Le premier pas, le plus difficile - Par Mylène Pivot, coach bien-être

Mis à jour le par Mylène Pivot

Mylene Pivot, coach bien-être, a choisi de nous présenter son activité à travers l’histoire d’Olympe Nivet, personnage tout droit sorti de son imagination. Le récit passionnant d’une femme décidée à fabriquer son propre bonheur. Découvrez sans plus attendre le premier épisode !

Le premier pas, le plus difficile - Par Mylène Pivot, coach bien-être

Olympe Nivet est une jeune femme active de 40 ans (oui, à 40 ans, on est  jeune ), mère de deux enfants de 12 et 7 ans. Elle est bien dans sa peau, bien  dans sa tête. Tant mieux pour elle, me direz-vous !  

Pourtant, il y a encore quelques mois, Olympe était constamment épuisée,  démotivée, irritable, surchargée de travail tout en s'occupant de ses enfants. Aujourd'hui, tout cela est derrière elle… et sans baguette magique. Voulez-vous savoir comment elle est devenue épanouie en quelques mois ? C'est  par ici.

Le premier pas

La première fois que j'ai rencontré Olympe, c'est d'abord sa voix que j'ai entendue. Elle me téléphonait, des sanglots dans la voix. Elle m'avoua avoir vu mon profil sur le site Wengo et elle voulait changer sa vie.

Je lui demandais ce qui, selon elle, devait changer.

Elle m'expliqua qu'elle avait deux enfants, Arthur, 12 ans et Léa, 7 ans. Elle avait un travail d'assistante de gestion dans une PME. Elle s'occupait seule de ses enfants. Sa vie, me dit-elle, ressemblait à une course sans fin : courir le matin pour que les enfants soient prêts à l'heure pour aller à l'école, pour être à l'heure au travail, faire le ménage pour que la maison soit propre, courir la journée pour tenir son poste, courir le soir pour récupérer les enfants, préparer le dîner, faire les devoirs, les coucher et tomber épuisée sur son lit à 22 ou 23 h 00. Le lendemain matin, elle se levait une demi-heure avant les enfants pour faire un peu de sport. Et c'était comme ça tous les jours. Et plus le temps passait, plus cela lui devenait insupportable au point qu'elle en était irritable avec ses collègues mais surtout avec ses enfants. Elle ne supportait plus d'être cette femme constamment en colère contre tout et tout le monde.

🤯 "Et ce matin, je suis tombée sur cette citation d'Albert Einstein : "La folie, c'est de faire tous les jours la même chose et de s'attendre à un changement." Alors voilà, je vous appelle pour que vous m'aidiez à changer ma vie !"

— Merci de votre confiance et Félicitations, Olympe ! Il faut du courage pour oser changer et, comme vous aimez les citations, Aristote disait : "Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres".

— Je n'ai fait que vous téléphoner !

— Vous avez fait plus que cela, Olympe. Vous avez mis des mots sur vos maux ! Vous les avez exprimés et vous souhaitez y trouver une solution et, en m'appelant, vous reconnaissez avoir besoin d'aide. C'est un très grand pas, je vous l'assure et pour cela, je vous félicite. Félicitez-vous aussi ! Tenez, je vous donne une autre citation pour la peine : "On fait mieux lorsque l'on se sent mieux".

— C'est de qui ?

— Jane Nelsen. C'est une psychologue américaine. Elle a notamment créé la discipline positive. Ce que je veux vous dire, c'est qu'il faut que vous soyez bienveillante avec vous-même. Si vous ne l'êtes pas, personne ne le sera. Alors, reconnaissez que vous venez de faire un grand pas et pour cela, félicitez-vous… embrassez-vous.

— M'embrasser ?

— Oui. Vos enfants ne vous ont jamais fait le coup de s'embrasser le bras, par exemple ? Eh bien, faites pareil. Auto-câlinez-vous ! Regardez-vous dans le miroir et faites-vous un clin d'œil et/ou un sourire. Trouvez LE truc qui vous encourage à être bienveillante avec vous-même.

— Parce que vous croyez qu'en étant bienveillante avec moi-même, ma vie va s'améliorer ?

— Ce n'est pas ce que je dis. Je dis que si vous vous sentez mieux, si vous allez bien, si votre charge mentale est moins lourde, alors votre irritabilité va diminuer et plus elle va diminuer, mieux vous irez. C'est un cercle vertueux.

— On ne dit pas un cercle vicieux ?

— Si, mais pas dans ce cas, puisqu'on pense positif ! Olympe, si vous souhaitez changer votre vie, cela ne se fera pas en un coup de fil, mais prendra du temps et vous demandera de changer quelques habitudes, mais surtout, surtout, j'insiste, il faut commencer par prendre soin de vous.

— Facile à dire, je n'ai pas le temps.

— Le temps, vous ne le trouverez jamais si vous pensez comme ça. Pourtant, vous avez trouvé le temps de me contacter.

— Oui, c'est vrai.

— C'est un premier pas. Le deuxième, c'est d'être bienveillante avec vous. C'est votre mission jusqu'à notre prochain rendez-vous. Je vous laisse me dire quel est le meilleur moment pour vous en fonction de votre emploi du temps. Vous n'avez qu'à m'envoyer un mail. Et d'ailleurs, pour le prochain rendez-vous, vous aurez un petit exercice à faire : listez-moi, s'il vous plaît, par écrit votre journée-type. Ça me permettra de bien comprendre votre situation. Prenez le temps de tout bien lister et envoyez-moi ça par mail avant notre prochain rendez-vous. Ça vous convient ?

— Oui. Merci. Merci de m'avoir écoutée.

— Merci à vous de m'avoir appelée ! N'oubliez pas : soyez bienveillante avec vous. Bonne journée, Olympe.

Mylène Pivot, coach bien-être

Je vous propose un espace d'écoute sans jugement ni a priori ; un espace pour vous exprimer librement, vous décharger de vos fardeaux. Mon chemin de vie, mes expériences et mes connaissances me permettent de vous aider à révéler votre lumière intérieure.

Me contacter


NB : Toute ressemblance avec des personnages ayant réellement existé serait purement fortuite.


Article proposé par Mylène Pivot

Prendre son bien-être en urgence plutôt que son mal en patience.

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici