Arrêter de fumer grâce à l’hypnose, c’est possible ! Par Jean Doridot, psychologue et hypnothérapeute,

Mis à jour le par Emilie Potenciano

Arrêter de fumer est un parcours du combattant avec, qui plus est, un fort taux de récidive. Patch, chewing-gum, acupunctures… Des solutions existent, avec plus ou moins de résultat. Toutes vos tentatives ont pris l’eau ? Ne vous découragez pas, Jean Doridot, spécialiste des addictions, des troubles alimentaires et du stress nous explique comment arrêter de fumer grâce à l’hypnose.

Arrêter de fumer grâce à l’hypnose, c’est possible ! Par Jean Doridot, psychologue et hypnothérapeute,

Sur quel mécanisme repose l’arrêt du tabac par hypnose ?

Le tabac est une dépendance. Le fumeur devient dépendant au tabac. Il y a deux facettes à cette dépendance.

  • Une réelle dépendance physique : la dépendance à la nicotine qui est la drogue du tabac.
  • Une dépendance psychologique : elle agit comme un amplificateur à cette dépendance physique.

🧠 L’hypnose va permettre de couper cet amplificateur dans le cerveau du fumeur. Dès lors que cet amplificateur est coupé, la dépendance physique nicotinique s’affaiblit et finit par disparaître.

🎙️ Et si vous préférez écouter le podcast :

L'arrêt Du Tabac Par l'hypnose, ça marche ? ❌ 🚬 Par Jean Doridot, Docteur En Psychologie

mai 2021 · Wengood

13:06

En quoi consiste une séance d’hypnose pour arrêter de fumer ?

Ce travail se réalise en deux temps.

Une phase d’explications : 

Cela commence, bien évidemment, par la rencontre avec le fumeur qui aimerait sortir du piège du tabac. C’est l’occasion de faire comprendre au fumeur la nature du piège dans lequel il est tombé. Car le tabac est un piège pour ceux qui sont passés par-là. On est tous passés par les mêmes étapes. C’est un produit en général que l’on prend au début pour faire un peu comme tout le monde, quand on est influençable. C’est à l’adolescence que l’on tombe dans le tabac et non pas à 40 ou 50 ans. Pourtant les premières cigarettes, on trouve cela très mauvais… Ensuite, la personne ne se rend pas compte que le piège se referme sur elle.

L’hypnose : 

C’est elle qui permet précisément de se libérer totalement du tabac.

Existe-t-il plusieurs techniques ?

Oui, si l’on considère que l’hypnose est une sorte de seringue que l’on peut utiliser pour mettre des informations, des images, des mots quelque part dans l’esprit du patient. Ensuite libre à l’hynothérapeute de choisir ce qu’il va mettre dans cette “ seringue ”, selon son expertise, son expérience. C’est ce qui différencie un hypnothérapeute d’un autre. Ainsi un patient peut trouver un hypnothérapeute qui lui correspond.

➡ L’hypnose reste l’hypnose, mais la pratique sera singulière pour chaque hypnothérapeute.

Comment se déroule une séance avec vous Jean Doridot ?

Cela se déroule de façon assez décontractée, en petit groupe, et précisément j’expose toute la mécanique du piège du tabac pour décoder ce qui se passe dans cette phase. Il y a un échange avec chaque fumeur, on revient sur les grandes étapes de la vie de tabagie. Très souvent, il y a eu des tentatives successives. On fait connaissance avec les expériences de chacune et chacun. Cela permet de comprendre que le piège du tabac est le même pour tous.

➡ Il suffit d’une seule séance. Et si la personne se sent fragile à un moment donné, elle peut revenir, cela fait partie du job.

Cela fonctionne sur tout le monde ?

Il y a plusieurs éléments de réponse. 

1- Tout le monde est hypnotisable ;

L’hypnose est un état naturel, c’est un état qui est présent en chacun de nous. On bascule d’ailleurs naturellement en état d’hypnose chaque jour. Il y a des situations de la vie quotidienne qui sont très propices à basculer en état d’hypnose, comme par exemple, la lecture. Ce n’est pas du sommeil car on ne dort pas, et en même temps ce n’est pas notre état habituel. C’est différent. Le temps ne passe plus de la même façon. Tout ce qui se passe autour reste présent mais a tendance à s’estomper au profit de ce que l’on est en train d’expérimenter, là, précisément. C’est un état d’hypnose.

Cet état rend le cerveau beaucoup plus réceptif. C’est pour cela qu’il est efficace en hypnothérapie et en psychothérapie.

2- Tout le monde peut arrêter de fumer ;

Il n’y a pas de fatalité dans la tabagie. Personne ne naît fumeur. Le tabac est une dépendance, une drogue, et reconnu comme tel par l’OMS depuis très longtemps. Une drogue à accoutumance et en vente libre. Quiconque est tombé dans le piège de cette drogue peut, c’est important de le rappeler, s’en sortir, à condition de bien s’y prendre.

L’effet est-il immédiat ? Est-il durable et définitif ?

L’effet est immédiat oui. L'étude moderne de la psychologie démarre avec la découverte de l’hypnose. Quand on trouve le bon levier, le bon bouton sur lequel appuyer dans l’esprit d’une personne à ce moment-là, oui l’effet est immédiat.

L’effet est également durable. Nous avons tous connu des hypnoses familiales. L’enfance est une période de la vie très hypnotique. On entend parfois des personnes très âgées qui se rappellent de lointains souvenirs dans des salles d’école ou avec des grands-parents à eux, car ces personnes ont été positivement hypnotisées. Les odeurs, la Madeleine de Proust sont également une forme d’hypnose, de réminiscence. Donc, immédiat et durable : oui.

Définitif ? Le problème majeur du tabac est qu’il s’agit d’une drogue, et une drogue qui crée une dépendance très rapidement. Certains savants vous expliquent que si vous cherchez une drogue comparable à la nicotine par la rapidité à laquelle elle rend dépendant, il s’agit de l’héroïne. C’est vraiment très très fort. Donc le fumeur qui arrête de fumer, quand il s’y prend bien, les retours sont unanimes. Tout le monde se réjouit d’avoir arrêté le tabac, personne n’est heureux d’avoir rechuté !

Le souci c’est que même si la personne regrette d’avoir rallumé une cigarette, il suffit d’une cigarette et même d’une seule taffe sur quelque chose qui contient du tabac pour que la personne replonge. Rien n’est définitif en ce qui concerne l’arrêt du tabac, si ce n’est de bien retenir cette réalité qu’il suffit d’une taffe pour rechuter et hélas, les fabricants de cigarettes gagnent énormément d’argent et ils font encore aujourd’hui énormément de marketing pour aller chercher les anciens fumeurs, les personnes qui ont réussi à s’en sortir. Ils font du marketing très agressif pour réussir à faire rechuter les anciens fumeurs.

Toutefois quand la personne accomplit le bon travail psychologique, il n’y a plus de tentation. C’est ça la clé sur l’arrêt du tabac ! C’est de réussir, non pas, à penser mais bien, à ressentir à quel point le tabac est une plante sans aucun intérêt. C’est une plante qui est très désagréable quand on fait sa rencontre à l’adolescence. Les premières cigarettes fumées sont exécrables, ça fait tousser, ça donne mal à la tête, ça donne des nausées et ensuite ce sont les effets d’une drogue qui rendent dépendant. Quand la personne, avec l’aide d’un hypnothérapeute, réussit à ressentir précisément à quel point elle ne se prive de rien en ne fumant pas : il n’y a plus de tentation ! Ça n’a aucun intérêt de consommer ce produit, et c’est cela qui fait du bien, c’est ça se libérer d’une drogue c’est de ressentir à quel point ce produit n’a jamais présenté aucun intérêt en fin de compte.

Combien coûte une séance d’hypnose ?

C’est selon le praticien, selon le nombre de séances, il faut que le fumeur trouve la personne qui lui convient le mieux, l’approche qui lui convient le mieux. Il faut compter entre 100 et 500 euros pour effectuer un travail de qualité avec un vrai professionnel. Pour ma part, il s’agira d’une séance unique. 

Quel est LE conseil pour les fumeurs qui souhaitent arrêter de fumer?

❌ 🚬Le premier conseil : faire une tentative. Vous ne pouvez pas vous tromper en faisant une tentative d’arrêt, et ce, sans vous mettre la pression. Je vous souhaite de tout mon cœur de vous lancer. 

Le deuxième conseil, je ne peux pas ne pas le dire dans mon métier : idéalement faites-vous aider, car vous multipliez par huit la chance de succès, en vous faisant aider par un professionnel, que ce soit par l’hypnose ou d’autres approches. Avant tout : lancez-vous, faites une tentative, vous ne pouvez pas vous tromper !

Retrouvez les conseils de Jean Doridot en vidéo

null

Jean Doridot, Psychologue, Docteur en psychologie

Psychologue, Docteur en psychologie. Spécialiste de l'hypnose. Nous travaillons ensemble à trouver des solutions à vos problèmes. Vous disposez de toutes les ressources nécessaires à l'intérieur de vous-même. L'écoute active permet d'identifier les blocages inconscients. Bienveillance et suspension de jugement permettent de créer le climat propice à la naissance d'une solution qui vous convient pleinement.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter Jean Doridot 


Article proposé par Emilie Potenciano

Mon rêve de bonheur : toujours croire que tout est possible.

Nos derniers articles

"Je suis accro au sport" : tout savoir sur la bigorexie !

“Je suis une véritable accro au sport”. C’est fou comme cette phrase peut paraître anodine, voire positive dans notre société. Il est certain qu’elle est beaucoup mieux perçue que “je suis une véritable accro à la cocaïne” 😅. Pourtant, cela reste une addiction et elle peut avoir des graves répercussions. Sauf qu’elle est plus pernicieuse et qu’elle touche à d’autres troubles qui provoquent une grande souffrance psychologique. Être accro au sport, on appelle cela de la bigorexie et non, ce n’est pas une bonne nouvelle. Pratiquer une activité physique à haute intensité peut être réellement dangereux pour la santé. Alors parlons-en !

La naturopathie pour soulager les troubles hormonaux par Mélissa Parain, naturopathe

L’équilibre hormonal de la femme est fragile et il est de plus en plus mis à mal par notre mode de vie : alimentation, stress, sédentarité, perturbateurs endocriniens… Un déséquilibre peut entraîner différentes problématiques. En plus d’un suivi régulier indispensable avec votre médecin, la naturopathie peut se révéler d’une aide précieuse. Comment la naturopathie peut venir en aide pour aider à lutter contre les troubles hormonaux ? Mélissa Parain, naturopathe, est avec nous pour nous en parler.

Le sentiment d’injustice, comment naît-il et comment le gérer ?

La vie, c’est trop injuste ! Qui n’a jamais eu ce sentiment d’injustice et fait le constat amer que le quotidien n’était jamais facile ? Moi, en tout cas, je l’ai fait. On aimerait que tout roule sur des roulettes et que tout aille dans notre sens, mais on rencontre souvent des déceptions. C’est alors difficile de gérer la frustration, la colère, l’impuissance qui mène au sentiment d’injustice ? Comment gérer alors ? Comment supporter l’injustice ? Qu’est-ce que cela traduit si on a toujours la sensation que tout est injuste ?

"Je suis hyper pudique" : est-ce vraiment un rempart efficace ?

En vérité, moi, je suis plutôt du genre à tout balancer : sentiments, détails personnels et nudité en prime ! La pudeur est pour moi une barrière inutile, j'ai pourtant une amie, qui même après 10 ans d'amitié est incapable de retirer son soutien-gorge devant moi, dans le vestiaire avant le sport. Elle met des limites, par respect ? Peut-être. Par pudeur extrême ? Sans doute. Pour elle, un seul credo : pour vivre heureux vivons cachés. Heureux ? Ça reste à voir.

Syndrome “Cover Your Ass” : pourquoi on se couvre au boulot ?

Mettre son manager en copie, demander qui fait le compte rendu de réu ou demander des confirmations écrites pour chaque projet… Je pense que tout le monde l’a un jour fait, moi la première ! Je n’ai jamais conscientisé cela, mais j’ai récemment découvert que cela portrait un nom : le syndrome du “Cover Your Ass”, autrement dit en français le syndrome “couvre tes fesses”. Quelle réalité cela montre-t-il de la vie en entreprise ? En quoi c’est problématique ? Je vous explique.

L'acceptation, une étape capitale pour aller de l'avant

En ce moment, je suis dans une période très compliquée de ma vie, puisque je fais le deuil d’une relation amoureuse. J’ai été quittée brutalement il y a quelques mois et j’avoue avoir du mal à m’en remettre… Je passe par toutes les étapes du deuil, sauf la dernière qui est pourtant cruciale : l’acceptation. En effet, une fois que je l’aurais atteinte, je pense que je pourrais véritablement aller de l’avant. D’ailleurs, ça marche un peu pour tout, je m’explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi la libido augmente en été ? Comment en profiter ? Par Laurence Dispaux, sexologue

24 juin · Wengood

18:10


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube