Quel est l'impact du masque sur les bébés et les jeunes enfants ?

Qui a dit que la pandémie avait mis nos vies à l'arrêt ? Sûrement pas les jeunes parents qui ont accueilli leur enfant peu de temps avant ou pendant la crise sanitaire. Des bébés qui, si on y réfléchit, n'auront jamais connu un monde sans masque… C'est grave ça ? 😷 Selon les experts, retard de l'acquisition du langage ou de la sociabilité pourraient se déclarer.

Un masque qui freine le développement

Pour les bébés, une part importante de la compréhension du monde passe par les émotions. Autrement dit, par la voix et les expressions du visage. Les enfants qui sont notamment gardés en crèche, passent beaucoup de temps avec des adultes masqués. Ils ne voient donc que des yeux à longueur de journée, alors que les petits ont besoin de la totalité du visage pour apprendre le langage, la communication et l'échange. 

👶 Face à un visage impassible, ne reflétant aucune émotion, un bébé peut même être en plein désarroi. Si on ajoute en plus à ça le fait que leur monde se restreint surtout entre chez eux, avec leurs parents et le lieu de garde. Ils n'observent que très peu d'adultes et beaucoup n'ont que des yeux ou une voix étouffée derrière un masque.

Des rencontres inconfortables

La sociabilité est importante pour les bébés. Il est capital qu'ils voient et rencontrent d'autres personnes, mais pour eux, c'est toujours un moment difficile à passer. Lorsque cette rencontre, avec d'autres adultes, se fait avec un masque, le sentiment d'inconfort est exacerbé, les enfants vont donc chercher à se protéger et bloquer leurs émotions. Pendant les premiers mois de sa vie, mon fils n'a vu ses grands-parents paternels qu'uniquement masqués. Difficile dans ces conditions de créer des liens. Ils ne les reconnaissaient jamais. 

Pour les bébés qui sont gardés à la crèche par des puéricultrices masquées, les problèmes sont bien présents. Les enfants ne reconnaissent pas toujours les personnes qui s'occupent d'eux, et pour certains, les réactions sont toutes autres. Ils cherchent à retirer le masque des adultes ou s'ils parlent, le demande, quand d'autres sont pris de peurs et de pleurs si un masque est retiré, d'autres encore ont le visage qui s'illumine quand ils découvrent enfin, en entier, le visage de la personne qui s'occupe d'eux. 

Les échanges sont aussi plus compliqués. En effet,  les bébés sont beaucoup moins impliqués dans les échanges, ils s'en désintéressent parce qu'ils ne comprennent pas toujours les paroles ou ne savent pas exactement de qui elles proviennent puisqu'aucune bouche n'est visible. Il arrive qu'ils cherchent du regard qui peut bien leur parler, certaines puéricultrices se sont même rendues compte que certains enfants mettaient plus longtemps à réagir à une consigne simple du type "donne-moi ça" ou "regarde ça".  

>>> Cet article pourrait vous intéresser : Quelles sont les 6 émotions primaires ?

Quels risques pour le développement des bébés ?

Le port du masque peut avoir un impact sur le développement des bébés. Ils pourraient en effet avoir plus de mal à reconnaître et identifier les émotions. Sachant qu'ils agissent et réagissent beaucoup par mimétisme, ce manque de stimulation lié aux masques et aussi au manque de contacts, avec des adultes et avec d'autres bébés, peut conduire à un retard de l'acquisition du sourire-réponse et de la diversité des vocalises. 

On peut même parfois craindre un retard de langage. Une tribune du Figaro, Les bébés face aux masques : chronique d'une catastrophe annoncée, signée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, fait mention d'une étude chinoise sur les effets du SRAS de 2003, sur des enfants de 0 à 15 ans. On note "des retards langagiers, moteurs et sociaux notables, et même une réduction des courbes de poids, en particulier chez les plus jeunes enfants (moins de 4 ans)." Les causes étant le port de masques, les confinements et le manque d'activités extérieures. L'étude précise : "les masques nuisent à la communication non verbale entre les enfants et les adultes, favorisant les impacts psychosociaux en affaiblissant les liens sociaux et cognitifs."

Une solution ? Partager des moments ensemble

Les parents modernes ont tendance à courir dans tous les sens et le lien avec les enfants peut en pâtir. On a maintenant compris à quel point la santé relationnelle est importante. Les bébés et les jeunes enfants ont besoin de beaucoup d'affection et de contacts. Plus que jamais, il faut donc reprendre le temps de partager ensemble : lire ensemble, chanter ensemble, observer ensemble, jouer ensemble. Il y a fort à parier que cette génération de "bébés covid" aura à subir les effets d'un manque, assurons-nous au moins de répondre le plus possible à leurs besoins en interagissant plus avec eux, en les écoutant, en les observant et en enrichissant leur champ culturel.

👼 L'avis de la rédaction : soyez attentive !

Cette pandémie laisse forcément des traces, plus ou moins prononcées sur nous comme sur nos enfants. Soyez attentive et notez les changements d'attitude qui peuvent indiquer un mal-être. Si vous ou votre enfant rencontrez des difficultés, n'hésitez pas à prendre rdv avec un psychologue.

Sources : Les bébés face aux masques : chronique d'une catastrophe annoncée - Le Figaro
Impact du port du masque : « Les bébés ont besoin des visages ! » - La Maison des Maternelles

C'est aussi une période difficile pour les enfants, comment gérer l'anxiété des enfants face à la covid ?

Mais aussi :

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Les commentaires

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici