Le 20/20 n’existe pas, de la nécessité de se définir ses propres objectifs...

Mis à jour le par Anne-Fleur Saraux, fondatrice de Wengood

« Je veux bien faire », « je veux qu’on soit contents de moi », « n’ai-je pas fait ce qu’on attendait de moi ? ». Au quotidien je ressens ce besoin que mes actes soient félicités. Mais par qui et pourquoi ?

Le 20/20 n’existe pas, de la nécessité de se définir ses propres objectifs...

Nous passons la première partie de notre vie dans un univers scolaire. L’apprentissage se fait dans un enchaînement de points de passage. Une autorité, l’éducation nationale, relayée par les professeurs définit le niveau à atteindre pour chaque classe, chaque matière. Quand j’obtiens le 20/20 ou le TB, c’est que je suis au niveau attendu, que j’ai « bien fait ».

Et après ? Après, ça se complique. L’entreprise se définit une trajectoire et des moyens ; chacun se mobilise ensuite pour avancer dans le sens souhaité. J’attends alors de l’entreprise, relayée par le manager, qu’elle décide du niveau à atteindre celui qui donnera le 20/20.

Oui mais, la réalité au quotidien nous fait chercher l’amélioration continue. Nous passons très peu de temps à nous arrêter sur les petites victoires, à nous féliciter des caps franchis. Là, l’enfant en moi est en manque de quelque chose.

Et inversement, depuis que j’ai pris le rôle de manager, j’ai été plusieurs fois désemparée par la question de certains collaborateurs en entretien annuel notamment : « es-tu satisfaite de mon travail ? ». Qui suis-je pour répondre à cette question ? Comment valider « c’est bien » quand on est animé au quotidien par la recherche du « peut mieux faire » ?


Fixez vos objectifs vous-même !

C’est ainsi qu’il m’a paru nécessaire d’apprendre le « j’ai envie de » et « je serai contente si ». Une façon de définir mon propre 20/20.

Vous avez le sentiment d'être bloqué ou submergé par une émotion ou un fonctionnement ? Vous avez le sentiment de ne plus avoir les ressources pour aller mieux ? Contactez nos thérapeutes. 

Contacter un psy

Vous avez aimé cet article ? Alors vous aimerez aussi : 

Article proposé par Anne-Fleur Saraux, fondatrice de Wengood

Mère & Dirigeante d'entreprise, tout simplement une femme d'aujourd'hui en voie de sérénité... qui partage ici ses histoires personnelles et les réflexions qu'elles lui inspirent

Nos derniers articles

La lettre d'amour, la plus belle des déclarations que l'on puisse faire

Si j'avais une devise dans la vie, ce serait sûrement : "puisque je t'aime, alors je te l'écris." A mon mari, à mon fils, j'écris des lettres d'amour à ceux que j'aime, mais je dois bien reconnaître que parfois, même si les sentiments sont sincères et profonds, les mots ne viennent pas et on reste muets. Pas de quoi en faire un drame, il faut seulement s'inspirer... et lâcher-prise. L'amour c'est naturel, écrire une lettre d'amour l'est aussi, croyez-moi !

Je doute de mon couple, est-ce que c'est normal ? Comment réagir ?

Il est fréquent que ça arrive. La vie de couple et même l'amour n'étant jamais un long fleuve tranquille, il arrive, bien sûr, que l'on doute. Pas sur la même longueur d'ondes, impression que l'herbe est plus verte ailleurs, projets divergents, manque de désir… Sous le poids des doutes, l'amour perd de sa splendeur. Est-ce irrémédiable ? Je ne crois pas, l'important, c'est de comprendre ce qu'il y a derrière ces doutes et comment réagir. Explication.

"On mange quoi ce soir ?" L'application Jow a la réponse !

Tout à coup, il est 16h et ça me prend, comme une urgence : "qu'est-ce qu'on mange ce soir ? Et aussi demain à midi, tant qu'on y est". Et je me retrouve à visualiser mon butternut, mon sachet de parmesan râpé et mes 3 œufs, en quête d'une inspiration soudaine... Sauf que je ne suis pas dans Top Chef. Si mon jury reste intraitable, les idées fusent moins vite dans mon cerveau de cheffe à domicile...

Pourquoi faire le ménage peut (vraiment) nous faire du bien ?

Pendant ma vingtaine, je n'aimais pas faire le ménage. Je trouvais que c'était pénible et une perte de temps ! Bien sûr, je le faisais quand même, car il n'était pas question de vivre dans la saleté. Maintenant que je suis trentenaire, j'adore ça ! Il faut dire que j'ai appris à voir les aspects positifs du ménage en vieillissant. Alors pourquoi le ménage peut vraiment nous faire du bien et être en quelque sorte, une thérapie ? Je vous explique !

Ces pratiques sexuelles bizarres... et celles qui peuvent vous tuer !

Voilà quelque temps maintenant que j'écris pour Wengood et si j'ai appris beaucoup de choses, ce que je sais surtout, c'est qu'en matière de sexe, le champ des possibles est vaste et je ne l'avais jusqu'alors que peu exploré. Aujourd'hui pourtant, ne nous réjouissons pas et passons du côté obscur de la couette : place aux pratiques sexuelles étranges, à savoir celles qui permettent de faire l'amour... sans faire l'amour et zoom sur celles à bannir sous peine... d'y perdre la vie ! 😱

Coucher avec un collègue ou son boss, jeu dangereux ?

Ça m’est déjà arrivé d’avoir un crush au travail. Franchement, si je n’avais pas appris par la suite qu’il était en couple, j’aurais mis le paquet pour le séduire. Sauf que voilà, on connaît bien la règle du “No zob in job”, qui veut littéralement dire que c’est une mauvaise idée de coucher avec un collègue, voire pire, son boss ! Est-ce que c’est vraiment un jeu si dangereux que ça ? Qu’est-ce qu’on risque si on est pris la main dans le sac ? Je vous explique tout (eh oui, je m’étais renseignée avant de foncer) !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi je prends tout mal ? Comment Gérer sa Susceptibilité ? - Conseils du Dr Jean Doridot 🧠💬

15 avril · Wengood

8:57


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube