Etre mère, un incroyable voyage à la rencontre de la vie

Mis à jour le par Anne-Fleur Saraux, fondatrice de Wengood

Pour la fête des mères, ma fille me demande ce qui me ferait plaisir... Avoir des enfants c'est une chance... Être mère, c'est un cadeau à soi-même... Mais je veux bien une plante en lego pour me détendre 😊

Heureux hasards !

J'ai voulu avoir un enfant. Je ne sais pas si c'est un besoin primaire vital et naturel ou un choix poussé par l'éducation et la société. J'ai construit ce projet avec "lui". Je n'avais pas identifié les critères importants à prendre en compte dans le choix de celui qui allait être le co-équipier de la plus dure et de la plus belle aventure de ma vie. 

J'ai eu de la chance : je suis tombée enceinte sans attendre. J'ai craint de ne pas avoir eu le temps de construire mon désir... et en même temps, je ne sais comment j'aurais vécu la difficulté de "ne pas pouvoir", celle qui augmente encore le "vouloir". Ainsi, j'ai suivi la route de la maternité sans me poser ces questions qu'il me semblerait, pour tout projet, nécessaires d'aborder en amont... et j'apprécie avec le recul le non-questionnement et l'évidence qui ont favorisé tout cela. 

Une rencontre avec moi-même !

À l'heure de devenir mère, je n'étais pas en paix avec moi-même, je traquais ce qui, dans mon éducation et ma jeunesse, avait construit, ou du moins "pouvait justifier", mes fragilités et difficultés. Alors faire le contraire pour éviter à ma fille ces mêmes difficultés ? Oui, mais je suis un tout : avec mes fragilités vont des forces, avec mes difficultés vont des capacités et zones de confort... À vouloir faire autrement, ne risquais-je pas autant de corriger des choses que d'en "casser d'autres" ? J'ai choisi "faire au mieux" plutôt que "faire autrement". Ai-je donc reconnu au passage que je n'étais pas si mal ?

Dès très tôt, ma fille a choisi ses vêtements... et je n'étais pas toujours à l'aise avec les assemblages auxquels cela la conduisait (👋 Ma fille ne sera pas une enfant Jacadi... et c’est OK !). Observer et comprendre cela m'a permis d'apprécier une des grandes difficultés de la vie : le rapport au regard de l'autre. Alors que je pensais important de lui apprendre à choisir et à vouloir, j'étais prête à contraindre par peur du regard de l'autre et de ce que cela traduirait de moi. Grande leçon de retour à l'essentiel !

Dès les premières heures, le chemin de la maternité pose la question de ce que l'on transmet à son enfant. Prendre soin de moi, c'est prendre soin de mes enfants. Se ressourcer, ne pas se subir et aller bien sont des clés essentielles pour jouer correctement le rôle de mère. Alors si je n'étais pas initialement parfois raison suffisante pour prendre soin de moi, les enfants sont devenus la raison d'être essentielle de cette quête nécessaire du bien-être. 

Et ce n'est pas une sinécure !

Devenir mère, c'est aussi accueillir une charge nouvelle que je ne mesurais pas avant (et peut-être heureusement !). 

👉 Prendre soin de ce petit être, adresser ses besoins les plus primaires. 

👉 Puis organiser la vie pour concilier son développement, un travail et le reste. 

👉 Ensuite découvrir ses questions, ses réponses, ses émotions et essayer de tout accueillir avec autant de patience que possible. 

👉 Enfin s'interroger chaque jour sur le comment bien faire, chercher la validation et ne pas l'obtenir, attendre son âge adulte pour savoir si nous avons plutôt bien fait. 

Il faut encourager et contraindre (protéger ?), il faut être humble et agile, il faut savoir et se remettre en question. Un seul objectif : l'accompagner sur le chemin vers être lui. 

Je ne sais pas bien pourquoi je l'ai fait ; appelons cela chance. Je mesure ce que cela m'apporte ; appelons cela bonheur. Je sais aussi ce que cela me coûte ; appelons cela grandir. Est-ce que cela s'appelle la vie ? 

Complément en tant que fondatrice de Wengood... 

Avec l'équipe nous avons créé Wengood pour aider ceux et celles qui le veulent, à vivre mieux. J'ai longtemps trouvé la vie trop difficile, j'ai longtemps eu l'impression de ne pas être comprise, j'ai longtemps été malheureuse... Mais aujourd'hui tout a changé. Pour mes enfants, pour mes équipes et pour moi-même, j'ai eu besoin de construire cette sérénité que vous pouvez deviner entre ces lignes.  

@Celles que mes quelques mots inspirent mais qui ne se sentent pas encore papillon, osez chercher et trouver le psy ou le coach qui vous donnera les impulsions manquantes.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach 


Article proposé par Anne-Fleur Saraux, fondatrice de Wengood

Mère & Dirigeante d'entreprise, tout simplement une femme d'aujourd'hui en voie de sérénité... qui partage ici ses histoires personnelles et les réflexions qu'elles lui inspirent

Nos derniers articles

Séduction compulsive : pourquoi j'ai besoin de plaire à tout prix

Le regard des autres est essentiel pour vous ? Vous n’arrivez jamais à dire non ? Vous faites tout pour que l'on vous remarque ? Ce besoin excessif de plaire pourrait bien être révélateur d’un mal-être profond. Pourquoi avez-vous autant besoin de plaire ? Comment se libérer de ce regard ? On vous dit tout.

En couple, je me lasse vite : mais pourquoi donc ?

Ma plus longue relation ? 2 ans, si je les additionne toutes. Comme si une malédiction planait au-dessus de ma tête d’éternelle insatisfaite, en amour je me lasse toujours, et très rapidement. Entre un timing mal géré, des défauts découverts trop tôt et cette horrible routine pas « bisous-dodo-pas folklo » je désespère. L’ennui ressenti en couple a forcément une explication, réfléchissons ensemble !

Vacances en couple : 5 conseils pour que ça se passe bien !

Les vacances, c'est toujours un moment que j'attends avec impatience. Encore plus si je pars avec mon amoureux, mon meilleur partenaire de voyage. Néanmoins, je me souviens que les premières vacances en couple, je n'étais pas rassurée. J'avais tellement peur que ça se passe mal, l'appréhension a pris la place de l'exaltation ! Entre pression et attentes différentes, les clashs peuvent vite devenir inévitables. Alors comment faire pour que ça se passe bien ? Voici 5 conseils !

Comment vaincre ses complexes ?

Jambes trop larges, lèvres trop petites, cicatrices ou même timidité, qu'ils soient physiques ou psychiques, les complexes ont souvent le mauvais goût de nous gâcher la vie et de nous rendre malheureuse. Mais on ne va pas se laisser faire comme ça ! On vaut mieux que ça, n'est-ce pas ?

Le topless, j'adore !

Alors que le maillot une pièce revient en force, on voit pointer (confinements obligent) la tendance du no-bra. Nos seins se baladent nus, tranquillement sous nos t-shirts, mais de là à les exposer à la plage… Eh bien moi, je dis oui ! Vive ce vent de liberté qui souffle sur nos poitrines et qu'importe si ce n'est plus vraiment à la mode tant que ça nous plaît !

Dépression

La dépression fait perdre confiance en soi, on se retrouve vidée, sans plus aucune envie ni force de vie. Alors comment faire quand on souffre de dépression pour se guérir au mieux ? Comment sortir de la dépression ? Voici 5 conseils pour remonter la pente et sortir de cette mauvaise phase.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici