Coronavirus : fabriquer un masque pour les nuls, le tuto

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Le coronavirus arriva, le confinement passa, le déconfinement viendra et un masque tu porteras. Tous les supers héros portent un masque, maintenant c'est à nous ! Les tutos couture affluent partout... sauf que vous, le fil et les aiguilles, ça fait 3. Nous on a une botte secrète : un tuto pour les nuls et un masque en 2 minutes.

Coronavirus : fabriquer un masque pour les nuls, le tuto
Sommaire : 

« J'adore mon nouveau masque. » Spiderman

Vous aussi vous l'avez cette super copine qui a posté des photos de ses magnifiques masques, avec un joli tissu, cousu main. Ça vous a presque donné envie de sortir faire vos courses masquée, mais vous ne savez pas coudre. Eh bien moi non plus ! Et pourtant, depuis peu, j'ai un super masque (et non, je ne l'ai pas acheté !).

Fabriquer un masque avec un foulard, t-shirt, drap...

On est encore en plein confinement donc, vous avez sans doute le temps de faire un peu de tri. Penchez-vous, sur vos foulards, t-shirt ou taies d'oreiller. Il y en a sûrement une, un peu sympa, mais moins que les autres, dont vous pourrez vous servir pour confectionner un masque.

L'idéal, c'est qu'il soit en coton tissé assez serré et en bon état. Dans tous les cas, choisissez une matière qui est agréable à porter (sur le visage) et qui ne présente pas de risque de démangeaisons, d'irritations ou même d'allergies.

En plus du tissu, il faudra deux élastiques et une paire de ciseaux.

Ce qu'il faut savoir avant de commencer :

  • votre masque ne doit pas avoir de couture sur le devant
  • votre masque doit avoir 3 couches de tissus minimum
  • votre masque devra être lavé, au moins une fois par jour, à 60°C voire 90°C,  si le tissu le supporte (encore une fois donc, attention au choix de tissu)
  • ce n'est pas un masque homologué, et comme tous les masque, il ne dispense pas des gestes barrières, qui restent la première des protections contre la transmission du covid-19.

>>> 3 astuces pour fabriquer un masque anti-coronavirus efficace

Tuto pour un masque sans machine à coudre

Pour commencer, découpez un carré d'environ 25 x 25 cm.

Prenez le bas du carré et ramenez-le vers le milieu. Faites pareil avec le haut. Recommencez cette opération, de sorte que vous obteniez un large bandeau de 4 épaisseurs.

Passez à environ 6 cm du bord, un élastique du côté droit puis du côté gauche. Repliez ensuite les côtés du bandeau sur l'élastique.

Maintenant, attrapez le bandeau par les élastiques et placez-les derrière vos oreilles.

Enfin, ajustez le masque afin qu'il couvre correctement votre visage du menton au nez.

C'est fait, vous êtes prête à sortir, mais allez d'abord vous laver les mains et n'oubliez pas la distanciation sociale. Et lorsque vous rentrerez, le masque c'est à la machine, à 60°C.

L’avis de la rédaction - Encore plus facile, réalisez le masque en papier de l'expert

Il est aussi possible de réaliser un masque encore plus facilement. Ce masque est en papier, donc jetable. C'est le professeur Garin, ancien Médecin du Service de Santé des Armées et expert en risque biologique et infectieux, qui nous explique comment faire. Suivez le guide !


null

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

"Je suis accro au sport" : tout savoir sur la bigorexie !

“Je suis une véritable accro au sport”. C’est fou comme cette phrase peut paraître anodine, voire positive dans notre société. Il est certain qu’elle est beaucoup mieux perçue que “je suis une véritable accro à la cocaïne” 😅. Pourtant, cela reste une addiction et elle peut avoir des graves répercussions. Sauf qu’elle est plus pernicieuse et qu’elle touche à d’autres troubles qui provoquent une grande souffrance psychologique. Être accro au sport, on appelle cela de la bigorexie et non, ce n’est pas une bonne nouvelle. Pratiquer une activité physique à haute intensité peut être réellement dangereux pour la santé. Alors parlons-en !

La naturopathie pour soulager les troubles hormonaux par Mélissa Parain, naturopathe

L’équilibre hormonal de la femme est fragile et il est de plus en plus mis à mal par notre mode de vie : alimentation, stress, sédentarité, perturbateurs endocriniens… Un déséquilibre peut entraîner différentes problématiques. En plus d’un suivi régulier indispensable avec votre médecin, la naturopathie peut se révéler d’une aide précieuse. Comment la naturopathie peut venir en aide pour aider à lutter contre les troubles hormonaux ? Mélissa Parain, naturopathe, est avec nous pour nous en parler.

Le sentiment d’injustice, comment naît-il et comment le gérer ?

La vie, c’est trop injuste ! Qui n’a jamais eu ce sentiment d’injustice et fait le constat amer que le quotidien n’était jamais facile ? Moi, en tout cas, je l’ai fait. On aimerait que tout roule sur des roulettes et que tout aille dans notre sens, mais on rencontre souvent des déceptions. C’est alors difficile de gérer la frustration, la colère, l’impuissance qui mène au sentiment d’injustice ? Comment gérer alors ? Comment supporter l’injustice ? Qu’est-ce que cela traduit si on a toujours la sensation que tout est injuste ?

"Je suis hyper pudique" : est-ce vraiment un rempart efficace ?

En vérité, moi, je suis plutôt du genre à tout balancer : sentiments, détails personnels et nudité en prime ! La pudeur est pour moi une barrière inutile, j'ai pourtant une amie, qui même après 10 ans d'amitié est incapable de retirer son soutien-gorge devant moi, dans le vestiaire avant le sport. Elle met des limites, par respect ? Peut-être. Par pudeur extrême ? Sans doute. Pour elle, un seul credo : pour vivre heureux vivons cachés. Heureux ? Ça reste à voir.

Syndrome “Cover Your Ass” : pourquoi on se couvre au boulot ?

Mettre son manager en copie, demander qui fait le compte rendu de réu ou demander des confirmations écrites pour chaque projet… Je pense que tout le monde l’a un jour fait, moi la première ! Je n’ai jamais conscientisé cela, mais j’ai récemment découvert que cela portrait un nom : le syndrome du “Cover Your Ass”, autrement dit en français le syndrome “couvre tes fesses”. Quelle réalité cela montre-t-il de la vie en entreprise ? En quoi c’est problématique ? Je vous explique.

L'acceptation, une étape capitale pour aller de l'avant

En ce moment, je suis dans une période très compliquée de ma vie, puisque je fais le deuil d’une relation amoureuse. J’ai été quittée brutalement il y a quelques mois et j’avoue avoir du mal à m’en remettre… Je passe par toutes les étapes du deuil, sauf la dernière qui est pourtant cruciale : l’acceptation. En effet, une fois que je l’aurais atteinte, je pense que je pourrais véritablement aller de l’avant. D’ailleurs, ça marche un peu pour tout, je m’explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi la libido augmente en été ? Comment en profiter ? Par Laurence Dispaux, sexologue

24 juin · Wengood

18:10


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube