l'on se rend compte que les raisons de se reconvertir ne manquent pas. Peut-être qu'on est moins épanouie qu'au début, que notre travail commence à manquer d'intérêt ou alors qu'on a juste envie de changements, de voir autre chose, de faire autre chose, d'apprendre autre chose.

>>> 15 citations qui sauront vous motiver

User du temps dont on dispose

Comme je le disais plus haut, nous manquons souvent de temps. Or là, nous en avons. Alors, prenez-le pour faire le point sur votre situation professionnelle. Questionnez vraiment vos envies, trouvez ce qui, pour vous, serait à présent source de motivation et tâchez de répondre à ces questions. C'est le moment où jamais !

L’avis de la rédaction - Pas de pression

D'accord vous pouvez enfin vraiment penser à votre vie et votre avenir. Et même si l'envie est là,  ça ne veut pas dire pour autant que vous devez à tout prix changer de job après le confinement. Vous avez le droit d'y réfléchir sérieusement, mais de ne pas agir. Ce n'est pas parce que la période est propice aux remises en question et aux prises de décisions que vous devez absolument avoir un plan d'action pour les prochaines années.

La crise du coronavirus a bouleversé le cours de nos vies et nul ne sait vraiment de quoi demain sera fait. Une reconversion professionnelle est bien souvent un parcours du combattant et peut-être qu'il vous faudra juste un moment plus calme et serein pour commencer à vous battre. L'important, dans un premier temps c'est peut-être juste de savoir ce qu'on veut, ce qu'on ne veut plus et ce dont on a besoin.


Contacter un thérapeute

En cette période particulière, comment gérer le télétravail à 2 ? Et comment éviter la déprime du confiné ?

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

La vengeance nous fait-elle vraiment du bien ? Ou encore plus de mal ?

“La vengeance est un plat qui se mange froid”. J’ai toujours entendu cette expression, mais froide ou chaude, est-ce que la vengeance fait vraiment du bien ? Le désir de vengeance nous submerge quand nous subissons une injustice, c’est un mécanisme de réaction primaire ancré dans l’inconscient. Lorsqu’on souffre, on veut que l’autre souffre aussi. Voyons voir pourquoi ça nous fait du bien, mais aussi, pourquoi la vengeance peut être dangereuse pour notre bien-être psychique. Explications.

Les symptomes d'une crise d'angoisse : la repérer pour bien la gérer

Les battements de mon cœur s'accélèrent, ma gorge devient sèche, et respirer sans avoir la sensation d'étouffer me semble impossible : pas de doute, la crise d'angoisse est là. "C'est dans la tête" me direz-vous. Oui, certes, ces attaques de paniques sont dues aux mauvais tours que me jouent mes pensées mais j'ai l'impression que je vais mourir tant mon corps s'agite. Elles ont beau être irrationnelles, elles sont dures à contrôler et m'emportent comme dans un cercle vicieux. Symptômes et causes d'une crise d'angoisse, je vous dis tout. Pour bien la gérer, il est important de bien la comprendre.

Démotivée au travail ?

Il y a des jours comme ça... on traîne des pieds et on subit sa journée, rêvant à chaque minute de l'instant où l'on pourra quitter son costume de travailleur, pour passer à autre chose. Bref, c'est le coup de mou et on se demande bien ce qui nous pousse à sortir du lit le matin. Tout le monde connaît un jour une période de moins bien au travail, de démotivation mais il est important de ne pas s'y embourber. Voici 3 astuces pour retrouver la niaque vite et bien !

Comment pratiquer l'écoute active au travail ?

Au travail, nous sommes amenées à échanger avec tout un tas de personnes : collègues, managers, directeurs, etc. Il est donc important de bien comprendre et bien se faire comprendre, pour avoir des relations saines avec tous les acteurs de l’entreprise. L’écoute active est la solution pour des relations apaisées et un fonctionnement plus efficace. Alors, comment montrer qu’on écoute activement son interlocuteur ? Pourquoi est-ce essentiel au travail ? Explications.

Je m’ennuie au travail… Est-ce un bore-out ?

Jour après jour, je tente de tuer le temps au travail. Cela peut paraître risible, mais c’est une situation pesante. J’enchaîne les cafés, je regarde la trotteuse de l’horloge tout le temps, je navigue sans but sur internet. On peut dire que je suis payée à rien faire ! Je sais que beaucoup envient cette situation, mais ce n’est pas joyeux. Entre fatigue, perte d’estime de soi et même dépression, le bore-out est à surveiller.

Que faire quand on s'ennuie ? 10 idées d'activités pour s'occuper

Et voilà, je m'ennuie. Moi qui me plains de ne jamais avoir le temps, maintenant que j'en ai, je ne sais pas comment l'utiliser ! M'occuper de mon intérieur, prendre des nouvelles de mes proches, et pourquoi pas développer certains talents ? Il y a tellement de façons de s'occuper, voici 10 choses à faire quand on s'ennuie !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici