Sociopathe, comment les reconnaître ? 7 signes qui ne trompent pas

La sociopathie est un trouble de la personnalité dont les symptômes sont des caractéristiques de la personnalité immuables tel que l’anti-sociabilité ou encore l’impulsivité. Comment les reconnaître ? Comment réagir ? Explications.

Sans foi ni loi, le sociopathe sait dissimuler sa personnalité réelle. Il saura se présenter sous les traits d’une personne charmante, le temps d’obtenir ce qu’il désire, quelles que soient les conséquences de ses actes ou de ses paroles, car il est également incapable d’empathie.

Le manuel diagnostic et statistique des troubles mentaux publié par l’association américaine de psychiatrie pointe du doigts 7 caractéristiques attribuées au sociopathe: Difficulté à se conformer aux normes sociales, sens de la manipulation, impulsivité, agressivité, mépris pour la sécurité d’autrui, irresponsabilité, manque de remords après avoir fait du mal maltraité ou volé une personne. Aux Etats-Unis, si une personne présente au moins trois de ces traits de personnalité il peut être diagnostiqué sociopathe.

Le portrait du sociopathe n’est certes pas reluisant et si la complexité de sa personnalité fait fantasmer les scénaristes de films d’horreur, les sociopathes ne sont pas des tueurs en série car ils sont impulsifs, et fort heureusement, car ce trouble toucherait près de 4% de la population mondiale ! Difficile à identifier car leur apparence s’avère bien souvent trompeuse, voici la personnalité réelle et pour le moins glaçante du sociopathe.

7 signes que vous avez affaire à un sociopathe

1. Il s’aime beaucoup… trop

Le sociopathe se considère comme supérieur aux autres, il sait tout mieux que tout le monde. D’ailleurs pour le sociopathe, en cas d’échec la faute vient toujours des autres.  Au travail, collaborer avec un sociopathe peut s’avérer extrêmement désagréable d’autant qu’une catégorie de sociopathes en « col blanc », qui ont su évoluer dans un monde de requins en écrasant tout sur leur passage, finit par accéder à des postes clés. Prenez garde. Si vous ne rentrez pas dans le rang, dans son rang pour être plus précis, si vous osez lui tenir tête, vous subirez humiliations diverses et colère démesurée.

2. Flambeur à ses heures : irresponsable et impulsif

Le sociopathe pourra dépenser sans compter, de manière déraisonnée pour assouvir une pulsion. Des achats en double, en triple, en quadruple, de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, tout en étant capable de déshonorer des responsabilités financières.

3. Un cœur de pierre

C’est certainement ce qui peut sembler le plus déroutant. Le sociopathe affiche une indifférence totale voire même du mépris pour les autres. Dépourvu de sentiments de culpabilité, honte ou remords, le sociopathe n’est pas capable d’imaginer la souffrance des autres. Voilà pourquoi il est sans scrupule et qu’il applique tous les moyens à sa disposition pour parvenir à ses fins sans se soucier le moins du monde des conséquences.

4. Il a peu d’amis

Il peut difficilement se conformer aux usages sociaux. Il a peu d’amis et pas d’amis véritables. En effet quand le sociopathe se lie d’amitié c’est qu’il attend quelque chose d’eux.

5. Manipulateur et menteur : Un loup déguisé en agneau

C’est ce qui le rend particulièrement dangereux. Il sait comment s’immiscer dans votre vie à pas de velours, car le sociopathe peut, quand cela lui est utile, se révéler particulièrement charmant et amical, voire charismatique à ses heures. Il sait se parer d’une personnalité de façade qui lui permet de séduire, ou de s’intégrer à un tissu social le temps d’obtenir ce qu’il brigue. C’est d’ailleurs pourquoi il y a chez les sociopathes bon nombre d’escrocs qui excellent dans leur art. Ils présentent toutes les « qualités » requises pour leurrer leur monde.

6. Charmant en couple… du moins en apparence !

Oui, il a su utiliser tous ses charmes pour vous séduire, il a même répondu, voire anticipé tous vos besoins. Vous avez pensé avoir rencontré l’homme parfait… Cela a été vrai un temps. Du moins en apparence… En apparence un homme charmant, doté en prime d’une écoute exceptionnelle mais attention le sociopathe ne fait que collecter des informations, et le moment venu il sait les utiliser contre vous.

Son unique but reste de vous affaiblir pour vous dominer. Il utilise vos faiblesses pour vous mettre plus bas que terre, il va progressivement vous couper de vos amis, voire de votre famille afin de vous priver de tout rappel à la réalité et de s’attribuer les pleins pouvoirs sur vous. Il aime se sentir tout puissant. D’ailleurs si vous décidez de le quitter pour vous sauver de son emprise, son premier réflexe sera d’essayer de vous discréditer auprès d’eux.

7. Une sexualité souvent déviante

La sexualité du sociopathe est pour la plupart du temps violente et impersonnelle, preuve de son incapacité à aimer ou à ressentir des émotions.

Les facteurs de risques

Les spécialistes ne sont pas tous unanimes. Certains évoquent un terrain propice, pendant l'enfance, à développer ce trouble, d’autres pensent qu’on naît sociopathe. Les difficultés socio-économiques, les traumatismes, l’abus d’alcool ou encore la consommation de drogues peuvent être des facteurs de risques. Enfants, les symptômes seront associés à des « troubles des conduites » et ce n’est qu’après la période de l’adolescence que le diagnostic de « sociopathe » pourra réellement être établi.

Cette prise en charge tardive s’avère problématique car elle prive le jeune de l’accompagnement nécessaire, laissant le mal s’installer et se développer. Les enfants qui présentent des « troubles des conduites » doivent faire l’objet d’une attention toute particulière (ainsi que leurs parents) car ils sont évidemment des sujets pouvant devenir sociopathes à l’âge adulte. La sensibilisation à l'empathie et l’apprentissage de la non-violence peuvent aider à atténuer les troubles du jeune patient.

Que faire face à une personne sociopathe ?

Il est très difficile d’interagir auprès d’un sociopathe. Lors des moments de colères et de pulsions internes, il conviendrait de prendre de la distance, de laisser la personne seule le temps que l’orage passe, puis ensuite le moment venu de tenter de dialoguer.

Mise en garde

Ils ont accepté la thérapie mais… Certains sociopathes, loin d’accepter le diagnostic, se servent de ces séances pour apprendre comment mieux manipuler leurs victimes. Si vous êtes proche d’un sociopathe ne perdez pas de vue les limites de l’acceptable.

➡ Gardez dans un coin de votre tête que le sociopathe peut s’avérer être un manipulateur. Maintenez le lien avec vos proches, ceux qui vous connaissent depuis toujours. Ils seront votre point de contact avec la réalité et vous aideront à une prise de conscience du mieux qu’ils le peuvent. Si vous souffrez de certains agissements, prenez la distance nécessaire pour ne plus subir.

Le conseil du psy : posez des limites !

Nous entendons de plus en plus souvent parler de pervers narcissiques, de sociopathes ou de manipulateurs. La multiplication de ces pathologies de l'égo en dit long sur notre société actuelle. Didier Pleux, Docteur en psychologie, auteur de De l'adulte roi à l'adulte Tyran" explique qu'ils sont de purs produits de notre société de consommation, entièrement tournés vers leur plaisir immédiat. Ces personnes font le choix, conscient, de ne penser qu'à elles. Pour enrayer ces comportements, il est urgent d'agir et de mettre des limites.

« Nous devons poser des limites à tous ces gens que nous croisons chaque jour et qui font preuve d'incivilités: celui qui, parlant fort sur son portable, dérange tout le wagon, celle qui avec sa voiture mal garée bouche toute une voie d'accès… Ces actes d'égoïsme pur ont l'air de rien. En réalité, ils prouvent que ces personnes n'ont pas conscience de l'autre, ils l'ont «chosifié». Leur capacité de lien s'est délitée. Et en effet, ils n'ont probablement jamais été arrêtés dans leurs comportements. Même si cela vient de leur éducation, qui a favorisé une personnalité rebelle et égocentrique, c'est à chacun de nous aujourd'hui de les arrêter. Il faut oser être en conflit avec eux et leur dire «SVP, éteignez votre portable, vous me dérangez…» Sinon, qui le fera ? »


Contacter un thérapeuthe



Article proposé par
Emilie Potenciano, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : toujours croire que tout est possible.

Les commentaires

Nos derniers articles

Comment savoir si je suis transgenre ? #identite

Il y a quelques années, je discutais avec un ami qui m’a confié s’être posé plusieurs...

Lire

Personnalité INFP : qui êtes-vous ? quel métier est fait pour vous ?

Le questionnaire MBTI (Myers-Briggs Type Indicator) est un questionnaire de personnal...

Lire

Infidélité : faut-il sauver son couple ou se sauver soi ?

J’ai la chance de n’avoir jamais connu l’infidélité, mais je sais que si ça m’arrivai...

Lire

Être humble : pourquoi l’humilité est une qualité précieuse ?

Je me suis toujours demandé si je faisais preuve d’humilité. Je trouve qu’il est diff...

Lire

Comment avoir un orgasme ? 6 conseils pour jouir !

Combien de fois ai-je entendu de copines me dire qu’elles n’arrivaient pas à avoir d’...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici