Et si on profitait du confinement pour laisser sa peau respirer ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Prendre son temps, porter des vêtements confortables de jour comme de nuit, marcher pieds nus tout au long de la journée. S'il peut traîner avec lui son lot d'angoisses, le confinement a aussi de bons côtés. C'est aussi le moment de prendre soin de soi et pourquoi pas de faire plus attention à sa peau.

Et si on profitait du confinement pour laisser sa peau respirer ?
Sommaire : 

« Belle au naturel »

Confinement = détox beauté

Je ne sais pas vous, mais moi je ne me maquille que pour sortir de chez moi. Et confinement oblige, je reste à la maison, c'est donc un make-up rehab forcé. Résultat, j'ai moins de petits boutons, mon teint semble plus frais et ma peau semble même moins sèche...

>>> Et une petite détox mascara pour rendre vos cils plus forts, ça vous tente ?

Une peau parfaite sans rien faire ?

Alors non, je ne suis pas en train de vous parler d'une solution miracle pour avoir une peau parfaite et qui consisterait en ne faisant rien d'autre que de se regarder dans le miroir. On a dit de laisser sa peau respirer, pas de totalement la laisser tomber ! Trois étapes restent primordiales :

1. Nettoyer

L'hygiène doit rester votre priorité si vous voulez garder une belle peau. Utilisez un nettoyant adapté à votre type de peau, du démaquillant, ou tout simplement de l'eau et du savon, au quotidien. Vous pouvez aussi utiliser un brumisateur d'eau thermale si chez vous, l'eau est un peu calcaire ou si vous avez la peau sèche.

Le lendemain (vous avez le temps profitez-en), afin de ne pas trop solliciter votre peau sur une seule journée, faites un masque. Et pour un nettoyage complet, une fois par semaine, vous pouvez faire un gommage qui nettoiera les pores en profondeur.

Un masque à base de produits naturels tels que le concombre, l'oeuf ou le miel, peut être un très bon moyen de faire du bien à votre peau, à moindre frais.


2. Apaiser

Le nettoyage est essentiel mais il peut avoir un effet irritant. Chaque jour, il faudra donc utiliser une crème hydratante et apaisante qui, là aussi, correspond à votre type de peau.

Mon conseil : utilisez le plus possible des produits purs et naturels, ils sont moins occlusifs et votre peau vous remerciera.

3. Prendre de bonnes habitudes

Une belle peau, c'est une peau nourrie, hydratée et équilibrée. Tout ça ne s'obtient pas uniquement avec des cosmétiques. L'environnement a aussi son importance. Boire suffisamment, bien s'alimenter et arrêter de fumer sont aussi de très bons atouts pour être belle au naturel !

>>> 7 aliments pour une peau parfaite

Pourquoi le confinement est le bon moment pour laisser sa peau respirer ?

En règle générale, il faudrait offrir chaque semaine une routine détox à sa peau, pendant un à deux jours. Difficile à tenir quand on doit aller au bureau, sortir entre amis, aller déjeuner chez les parents. Voilà pourquoi la période du confinement est idéale pour mener à bien la mission détox !

Et après ?

Une fois le déconfinement venu, il y a fort à parier que la vie ne sera pas la même, revoir sa routine beauté peut aussi faire partie de ce renouveau.

Les règles sont simples. Si vous n'avez pas le temps ou l'opportunité de laisser jeûner votre peau une fois par semaine, essayez surtout de bien l'hydrater, de toujours vous démaquiller (oui, oui toujours ! Même quand il est 3 heures du matin et que votre lit vous appelle) et surtout, ayez la main plus légère. En réduisant simplement la quantité de fond de teint, de blush ou d'anticerne, utilisés au quotidien, vous minimiserez l’apparition de points noirs et de boutons.

L'avis de la rédaction - Attention à votre type de peau

Laisser sa peau respirer n'aura aucun impact positif si vous ne choisissez pas des produits adaptés à votre type de peau.


Quel est mon type de peau ?
  • Si votre peau est luisante et brille au cours de la journée et que votre maquillage ne tient pas, c'est que vous avez la peau grasse.
  • Si votre zone T (front, nez, menton) brille mais que vos joues sont sèches et qu'en plus vous avez des points noirs et les pores dilatés, alors votre peau est mixte.
  • Si votre peau est rugueuse, manque d’élasticité, est sensible (sensation de tiraillements de picotements) sur le visage comme sur le reste du corps, alors vous avez la peau sèche.
  • Enfin, si votre peau n'est pas réactive, que vous n'avez pas d'imperfections (ou très rarement) et que la surface de votre peau est uniforme, félicitations vous avez une peau normale !
Sachez que de nombreuses marques de cosmétiques vous permettent de faire votre auto diagnostic avant de choisir vos produits.


Contacter un coach bien-être

La déprime, c'est mauvais pour la peau ! Comment garder le moral lors d'un confinement en solo ?

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici