Distance de sécurité, proxémie : quelle est la bonne distance pour être à l'aise ?

Mis à jour le par Delphine Py

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de proxémie ? Il s'agit des distances de sécurité régissant nos différentes interactions sociales. Cette distance varie en fonction de plusieurs critères. Quels sont ces critères ? Delphine Py, psychologue nous explique tout.

Distance de sécurité, proxémie : quelle est la bonne distance pour être à l'aise ?

Une distance de sécurité qui varie selon plusieurs critères 

Edwars T. HALL, anthropologue américain introduit en 1963 le terme de Proxémie, il la définit comme « l’ensemble des observations et des théories concernant l’usage que l’homme fait de l’espace ». Il remarque qu’il s’établit une distance de sécurité lors des différentes relations sociales qui peut varier selon différents critères :

  • Le niveau d’intimité existant entre les 2 personnes en interaction.
  • La culture : par exemple, la distance est quasiment inexistante au Maroc et très importante au Japon.
  • L’image que l’on a de notre interlocuteur : nous nous approchons plus des personnes jugées les plus amicales.
  • Le statut social et hiérarchique de l’interlocuteur : nous nous positionnons plus près d’une personne de même statut que nous.
  • La tâche à accomplir : durant une tâche de coopération, la position « côte à côte » est privilégiée alors que pour une tâche de compétition, le « face à face » est choisi plus souvent.

Il s’agit donc de la bonne distance pour se sentir à l’aise dans nos échanges sociaux.

Voici les différents espaces décrits :

  • Espace intime (de 15 cm à 45 cm : pour embrasser, chuchoter)
  • Espace personnelle (de 45 cm à 1,35 m : pour les amis)
  • Espace sociale (de 1,2 m à 3,7 m : pour les connaissances)
  • Espace public (plus de 3,7 m : pour parler devant un public ou interpeller quelqu’un).

Des critères perturbés par la pandémie 

La pandémie a perturbé les contacts sociaux et la proxémie. Durant le premier confinement les relations sociales réelles ont presque toutes été suspendues et durant les rares occasions de communication, les contacts étaient proscrits (bises, poignée de main, etc..). Les espaces intimes et personnels ont donc été reculés (exception faite pour les personnes d’un même foyer), provoquant un inconfort. Nous avons dû trouver de nouvelles façons d’interagir en société. Nous avons vu apparaître ces différents gestes de salutation :

  • Le « Ebola handshake », coup de coude introduit durant l’épidémie Ebola,
  • Le "footshake", tape de pieds.
  • Le salut de la main.

Toutes ces façons de saluer ont le même objectif, réintroduire l’espace intime et personnel. Cela nous montre à quel point l’humain a besoin de contacts sociaux et de proximité.

Si vous souhaitez  contacter Delphine Py 👇
Delphine Py - PSYNERGY
Psychologue Psychothérapeute TCC
Portable: 06 88 63 63 67

21 rue Blatin, 63000 Clermont-Ferrand


Prendre RDV


Article proposé par Delphine Py

Psychologue Psychothérapeute TCC Portable: 06 88 63 63 67 21 rue Blatin, 63000 Clermont-Ferrand

Nos derniers articles

Je ne me sens plus désirée, comment faire monter la température ?

C'est l'été et la température va monter... du moins à l'extérieur, parce que chez moi, ce n'est plus trop ça. Quinze ans de relation ont fini par émousser le désir. Un bisou par habitude, une caresse par là et l'amour quand on y pense. S'il existe des relations platoniques et épanouies, je ne veux pas être de celles-ci. Je vais faire monter la température dans mon couple et je vais le faire maintenant ! 🔥

Comment reconnaître une personne psychorigide et comment réagir ?

“Il faut que tu fasses ça”, “Non, hors de question que tu y touches”, “c’est comme ça et pas autrement”. Ahhh, je n’en peux plus de ce genre d’injonctions ! Adieu la liberté, bonjour l’angoisse… Alors, non, ce n’est pas une maladie d’être strict, mais ça casse l'ambiance. J’ai pris l’habitude d’identifier les personnes psychorigides pour mieux m’adapter. Car oui, il y a une bonne façon de réagir face à ce genre de personnes qui nous disent quand respirer.

Comment faire 10.000 pas par jour en étant en télétravail ?

Chères toutes, je suis comme beaucoup d'entre vous, en ce moment je vis et travaille à la maison, sauf que cette année, j'ai décidé de rester en forme et donc de faire les 10.000 pas quotidiens recommandés pour les non-sportives, comme moi (6.000 pour les sportives) Je n'ai pas vraiment le moral et j'ai une activité sédentaire depuis chez moi... Mission impossible ? Pensez-vous !

Terreur nocturne : pourquoi les enfants et les adultes en souffrent ?

Se réveiller en hurlant et en sueur, ce n’est jamais agréable, que ce soit pour un enfant ou un adulte. Et c’est encore plus impressionnant pour l’entourage, tant pour les parents que le conjoint ! C’est ce qui s’appelle faire des terreurs nocturnes. Même si chez l’enfant, elle est plus répandue, cette parasomnie n’est pas anodine chez l'adulte. Il est important de comprendre les origines d’une terreur nocturne et ses symptômes pour la diminuer, voire la faire totalement disparaître.

Mutisme chez l’adulte : quand l’anxiété pousse au silence…

Il est étrange de rencontrer des adultes ne pas parler, alors qu’elles en sont physiquement capables. S'il n'y a pas de pathologie physique, cela s'appelle le mutisme. Personnellement, j’ai toujours été habituée à cette pathologie psychique, puisqu’un membre de ma famille a un mutisme sélectif. Si ce n’est pas quelque chose qui me surprend, je sais qu’en dehors du cercle familial, c’est perçu comme quelque chose de très étrange. Comment ce trouble de la parole se manifeste ? Quelle est son origine ? Comment soigner le mutisme ? Autant de questions que j'ai pu me poser plus jeune.

Amour ou habitude, comment savoir où on en est ?

J’aurais toujours voulu que mes histoires d’amour soient passionnelles. Cependant, je me suis bien vite aperçue que la vie n'est pas une comédie romantique. Je me souviens d’une de mes relations en particulier, il y a quelques années, où je me suis demandé : mais est-ce que je l’aime ? Ou ai-je simplement l’habitude de l’avoir dans mon quotidien ? Est-ce que j’ai peur de me retrouver seule ? Bref, vous l’avez compris, je me sentais un peu perdue. Je vous en parle.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

La science du bonheur : les secrets du bonheur [ Dr JEAN DORIDOT, Psychologue et hypnothérapeute ] 🥳

8 février · Wengood

9:13


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube